Qualcomm a refusé de vendre ses modems à Apple après le début de leur bataille judiciaire

Mathieu Grumiaux Contributeur
16 janvier 2019 à 10h23
0
Jeff Williams

Le directeur des opérations d'Apple a été cité à comparaitre lors du procès du gendarme de la consommation américain contre Qualcomm. Il en a profité pour décrire les pratiques commerciales du fabricant de puces.

Qualcomm et Apple se retrouvent devant les tribunaux. Si le procès entre les deux entreprises ne doit pas s'ouvrir avant le printemps, les deux poids lourds de l'industrie tech se sont faits face à San Jose à l'occasion du procès qui oppose Qualcomm à la FTC, l'agence gouvernementale américaine de la consommation.

Qualcomm bloque les ventes de modems à Apple en guise de représailles

Il est reproché au constructeur de puces ses pratiques commerciales jugées monopolistiques, Qualcomm exigeant de ses partenaires d'énormes royalties afin d'accéder à ses technologies brevetées.

Jeff Williams, directeur des opérations et n°2 d'Apple a été appelé à la barre afin de témoigner des relations commerciales qu'entretenait Apple et Qualcomm avant le début de leur guerre commerciale. Et on peut dire que celles-ci ont été musclées.

Contrairement à ce que l'on pouvait penser, Apple n'a pas choisi Intel de gaieté de coeur pour remplacer les modems de ses derniers iPhone. Jeff Williams a expliqué aux juges que Qualcomm avait refusé de vendre à Apple ses modems, en guise de représailles suite aux plaintes déposées par Apple et ses partenaires dans plusieurs pays dans le monde. « Nous aurions aimé continuer à avoir accès à la technologie de Qualcomm » a expliqué M.Williams.

Les royalties exigées par Qualcomm jugées anti-concurrentielles par la FTC

Cette déclaration vient contredire celle de Steven Mollenkopf, PDG de Qualcomm qui indiquait être toujours en compétition en mai 2018 pour remporter le contrat portant sur les modems de la prochaine gamme d'iPhone Xr, Xs et Xs Max.

Le patron de Qualcomm a également expliqué avoir payé Apple 1 milliard de $ en 2011 afin de récupérer l'exclusivité des modems des gammes d'iPhone mais que la Pomme n'a pas respecté son contrat et n'a pas réglé les royalties négociés lors de cet accord.

De son côté, Jeff Williams indique qu'Apple, depuis la commercialisation du premier iPhone, a payé 5 fois le taux de redevance estimé lors de leurs premières négociations, Qualcomm récupérant un pourcentage pour chaque iPhone vendu au lieu d'un tarif fixe.

C'est cette pratique que la FTC juge anti-concurrentielle, ce que Qualcomm nie formellement. Le procès devrait se tenir jusqu'à la fin de cette semaine et le verdict pourrait influer sur le prochain affrontement entre Apple et Qualcomm, prévu pour le mois d'avril.

Source : CNet
4 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top