Test Logitech G733 Lightspeed : une rentrée gaming et haute en couleur

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
11 septembre 2020 à 18h01
1
8

Pour la rentrée, Logitech G a décidé de rompre avec la monotonie affichée par les périphériques gaming, bien souvent proposés dans des coloris sombres. La « Color Collection » va remplir ce rôle, notamment à l’aide de son nouveau casque sans fil que nous testons aujourd’hui : le G733 Lightspeed.

« Styliser votre setup », « affirmer votre personnalité », tels sont les arguments portés par cette nouvelle collection avec laquelle se déclinent désormais les souris G203 et G305, ainsi que le clavier G915 TKL Lightspeed en différents coloris.

Hormis cette volonté à apporter un peu de gaieté et de fantaisie à nos setup, c’est l’annonce du second casque sans fil équipé de la technologie Lightspeed qui a retenu notre attention. Seulement quelques semaines après la sortie du Pro X Lightspeed, version wireless du casque du même nom, nous étions assez intrigués de voir ce que pouvait encore nous offrir le fabricant suisse.

Logitech G733 Lightspeed : sa fiche technique


Le Logitech G Pro X Lightspeed, c'est :
Transducteur : PRO-G 40 mm
Réponse en fréquence : 20 Hz - 20 kHz
Microphone : oui, cardioïde et détachable
Réponse en fréquence du micro : 100 Hz-10 KHz
Connexion sans-fil : 2,4 GHz Lightspeed sur une portée de 20 m
Autonomie : Jusqu’à 29 heures
Logiciel : oui, Logitech G Hub
Poids : 278 grammes
Prix et disponibilité : disponible dès le 7 septembre, à 149 €

Sur le papier, le G733 Lightspeed est très alléchant. Pourquoi ? Car il affiche peu ou proue les mêmes caractéristiques techniques que le Pro X Lightspeed, le tout avec une portée et une autonomie allongée, une conception bien plus légère et surtout un tarif plus abordable.

Design et ergonomie

Difficile cependant de comparer le Pro X Lightspeed et ce G733 fraîchement débarqué. Alors que l’un brille par sa sobriété et sa conception (pesante) en métal, l’autre se démarque par ses coquetteries et son design sous le signe de la légèreté. Néanmoins, on remarque que Logitech a du talent à revendre lorsqu’il s’agit de concevoir un casque gaming : malgré son esthétique aguicheuse, le G733 conserve un quelque chose de distingué que l’on trouve dans ses courbes, ses finitions et sa simplicité.

© Matthieu Legouge pour Clubic


La force de ce design ne sera peut-être pas la longévité, chose qu’il est nécessaire de juger après plusieurs mois d’utilisation. Puisqu’il est entièrement réalisé en plastique, avec des matériaux relativement souples pour l’arceau, il est clair qu’on évitera au maximum chocs et autres chutes. C’est bien entendu le lot commun de bien des casques ; si vous voulez de la légèreté, alors vous devez sacrifier un peu de solidité à son profit.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Avec 278 grammes sur la balance et l’absence de la contrainte provoquée par le câble, on ne va pas se cacher que le G733 est très plaisant à porter ! La pression sur le sommet du crâne est quasi inexistante, le bandeau souple (et réversible) en tissu assure un bon maintien en évitant que l’arceau ne vienne se frotter à vous. Les oreillettes procurent une faible isolation phonique, un défaut ou une qualité selon le point de vue. Leur revêtement est doux, agréable au toucher et je n’ai ressenti aucune gêne, même après avoir porté ce casque durant plusieurs heures consécutives.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Le G733 est déjà moins séduisant si l’on regarde de plus près son ergonomie. Si je n’ai eu aucun mal à l’ajuster à mon crâne et mes esgourdes, ce ne sera sans doute pas le cas de tout le monde en fonction de votre morphologie. Les réglages ergonomiques sont en effet peu nombreux.

Les oreillettes coulissent bel et bien sur l’axe vertical à leur point d’attache avec l’arceau, mais avec une amplitude assez faible comparé à d’autres. Elles s’adaptent aussi selon l’angle, une bonne chose pour garantir une couverture adéquate de l’oreille. Enfin, il faut encore une fois tirer une croix sur la possibilité de faire pivoter les oreillettes sur l’axe horizontal, néanmoins la légèreté, la souplesse et la conception du casque n'entraînent qu’une gêne modérée lorsqu’il est porté autour du cou.

Tout est dans le style et la personnalisation

Il ne s’agit peut-être pas d’un élément qui fera mouche à tous les coups, mais le G733 vient clairement rompre avec la monotonie qui habille la majorité des périphériques qui nous passe entre les mains.

La sangle est réversible et dispose de deux encoches afin d'ajuster le serrage © Matthieu Legouge pour Clubic

Décliné en 4 coloris (Bleu, Lilas, Blanc et Noir), il offre un certain degré de personnalisation, aussi grâce aux accessoires qui l’accompagnent (et sont vendus séparément). Vous aimeriez profiter d’un coloris différent pour la sangle ? Logitech n’en propose pas moins de 5 variantes. Un peu de fantaisie ? Optez pour une coque de micro en forme de moustache, d’étoile, de cœur ou autres !

Sur une édition au colori blanc, le RGB reste "discret" © Matthieu Legouge pour Clubic

Et pour accorder le tout, le casque embarque une bande d’éclairage LightSync sur chaque oreillette, chacune divisée en deux zones. Je ne trouve rien de particulièrement esthétique dans le fait de littéralement porter des LED RGB sur la tête, mais il faut avouer qu’elles sont plutôt bien intégrées aux casques et que les effets possibles avec le logiciel G Hub et vos autres périphériques de la marque sont « sympas ».

Connectivité et autonomie : des capacités revues à la hausse

Sur la question de la connectivité, les périphériques dotés de la technologie Lightspeed se placent parmi les plus fiables et stables qu’il m’ait été donné de tester. Les affirmations de Logitech à ce sujet sont exactes : la latence est réduite au minimum, tandis que la stabilité de la connexion est infaillible, offrant une expérience similaire à un périphérique filaire.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Le G733 Lightspeed accorde par ailleurs un peu plus de souplesse que le Pro X Lightspeed. Sa portée est effectivement augmentée par rapport à celui-ci (20 m contre 15 m) : je peux parcourir l’entièreté de mon logement sans perte de signal et même faire quelques pas à l’extérieur avant qu’il ne se rompe, ce qui n’est pas possible avec le Pro X.

Autre avantage et pas des moindres : l’autonomie de la batterie atteint 29 heures selon Logitech. Dans les faits, je n’ai rechargé le G733 qu’une seule fois, après 6 jours correspondant environ à 24 heures d’utilisation, alors que G Hub m’indiquait que le casque disposait encore de 10 % d’énergie.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour le reste, le G733 n’autorise pas beaucoup plus de flexibilité que le Pro X. La connexion s’effectue uniquement via le dongle USB et son DAC, sans possibilité de profiter d’une connexion alternative. Le câble de recharge, suffisamment long pour être connecté au casque pendant que nous le portons, n’est utile que pour redonner du jus à la batterie, le casque n’est pas reconnu via la connexion USB : le dongle doit impérativement être connecté.

Nos remarques sont donc identiques à celles formulées à l’encontre du Pro X : le G733 manque cruellement de polyvalence en raison de cette connectivité unique puisqu’il fonctionne au maximum de son potentiel seulement sur PC. