🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Rachat d'ARM par NVIDIA : le Royaume-Uni pourrait mettre un frein à la procédure

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
04 août 2021 à 21h59
11
NVIDIA GeForce GTX 1080 - Event Austin - 1 © Julien Jay
© Julien Jay

Un nouvel obstacle semble se dresser sur le chemin de NVIDIA, qui a annoncé sa volonté de racheter ARM il y a bientôt un an.

Acquisition monumentale estimée à plus ou moins 40 milliards de dollars, le rachat d'ARM à Softbank par le géant de la carte graphique, NVIDIA, ne semble pas encore près d'être finalisé… si seulement il se fait un jour !

Une atteinte à la sécurité nationale ?

En septembre dernier, NVIDIA avait annoncé ses intentions, et plusieurs acteurs tels Microsoft, Google ou Qualcomm ne donnaient pas l'impression d'être enchantés par la nouvelle. L'opération semblait toutefois ravir le Japonais Softbank, détenteur d'ARM, et ce n'est que plusieurs mois plus tard que les premiers obstacles sont apparus.

Courant avril, le régulateur britannique s'était montré particulièrement réticent. Il n'était alors pas question de blocage, mais Oliver Dowden, secrétaire d'État au Numérique, à la Culture, aux Médias et aux Sports, avait demandé un rapport à la Competition and Markets Authority (CMA), l'autorité britannique de la concurrence.

L'idée était alors de déterminer si l'accord pouvait être considéré comme anticoncurrentiel et de préparer un résumé des problèmes de sécurité nationale soulevés par diverses parties.

Comme prévu, ledit rapport a été livré il y a quelques jours, et à en croire Bloomberg, il évoque « d'inquiétantes implications pour la sécurité nationale ». De fait, le Royaume-Uni serait plutôt enclin à rejeter la prise de contrôle d'ARM par NVIDIA. Bloomberg souligne qu'aucune décision finale n'a pour l'heure été prise et que le Royaume-Uni pourrait encore donner son feu vert… sous certaines conditions.

Semi-conducteurs : sujet de plus en plus sensible

À en croire nos confrères, la balle est dans le camp d'Oliver Dowden qui doit décider si l'acquisition nécessite une enquête approfondie de la part du Royaume-Uni et de son autorité de la concurrence. Une information qui n'a cependant pas traumatisé les investisseurs : l'action NVIDIA est plutôt orienté à la hausse alors que la baisse enregistrée par Softbank est relativement modeste.

Un porte-parole de NVIDIA a souligné la nécessité de poursuivre le projet : « Nous continuons à travailler sur le processus réglementaire avec le gouvernement britannique. Nous attendons leurs questions et espérons résoudre tous les problèmes qu'ils pourraient avoir. » Au contraire, ni la CMA ni le gouvernement britannique n'ont souhaité faire de commentaire.

Située à Cambridge, la société ARM ne bat cependant plus pavillon britannique depuis déjà un petit moment, puisqu'elle a été rachetée par le Japonais Softbank en 2016. La question se pose donc aujourd'hui de savoir en quoi ce nouveau changement de nationalité, du Japon vers les États-Unis, constituerait une menace plus grande encore pour la sécurité nationale du Royaume-Uni.

Une chose est cependant certaine, depuis 2016, le contexte international a changé. Alors que le secteur des semi-conducteurs n'a jamais été aussi sensible et que les pénuries succèdent aux pénuries, l'heure n'est plus à la mondialisation effrénée. Le Royaume-Uni étudie d'ailleurs actuellement le cas de Newport Wafer Fab Ltd., au Pays de Galles, alors que la vente à une entreprise chinoise avait été validée.

