AptX Lossless, l'offensive de Qualcomm contre Apple pour de l'audio sans-fil et sans perte

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
03 septembre 2021 à 15h15
11
Qualcomm Snapdragon Sound © Qualcomm
© Qualcomm

Loin de l'annonce en grande pompe de sa technologie/certification Snapdragon Sound, le fondeur vient de dévoiler un futur codec qui, au moins pour ce qu'il représente (en particulier en marketing), pourrait bien donner un petit coup de fouet au Bluetooth audio.

En effet, le nouveau codec AptX lossless est le premier du genre à revendiquer une qualité potentiellement lossless, c’est-à-dire sans aucune perte de données entre le fichier 16 bits d'origine (qualité CD) et l'appareil Bluetooth.

AptX Lossless : la possibilité du sans-faute

Pas encore très détaillé (mais Qualcomm/CSR ne dévoile jamais totalement ses recettes), le codec AptX Lossless n'est pas à prendre
comme un codec purement lossless, mais plutôt un modèle « scalable to
lossless
 », à l'image du peu connu codec non-Bluetooth AAC-SLS (noyau AAC et bitrate adaptatif qui permet d'aller jusqu'à une qualité lossless).

L'AptX Lossless repose sur la base du codec AptX Adaptive, mais plus étendue. Il peut ainsi aller non pas d'un bitrate 279 kbs à 420 kbs,
mais de 120 kbs à plus de 1 mbs. Ce débit étant adaptatif, la puce Qualcomm choisira, en fonction des conditions (puissance émission/réception, encombrement radio de l'environnement), le bitrate optimal afin de ne jamais avoir de décrochage sonore.

À faible et moyen bitrate, la qualité sera donc à pertes, bien que l'AptX Adaptive soit déjà très optimisé.

Mais, à partir d'un certain seuil, plus aucun algorithme à pertes ne sera en jeu, si bien que le codec pourra être considéré comme bit perfect par rapport au signal d'origine. Un fichier FLAC 16 bits/44,1 kHz pourra
donc se retrouver, au format AptX Lossless, sur la puce Bluetooth d'un casque ou d'un écouteur, sans qu'aucune donnée musicale n'ait été retirée. Le codec sera capable de détecter si la source est lossless et d'autoriser automatiquement de pousser (si cela est possible) le bitrate jusqu'à ce seuil lossless.

AptX Lossless
© Qualcomm

Pour les amoureux du 24 bits/96 kHz, il sera même possible de fonctionner dans cette qualité, mais avec une compression à pertes.

Forcément, il n'y aura pas, même avec des optimisations, de miracles sur l'autonomie en qualité lossless. Cela demandera un débit important et, par conséquent, une endurance réduite par rapport à des débits moyens.

 Un codec Bluetooth ? Oui et non

Bien sûr, la promesse est importante, mais il faut tout de même ne pas oublier qu'elle est avant tout marketing. Il faudra bien la détailler, lire entre les lignes et attendre quelques confirmations. Cela nous pousse immanquablement à relever déjà quelques bémols.

Pour commencer, si l'AptX Adaptive est un codec que l'on trouve en standard sur l'essentiel des smartphones récents (intégrable depuis Android 10), ce ne sera pas le cas avec l'AptX Lossless, en tout cas dans un premier temps.

Un appareil supportant ce format devrait obligatoirement être certifié Qualcomm Snapdragon Sound. La chaîne du son devra donc être, de bout en bout (smartphone et casque/écouteur), équipée de puces Qualcomm, bardées d'éléments propriétaires, pour des marques qui auront payé leur gabelle à Qualcomm.

Cette technologie met en jeu un certain nombre d'optimisations hardware et de modifications dans les couches logicielles du Bluetooth. L'un des exemples les plus parlants est l'utilisation, pour atteindre le 1 mbs de
l'AptX Lossless, du Bluetooth High Speed Link, une modulation particulière pour les envois de données, là aussi développée par Qualcomm.

