Nothing ear (1) : les mystérieux et très attendus écouteurs transparents se dévoilent enfin

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
27 juillet 2021 à 15h31
4

Difficile de trouver un modèle de True Wireless ayant autant fait parler de lui ces derniers temps, surtout sans avoir jusque-là dévoilé ne serait-ce qu'un visuel officiel. Créée par l'un des cofondateurs de OnePlus,
la marque Nothing a suffisamment bien maîtrisé son marketing pour créer une véritable attente autour de ses premiers écouteurs : les ear (1).

Fini le mystère, ceux-ci ont enfin été dévoilés lors d'une conférence. Au programme, un modèle au design transparent des plus originaux, prêt à se confronter aux meilleurs, le tout pour un prix flirtant avec les 100 euros.

Nothing ear (1)
© Nothing

Une transparence quasi absolue

Certes, le fond est important pour des écouteurs sans-fil. Mais, comme tout objet, le design reste un argument potentiellement majeur. À ce
titre, Nothing réussit plutôt bien à se démarquer, en misant sur une approche majoritairement transparente, de la boîte jusqu'aux écouteurs.

Nothing ear (1)
© Nothing

Les écouteurs sont bâtis autour d'un classique design à tige, avec port semi-intra, mais ils se démarquent immédiatement en laissant apparaître leurs entrailles. Le tout est visuellement intéressant (bien qu'il divisera immanquablement), car il est à la fois moderne et rétro, rappelant par certains côtés les baladeurs des années 80 et leurs lignes majoritairement
anguleuses. La marque Nothing précise qu'elle ne s'est pas contentée de placer une enveloppe transparente, mais a justement travaillé sur des composants internes s'accordant bien avec cette transparence, comme les aimants et les microphones au design spécial, plus élégant.

Il est toutefois dommage de constater que cette transparence s'arrête à la partie intégrant le transducteur, ce pour des raisons acoustiques. Cet élément blanc, de forme ovoïde, rappelle largement des modèles tels que l'Oppo Enco W51 . L'originalité est donc avant tout dans l'aspect plutôt que dans la forme. Nous pouvons toutefois relever que les écouteurs sont un peu plus légers (4,7 g) que la moyenne. Pour le confort, la forme semi-intra devrait, à l'instar de modèles type Airpods Pro ou Freebuds 4i , être assez peu intrusive. Pour la certification, les Nothing ear (1) reposent sur du IPX4, ce qui est assez classique en 2021.

Nothing ear (1)

La boîte parallélépipédique est tout aussi originale. Parée elle aussi majoritairement d'une robe transparente, elle permet de bien mettre en valeur les écouteurs, sans oublier d'intégrer une charge par induction. Le côté translucide est également pratique pour vérifier que les écouteurs sont bien rangés.

Grosses ambitions et craintes sur l'autonomie

Nothing ne cache pas ses ambitions techniques avec les ear (1). À la base des écouteurs se trouve un large transducteur dynamique de 11,6 mm, placé dans une chambre acoustique de 0,34 cm3. Le traitement hardware et software du modèle a été confié aux équipes de la marque Teenage Engineering. Inutile de s'arrêter sur les commentaires laudatifs de Nothing à propos du son des ear (1), toutes les marques tiennent le même discours. Cela se vérifiera sur le terrain.

Nothing ear (1)
© Nothing

Épaulé par ce transducteur au diamètre imposant, un système de réduction de bruit active hybride est intégré, avec une promesse d'atténuation jusqu'à 40 dB, un chiffre particulièrement optimiste pour des
écouteurs et qui marquerait un véritable tournant. Il sera, en outre, possible de basculer entre un mode « ANC max » et un mode « ANC light » pour s'adapter au mieux à la situation. Bien sûr, les ear (1) intègrent également un retour sonore.

La connectivité en elle-même est assez simple, avec une puce Bluetooth 5.2 moderne et un support des codecs SBC et AAC. Aucun mot cependant sur une éventuelle connexion multipoint, ce qui serait plutôt une (bonne) surprise. Au moins, les écouteurs seront compatibles avec la technologie Google Fast Pair (appairage rapide).

Les commandes reposent sur un principe tactile, avec quatre actions possibles par écouteurs : double tape, triple tape, appui prolongé, balayage vertical. Tout sera réglable via une application consacrée, laquelle permettra d'autres réglages (que nous détaillerons lors de notre test). L'une des fonctions assez utiles permettra de faire sonner les écouteurs pour les retrouver.

En revanche, l'autonomie paraît franchement limitée, en tous cas pour un produit récent. Celle-ci est ainsi annoncée à seulement 4 heures avec ANC, et à 5,7 heures (autour de 5 h 40 donc) sans ANC. Avec la boîte de charge, il faut compter sur une autonomie totale de 24 heures et 34 heures suivant les modes.

Nothing ear (1)
© Nothing

Enfin, Nothing mise largement sur la qualité de ses microphones en mode main-libre, en particulier l'algorithme de traitement du son et d'isolation de la voix. En outre, les microphones des ear (1) seront capables de résister à un vent de 40 km/h sans saturer.

Beaucoup de promesses pour ces premiers écouteurs de Nothing donc, mais dans un marché déjà bien mature et très concurrentiel. Les
écouteurs ear (1) seront disponibles pour un tarif de 99 euros à partir du 17 Aout. Nous aurions été ravis de proposer un test/prise en main dès cette semaine, mais un élément indépendant de notre volonté nous a empêchés d'avoir les écouteurs suffisamment tôt. Il faudra patienter encore un peu.

Source : communiqué de presse Nothing

Modifié le 29/07/2021 à 10h29
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les téléviseurs Panasonic accueillent (enfin) Disney+
BenQ dévoile deux vidéoprojecteurs portables Android TV au look rétro
Xiaomi Mi Smart Projector 2 : Un vidéoprojecteur portable et abordable compatible Dolby Atmos
PlayStation dévoile un coloris noir pour son casque sans-fil Pulse 3D
Ecouteurs Marshall Minor III et Motif ANC : du rock dans les traces des Airpods et Airpods Pro
Déçu de l'absence des AirPods 3 lors de la keynote hier ? Apple pourrait nous préparer une surprise
EOS R3 : Canon annonce son appareil photo hybride le plus abouti
Hisense OLED, Mini-LED, QLED, LaserTV : des nouveautés comme s'il en pleuvait
La barre de son Sonos Beam passe à la Gen 2 et supporte le Dolby Atmos
Logitech G dévoile son casque sans-fil le plus léger à ce jour, le G435
Haut de page