Alors que l'examen du dossier ARM par la Commission européenne n'a même pas encore débuté (il devrait démarrer en septembre), on voit que la route est encore longue pour NVIDIA.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
Fatima
Il ne faut surtout pas que ça se fasse , sinon encore une société importante sous contrôle américain
tfpsly
sinon encore une société importante sous contrôle américain<br /> Elle n’est déjà plus sous contrôle anglais : le Japonnais Softbank possède ARM.
Judah
J’ai dis dès le départ que ça ne se ferait jamais, la Chine mettra son veto de toute façon, quoi que décide anglais et japonais…
norwy
Personne n’a intérêt à ce qu’une technologie utilisée par toute une industrie soit captée par un seul acteur unique. NVidia a les yeux plus gros que le ventre et ça se voit.
Kriz4liD
Softbank n’est qu’un fond d investissement, les bureau d’Arm ne risquait pas d être déporté au japan, ni d être absorbé ou autre, alors qu’avec Nvidia, les bureaux au royaume uni risquent de fermer et ses activités transférés vers les bureux étasuniens, avec pour résultat des pertes d emploies et moins de taxes dans les poches de l état.<br /> Un fond d investissement interfère rarement dans les affaires et les orientations d’une société, tant que c’est rentable, une société qui rachete une autres c’est généralement pour l absorber et protifer du son portefeuille de brevets.<br /> Le royaume uni ne doit pas laisser passer ça, il n y a aucune garantie à long terme, nvidia ne fait que donner des promesses, tout le monde sait qu’ils ne les tiendront pas, les seuls gagnants sont nvidia et les USA.
tosqualler
Nvidia veut agrandir son portefeuille de solution…et se diversifier…ils n’ont pas les yeux plus gros que le ventre, ils sont réalistes.<br /> ils n’ont que des GPU, de l’IA, du network…<br /> Alors que la concurrence a +…<br /> AMD et Intel font du CPU, des GPU de l’IA, et possède les FPGA Xilinx(amd) /Altera(intel)<br /> (en gros)<br /> c’est clair que Nvidia manque des cordes à son arc…
pc2001
Effectivement rachat par un industriel, contrairement à un fonds, il y a risque très fort de restructuration (départements overhead en doublon par exemple comme rh, compta, fonctions support…)
Vanilla
La Chine n’a absolument RIEN À DIRE sur le dossier ARM. lol !!
Judah
Renseigne toi un peu avant de parler, elle peut mettre son veto et menace de le faire d’ailleurs.
juju251
@Cynian90 @Voigt-Kampf @wackyseb @Kriz4liD Messages supprimés pour cause de hors sujet.
pecore
Nerces:<br /> le Royaume-Uni pourrait mettre un frein à la procédure<br /> Mais quelle surpriiiise. Je ne l’avais, mais alors, pas du tout vu venir.
Vanilla
Non elle peut pas<br /> Je cite:<br /> La Chine n’aura pas son mot à dire puisque l’activité d’ARM dans le pays a été isolée de façon à être exclue de la transaction.<br /> Source:<br /> usinenouvelle.com<br /> L’Europe perd son joyau dans les puces, ARM, sa souveraineté technologique...<br /> Le joyau de l’Europe dans les puces, ARM, passe sous pavillon américain chez Nvidia. Une opération qui intervient dans un contexte géopolitique...-electronique-informatique<br />
Judah
«&nbsp;Les titres type « Nvidia achète ARM » ont fleuri un peu partout, mais ceux-ci ne sont pas forcément justes et il aurait plutôt fallu dire que « Nvidia a exprimé son intention d’acquérir ARM », parce que ce n’est évidemment pas aussi simple que d’aller faire ses courses en magasin, loin de là. Par exemple, la transaction doit absolument être approuvée par les autorités de régulations, notamment aux USA et en Chine, et quand on voit où en sont les relations entre les deux puissances mondiales, l’affaire - censée se conclure après 18 mois - ne sera pas une partie de plaisir et pourrait même en devenir impossible !&nbsp;»<br /> Arrête de me sortir des articles de septembre 2020…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Réalisé en partie avec l'IA, cet anime Netflix fait déjà polémique
Nouveaux AirPods Max et AirPods d'entrée de gamme, c'est pour quand ?
Vous avez aimé ChatGPT ? Découvrez CatGPT
Top 5 des applications pour divertir vos enfants pendant les vacances scolaires
Mentalista : il a 28 ans, invente le Siri de la pensée, et c'est bluffant !
Ne ratez pas cette offre incroyable : -62% sur votre prochain antivirus !
Raccourcis sur l'écran de verrouillage : voilà comment ça va fonctionner sous Android 13
Thylacine, mammouth laineux et dodo : cette entreprise de biotechnologie veut tous les ressusciter
Bon Plan : obtenez un VPN fiable et sécurisé en promo (-65%)
Électricité : le solaire et l'éolien doublent le gaz pour la première fois !
Haut de page