Test Realme Buds Q : pour 30 euros, est-ce possible d'avoir des écouteurs de qualité ?

Marc Mitrani
Expert Smarpthone
30 octobre 2020 à 18h04
2

Lorsque nous avons reçu les Buds Q de realme à la rédaction, nous avons été un peu surpris : des écouteurs intra-auriculaires à 30 euros, vraiment ? Avec une vingtaine d’heures d’autonomie annoncée, une connexion Bluetooth 5.0 et un son « exceptionnel » ? On demande à voir. Ou plutôt à entendre.

realme Buds Q
  • Design réussi
  • Qualité audio acceptable
  • Faible latence en mode jeu
  • Aigus un peu émoussés
  • Commandes tactiles à apprivoiser
  • Boîtier de charge micro USB plutôt que USB-C

Non sans appréhension, nous avons donc abandonné nos écouteurs haut de gamme pendant quelques semaines afin de tester ces intrigants Buds Q. Et nous n’avons pas été déçus.

Fiche technique

  • Gamme de réponse en fréquence : 20 Hz — 20 000 Hz
  • Codecs audio : SBC, AAC
  • Étanchéité : IPX4 (casque uniquement)
  • Connexion : Bluetooth 5.0 ; micro USB
  • Autonomie (à 50 % du volume) : 20 heures de lecture globale ; 4,5 heures de lecture de musique ; 3 heures sur un seul appel
  • Dimensions : écouteur : 19,8 mm × 17,55 mm × 22,5 mm ; étui : 59,8 mm × 45 mm × 29,9 mm
  • Poids : 3,6 g (par écouteur) ; 28,2 g (étui vide)
  • Prix : 30 €

Design

Petit prix n’est pas toujours synonyme de design bâclé. Pour ses Buds Q, realme a fait appel à José Levy, créateur de mode et designer français aux collaborations éclectiques (Hermès, Roche-Bobois, la Manufacture de Sèvre, Nina Ricci, André, etc.) Afin de conférer à l’étui et aux écouteurs un aspect doux et minimaliste, il s’est inspiré des galets qu’il trouvait sur les plages normandes de son enfance.

Realme Buds Q - étui micro USB © Clubic - MM

Fait de plastique plutôt fin, l’étui ne semble malheureusement pas aussi solide que les galets qui l’ont inspiré. Realme a opté pour un port micro USB afin de recharger sa batterie et les écouteurs. Si ce choix se justifie financièrement, il détonne avec la présence exclusive de ports USB-C sur les smartphones récents de la marque.

Realme Buds Q - seuls © Clubic - MM

Les écouteurs, eux aussi en plastique, semblent plus résistants. Ils ne disposent d’aucun voyant d’état ni de commande mécanique, mais de deux surfaces tactiles. Un système d’aimants les maintient en place dans l’étui, la charge étant assurée par deux microcontacts métalliques. Realme précise qu’ils sont certifiés IPX4, donc résistant aux éclaboussures et à la transpiration.

Realme fournit trois paires d’embouts en silicone et l’on n’hésitera pas à les essayer afin de faire tenir correctement les écouteurs en place. Ceux-ci sont agréables à porter, leur poids plume de 3,6 g et leur compacité y étant pour beaucoup. En matière de design, les Buds Q sont donc convaincants. Qu’en est-il en termes de fonctionnalités ?

Fonctions : tout ce qu’il faut.

Les Buds Q sont équipés d’une connexion Bluetooth 5.0 censée faciliter l’appairage avec un smartphone, ce que nous avons vérifié dans les faits. Qu’il s’agisse d’Android ou d’iOS, ils sont reconnus sans problème. Les commandes tactiles proposées vont à l’essentiel : lecture/pause, morceau avant ou précédent dans une playlist, prise/fin d’appel téléphonique, assistant vocal et activation du mode jeu offrant une latence moindre.

Realme Buds Q - Link 1
Realme Buds Q - Link 2 © Clubic - MM

L’utilisation tactile s’avère un peu déroutante au début : il faut vraiment couvrir toute la zone avec la pulpe du doigt pour que le geste soit pris en compte. De plus, la latence entre l’appui sur la surface tactile et sa prise en compte peut atteindre 1,5 seconde. On regrette l’absence de retour audio indiquant que la commande a été prise en compte, seul le passage de l’écoute standard au mode jeux étant signalé. Signalons aussi l’absence de capteur de proximité, même si elle est compréhensible sur un produit de ce prix.

Sous Android, on pourra télécharger l’application realme Link afin de personnaliser les commandes tactiles selon ses goûts. Elle n’offre pas grand-chose de plus si ce n’est un manuel d’utilisation en ligne, non traduit en français au moment de ce test.

Difficile d’être déçu par les fonctions proposées à ce niveau de prix. Nous connaissons des produits nettement plus chers qui n’en font pas autant. Seul petit reproche, le manque de réactivité des commandes tactiles. Jusqu’ici, tout va bien. Passons donc à l délicate question de la qualité du son.

