Après Dell, Carl Icahn met son grain de sel dans Apple (màj)

Thomas Pontiroli
14 août 2013 à 18h10
0
Carl Icahn n'a pas perdu ses réflexes avec l'âge. Après avoir tenté de forcer Microsoft à racheter Yahoo! en 2008 et alors qu'il ferraille contre Michael Dell pour l'empêcher de retirer sa société de la bourse, l'investisseur a pris des parts du capital d'Apple. Et exige des rachats d'actions.

0118000005707964-photo-apple-bourse.jpg
À 77 ans, Carl Icahn ne s'estime vraisemblablement pas rassasié malgré sa fortune estimée par Forbes à 20 milliards de dollars. En plein démêlés avec Dell depuis un semestre, et même en procès, l'investisseur réputé vorace annonce via Twitter avoir posé ses serres sur Apple. Que veut-il encore ? Comme David Einhorn en mars, il enjoint Apple de racheter des actions.

Carl Icahn dit même avoir discuté de cela avec Tim Cook. Clairement, le PDG d'Apple montre à nouveau à quel point il est davantage ouvert aux revendications des marchés financiers que feu Steve Jobs, dont on peine à croire qu'il aurait accédé à la requête de l'investisseur. « J'ai eu une bonne discussion avec Tim Cook aujourd'hui. Je lui ai expliqué pourquoi, selon moi, un rachat d'actions imminent et plus conséquent devrait être fait. Nous avons prévu de reparler de cela prochainement », écrit-il dans son message.


D'après lui - c'est ce qu'il indique dans un autre tweet -, « la société est largement sous-évaluée ». L'action Apple terminait la séance hier 13 août à 469 dollars. En manque d'innovation de rupture comme ce fut le cas avec l'iPod en 2001, l'iPhone en 2007 et l'iPad en 2010, la firme peine à rassurer ses actionnaires qui laissent s'éroder le cours de bourse. En un an, la valeur d'Apple a perdu plus de 20%.

« Étudier la stupidité naturelle »

Pour faire reculer cette épée de Damoclès, Apple avait décidé en avril de lancer un programme de rachat d'actions qui s'élèvera d'ici 2015 à 100 milliards de dollars. Une mesure jugée insuffisante pour Carl Icahn, qui affirme avoir pris des parts importantes dans le capital d'Apple. Il faut savoir que lorsqu'une société cotée rachète ses actions, cela a pour effet d'augmenter artificiellement le bénéfice par action.

Principal indicateur de performance des entreprises, il est recherché par les investisseurs. Ce genre de programme a également pour conséquence d'augmenter le cours de bourse, récompensant de fait les actionnaires. C'est bien sûr ce que recherche Carl Icahn - son annonce a relancé le titre Apple de 4%.

« Certains s'enrichissent en étudiant l'intelligence artificielle. Moi je fais de l'argent en étudiant la stupidité naturelle », ne se cache pas d'écrire l'investisseur dans la biographie de son compte Twitter.

À lire également :

Mise à jour du 14/08/2013, à 17h25 :

Le tweet de Carl Icahn n'a pas seulement fait le bonheur des actionnaires d'Apple. Il a aussi largement contenté les investisseurs ayant misé sur les « option call », ces droits d'acheter des actions à échéance ou avant échéance à un prix donné, explique Vincent Pellizzari, trader au sein du courtier RTFX à Malte.

Jeudi, la valeur des options, fixée à un prix de 480 dollars, s'est envolée de 7900%, passant de 0,20 dollars à 16 dollars ce mercredi, constate le site Zerohedge. C'est dire les conséquences de ce seul petit tweet en termes financiers...

01F4000006474290-photo-carl-icahn-option-call.jpg

Article initialement publié le 14/08/2013 à 11h22




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top