La question peut donc se poser : l'AptX Lossless peut-il vraiment être considéré comme un codec Bluetooth ? La notion de standard universel est tellement loin avec ce codec qu'il n'est de toute façon pas question de le voir arriver sur des appareils type Apple (qui a horreur de la
technologie propriétaire des autres). De plus, beaucoup de marques maintenant réfractaires à Qualcomm, comme Sony, risquent là aussi de le bouder au profil du LDAC et du LC3. L'AptX Lossless est presque un « codec audio pour le protocole Qualcomm, avant d'être un codec audio pour le protocole Bluetooth ».

Autre crainte, que nous confirmerons ou non avec les premiers modèles compatibles : comment pourra-t-on vérifier que la qualité, à un instant T, est lossless et non lossy, puisque ce codec adapte son bitrate en
permanence ? Partir sur une approche scalable est la seule chose à faire avec un environnement Bluetooth, mais s'il faut se dire « ce codec est lossless, mais actuellement, je ne peux pas dire si c'est vraiment le cas », nous sommes déjà dans une certaine ambiguïté.

Est-il vraiment nécessaire de s'enthousiasmer pour ce codec quand le futur LC3, standardisé (et obligatoire pour le LE Audio), pourra être adaptatif de 160 kbs à 1 mbs ? L'avenir nous le dira.

Source : TechPowerUp

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
7
NumLOCK
Pourquoi s’obstiner à utiliser Bluetooth avec des Codecs super complexes et propriétaires pour faire passer au chausse-pied un son dont la qualité varie en fonction d’où on s’assied dans le bus… Ça m’échappe !<br /> Pourquoi ne pas simplement larguer Bluetooth et passer vers un protocole à plus large bande passante, genre Wi-Fi direct en version low power. Exit les codecs complexes, juste qq chose qui fonctionne. Mais non !
Popoulo
Tout est dit.
guifou
Parce que même en prenant un wifi low power, les ordres de puissance, et donc de consommation, ne seraient plus du tout les mêmes, sans parler des avantages sur la souplesses des profils (ne pas oublier qu’il n’y a pas que le profil audio sur des casques Bluetooth). Pour un smartphone ça n’est absolument pas grave, pour des petits True Wireless ou des casques, bien plus.
NumLOCK
C’est juste… mais pour un coût de développement inférieur à celui de tous ces nouveaux codecs, on aurait sûrement pu développer une norme Wi-Fi ultra low power offrant une bande passante adéquate, et peut-être même compatible avec les smartphones actuels via une màj logicielle.<br /> Et là, plus besoin de codecs ultra complexes… qui consomment actuellement beaucoup d’énergie pour décoder leur bitstream au sein des écouteurs !
c_planet
C’est plus simple et plus vite rentable de continuer dans la même voie. De toute façon le grand public ne fait pas de comparatif, si on leur dit que c’est mieux ils ne vont pas aller rechercher la contre expertise sur les deux-trois sites spécialisés qui auront démêlé le vrai du faux. … par exemple, qui se soucie que spotify fonctionne sur du faux 320kbps ? personne.<br /> ce codec est lossless, mais actuellement, je ne peux pas dire si c’est vraiment le cas<br /> tout est dit. c’est taillé pour le grand public qui ne fera pas de comparatif.
guifou
Il y a eu par le passé des protocoles sans-fil basse consommation dédiés à l’audio, comme le Kleer Audio, qui permettaient déjà du lossless (au moins sur le papier). Mais, pour plusieurs raisons, cela n’a pas pris (probablement parcequ’il était trop tôt, et parce que le côté très polyvalent du Bluetooth reste un avantage).<br /> Pour ma part, je pense que justement, le côté nomade fait qu’on survend beaucoup trop l’importance du lossless (qui passe bien après la qualité d’un mixage, des écouteurs, et de la cohérence du trio DSP/DAC/Ampli de ces petits écouteurs et casques selon moi).<br /> En sédentaire, il n’y a pas de problématique de consommation (ou presque), on peut passer par du Wifi, même en Hi-Res, c’est totalement normal de vouloir le meilleur puisqu’il n’y a pas (ou plus) de compromis majeur à faire.<br /> En nomade, je préfère miser sur des codecs next-gen type AptX Adaptive et LC3 très optimisés, qui je suis sûr seront indiscernables du lossless avec des écouteurs et casques Bluetooth, mais permettront d’avoir une autonomie deux fois plus importante, et conserver des options comme le multipoint, ainsi que les futurs avantages du BLE Audio. D’où ma vision de ce «&nbsp;graal lossless&nbsp;» en Bluetooth comme un argument principalement marketing, pourtant relayé sans trop de recul par la plupart des sites tech.
guifou
Pourquoi du faux 320 kbs ?
MattS32
NumLOCK:<br /> mais pour un coût de développement inférieur à celui de tous ces nouveaux codecs, on aurait sûrement pu développer une norme Wi-Fi ultra low power offrant une bande passante adéquate, et peut-être même compatible avec les smartphones actuels via une màj logicielle<br /> Non. Le Wi-Fi consomme plus parce qu’il a un débit supérieur et parce que les couches protocolaires pour le gérer sont plus complexes, donc nécessitent plus de traitement.<br /> Le BT de son côté a un débit limité, mais justement parce qu’il a été optimisé pour la consommation, pas pour le débit, avec des protocoles faits pour, etc…<br /> Faire un Wi-Fi ultra low power, c’est en gros redévelopper le BT, et se retrouver avec une truc qui aura une bande passante aussi faible, si ce n’est plus si on garde la complexité protocolaire du Wi-Fi.<br /> Et aucune chance d’arriver à l’efficacité énergétique du BT avec du Wi-Fi et une simple mise à jour logiciel. L’efficacité énergétique du BT vient du fait qu’une partie du protocole est câblée directement en hardware plutôt que d’être soft.
c_planet
simplement parce que quand j’ai acheté mon ampli (marantz nr1200), j’ai comparé le même album en spotify premium vs version 320 que j’ai en réseau local, et ce n’est pas la même qualité, la version 320 spotify n’est pas au niveau.
jeanlain
Lol, et toute cette analyse se base sur quoi, à part ton doigt mouillé ?<br /> Si tu baisses la puissance de ton wifi, tu perdras en débit, et te retrouvera avec un équivalent au bluetooth…<br /> Le bluetooth évolue régulièrement, tu peux difficilement faire plus efficace en terme portée/consommation/débit…