Audio : étonnamment bon

Les Buds Q sont chacun équipés d’un driver de 10 mm intégrant un mécanisme d’amplification dynamique des basses et d’un diaphragme en composite polymère. Prix plancher oblige, ils n’assurent que le support des codecs SBC et AAC. Le son produit est étonnamment bon compte tenu de leur prix. Certes, les basses manquent parfois d’un peu d’ampleur (mais vraiment rien de dramatique) et les médiums sont clairs et correctement définis. On sent toutefois une petite faiblesse au niveau des aigus, comme nous l’avons par exemple constaté sur les percussions d’intro de Sympathy for the Devil des Rolling Stones.

Si les Buds Q ne brillent pas particulièrement dans un domaine particulier, ils s’avèrent polyvalents et tout à fait agréables pour une utilisation quotidienne. Ils sont à n’en pas douter bien meilleurs que la plupart des kits mains libres fournis avec les smartphones. Leur isolation passive étant très correcte, ils seront de sympathiques compagnons pour les déplacements en transports en commun.

Realme Buds Q - seul © Clubic - MM

Les choses se gâtent un peu dès que l’on envisage une conversation téléphonique. Le son qu’ils produisent reste bon, mais les micros intégrés transmettent avec un peu trop d’enthousiasme des bruits ambiants. Dans une rue parisienne ou dans un environnement un tant soit peu bruyant, il devient difficile de se faire comprendre de son interlocuteur. Nous avons ainsi dû hausser la voix afin d’être intelligibles, ou même repasser par le smartphone afin de poursuivre une conversation.

Avant d’aborder la question de l’autonomie, quelques mots sur le mode jeu. Activable par un appui long simultané sur les deux écouteurs, il fait baisser le temps de latence à 119 ms en établissant une connexion à double canal (chaque écouteur est connecté indépendamment de l’autre au smartphone). Le décalage entre le jeu et le son devient alors quasiment imperceptible, mais dans certaines conditions, le lien avec le smartphone peut devenir moins fiable.

D’après nos tests, passer en mode jeu n’a quasiment aucun impact sur la qualité audio, mais rend certains jeux plus agréables à utiliser. On pourra aussi l’utiliser afin de visionner des vidéos dans de meilleures conditions, si d’aventure le temps de latence devenait gênant sur votre smartphone (c’est parfois le cas sur des modèles d’entrée de gamme).

Autonomie : 20 heures maxi

Après la qualité audio, l’autonomie était notre grosse seconde crainte pour des écouteurs de ce prix. Les Buds Q affichent officiellement une autonomie de 4 h 30 en écoute musicale, 5 heures en jeu et 3 heures en appel. Chaque écouteur disposant d’une batterie de 40 mAh et celle de l’étui ayant une capacité de 400 mAh, on devrait donc atteindre au moins quatre charges complètes. C’est ce que confirme Realme en annonçant jusqu’à 20 heures d’utilisation en déplacement, volume réglé à 50 % de la valeur maxi.

Dans la vraie vie, celle où l’on fait différentes choses entre deux utilisations et où l’on est plutôt calé sur un volume à 75-80 %, ces chiffres nous paraissent un peu trop optimistes. Une charge complète donne près de 3 h 30 d’écoute musicale, ce qui reste tout de même très honorable.

L’avis de Clubic

À l’issue de ce test, nous devons reconnaître que la qualité globale des Buds Q est une bonne surprise. Bien sûr, ils ne rivaliseront pas avec des intrus haut de gamme, mais ils n’auront pas à rougir non plus de leurs performances. Malgré quelques petits défauts, nous les jugeons très positivement. Ils feront d’excellents compagnons du quotidien pour un prix cinq à sept fois moins élevé que celui des produits de marque.

realme Buds Q

7

Proposés à 30 euros, les Buds Q de realme sont des intras intéressants à plus d'un titre. En plus d'un prix plancher, ils proposent une qualité audio très correcte, une connnexion bluetooth stable et une autonomie plus qu'honorable.

Les plus

  • Design réussi
  • Qualité audio acceptable
  • Faible latence en mode jeu

Les moins

  • Aigus un peu émoussés
  • Commandes tactiles à apprivoiser
  • Boîtier de charge micro USB plutôt que USB-C

Fabrication 7

Ergonomie 7

Autonomie 8

Son 7

Modifié le 24/12/2020 à 13h30
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

LG met à jour sa gamme d'intra sans-fil avec les TONE Free FP à nettoyage UV
Samsung profiterait du CES 2022 pour dévoiler les premiers téléviseurs QD-OLED
Bang & Olufsen lance Beoplay EQ, des écouteurs True Wireless à réduction de bruit
Nothing ear (1) : les mystérieux et très attendus écouteurs transparents se dévoilent enfin
Course de drones : un algorithme parvient à battre deux pilotes
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Les nouveaux AirPods pourraient être lancés en même temps que l'iPhone 13
Ear (1) : l'application des futurs écouteurs de Nothing est disponible sur le Play Store
Shure présente son kit tout-en-un MV7, pensé pour le podcast et le streaming
OnePlus dévoile ses Buds Pro, des écouteurs avec ANC et support du son 3D à moins de 150€
Haut de page