eBay se sépare de PayPal sous la pression de Carl Icahn

Par
Le 30 septembre 2014
 0
C'est le scénario de la scission qui a été choisi. En dépit des synergies réalisées entre eBay et PayPal depuis 2002, la place de marché cède à Carl Icahn et se sépare du service de paiement.

eBay et PayPal feront bientôt deux. Sous les pressions de l'investisseur Carl Icahn, bien connu de certaines sociétés high-tech comme Yahoo, Dell ou Apple, la place de marché se séparera (.pdf) de sa filiale de paiement dès l'année prochaine. Fermement opposé à ce scénario pendant plusieurs mois, le PDG d'eBay, John Donahoe, affirme aujourd'hui que « maintenir eBay et PayPal ensemble au-delà de 2015 deviendrait nettement moins avantageux pour chaque activité d'un point de vue stratégique et concurrentiel ».


00fa000005405041-photo-ebay-nouveau-logo.jpg


00fa000007335656-photo-logo-paypal-2014.jpg



« C'est un bon jour pour s'appeler Carl Icahn », écrit Business Insider dans un article commentant cette annonce. Avec son portefeuille de 30 millions d'actions eBay, l'homme d'affaires devrait empocher 180 millions de dollars environ. Trois fois rien comparé à sa fortune estimée par Forbes à 26 milliards de dollars.

PayPal, plus efficace seul ?


Pour justifier cette séparation, Carl Icahn soutient que PayPal se porterait mieux une fois émancipé de sa maison mère. Comme nous l'expliquions fin 2013, la croissance du groupe repose de plus en plus sur le service de paiement. Au deuxième trimestre 2014, le chiffre d'affaires de PayPal progressait de 20% sur un an, quand celui d'eBay n'affichait que 9% de hausse. Pour autant, cette scission pourrait léser PayPal.

D'après des chiffres de Forbes en fin d'année dernière, un tiers des nouveaux membres du service de paiement au quatrième trimestre 2013 serait provenu de la place de marché. Sur l'ensemble de l'année, ce sont la moitié des nouveaux comptes PayPal sur mobile qui auraient été apportés par la place de marché. D'un autre côté, PayPal évolue dans un environnement de plus en plus concurrentiel, où il doit maintenant compter avec Apple (Pay). Plus agile, la société pourrait mieux se concentrer sur le paiement en magasin.

John Donahoe et le directeur financier, Bob Swan, piloteront la phase de transformation du groupe, mais à terme, ils n'occuperont plus de fonctions opérationnelle. La direction d'eBay échoira à l'actuel dirigeant de la place de marché, Devin Wenig. PayPal, quand il sera devenu indépendant, sera piloté par Dan Schulman, un ancien d'American Express et d'AT&T. Devenant chacune un « pure player », soit des acteurs spécialisés dans un seul domaine, les deux sociétés deviendront, selon des analystes, une bonne cible de rachat.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top