ptitepuce
Le truc qui m’échappe vraiment, c’est qu’un VRAI mélomane préférera toujours l’écoute musicale avec les bons vieux câbles…<br /> Un casque branché.<br /> Des enceintes branchées à l’ampli.<br /> Un dac branché sur le pc.<br /> Plein de câbles partout, oui, mais au moins le bitrate n’est pas aléatoire, ni choisi par un IA qui contrôle comme bon lui semble.<br /> Déjà écouter sa musique sur son smartphone avec un casque, c’est pas être mélomane hein.<br /> Alors en bluetooth avec uniquement des appareils certifiés qualcomm sound, mouais…<br /> Mais bon le tout connecté est à la mode, il faut surfer sur la vague.<br /> Je préfère de loin me servir de mon pc comme station musicale, relié le dac dessus, qui est relié à l’ampli, et les enceintes branchées sur ce dernier, oui ça fait 20 câbles qui traînent mais c’est linéaire et stable pour le bitrate et donc pour l’écoute.<br /> C’est comme ceux qui ont la fibre optique, qui vivent seuls dans leur appartement, et qui utilisent le wifi à quoi bon avoir la fibre pour ne pas l’exploiter entièrement
MattS32
ptitepuce:<br /> C’est comme ceux qui ont la fibre optique, qui vivent seuls dans leur appartement, et qui utilisent le wifi à quoi bon avoir la fibre pour ne pas l’exploiter entièrement<br /> Le Wi-Fi est bien plus rapide que le DSL. Donc même si on n’atteint pas forcément le débit maxi de la fibre en Wi-Fi, on l’exploite bien quand même (avec mon PC portable du boulot, je fait 380 Mbit/s sur mon réseau Wi-Fi, c’est 25 fois le débit que j’avais en DSL…)<br /> Et puis la fibre ce n’est pas que du débit, c’est aussi des latences plus faibles, une plus grande stabilité, etc…<br /> Et puis accessoirement, il n’y a tout simplement bien souvent pas le choix : quand tu es dans un logement éligible à la fibre, ton opérateur te laisse en général pas la possibilité d’opter pour le DSL…
ptitepuce
Sauf que la Wi-Fi n’est pas aussi stable que du câble (ondes, interférences).<br /> La latence est mieux par câble, plus linéaire, plus stable et constante.<br /> Et quand tu as la fibre, c’est quand même plus censé d’utiliser le câble rj45 que la wifi.<br /> Et je parle pour une utilisation personnelle, non professionnelle.<br /> Le sans câble est en vogue, donc tout le monde l’utilise, comme tous les moutons qui utilisent des trottinettes électriques…<br /> Ce serait comme avoir une Ferrari diesel, c’est un non sens absolu…
MattS32
ptitepuce:<br /> Sauf que la Wi-Fi n’est pas aussi stable que du câble (ondes, interférences).<br /> La latence est mieux par câble, plus linéaire, plus stable et constante.<br /> Sur le papier, oui. En pratique avec un Wi-Fi de qualité, c’est totalement insignifiant pour l’écrasante majorité des usages, aussi bien personnels que professionnels. Les facteurs limitants sont ailleurs, et ils sont autrement plus limitants que le Wi-Fi.<br /> Mon PC perso est en RJ-45, mon PC pro est en Wi-Fi, chez moi je suis absolument incapable de remarquer la moindre différence à l’usage. Et au bureau, c’est même carrément flagrant que ça marche mieux en Wi-Fi qu’en RJ-45, tout le monde le constate (bon, c’est clairement pas normal, doit y avoir un souci quelque part avec les switchs et un incident est ouvert auprès du service réseau, mais le fait est qu’actuellement ça marche mieux en Wi-Fi)…<br /> Quand aux histoires de moutons, il est surtout à la mode aujourd’hui de traiter les autres de moutons histoire de se sentir supérieur hein…
ptitepuce
@MattS32 chez moi la wifi est d’une lenteur incroyable, pourtant la box est proche du pc, j’ai une 4g plus rapide malgré que j’habite en campagne isolée.<br /> Du coup j’ai désactivé la wifi dans la freebox, comme elle me sert à rien.<br /> En rj45 j’atteins les débits promis par free.<br /> Les moutons sont ceux qui n’ont aucune personnalité, et font comme tout le monde parce que c’est hype d’y faire.<br /> Je préfère ne pas polluer à recharger une trottinette et me servir de mes jambes pour faire avancer ma trot ou mon skate
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Vous devriez faire attention à vos données collectées depuis ces caméras et sonnettes connectées
Google One déploie son VPN gratuit sur les Pixel 7 et 7 Pro
Le Bitcoin est à bout de souffle, peut-il encore revenir ? La BCE n'y croit pas
Le télescope James Webb réussit à photographier les nuages de Titan autour de Saturne
Canal+ lance une nouvelle offre avec Disney+ et le nouveau Paramount + !
L'excellent SSD externe portable Samsung T7 1 To chute de prix avant Noël
Dernières heures du Black Friday : ne passez pas à côté de ces offres VPN !
Voici les meilleures applications de l'App Store en 2022
Haut de page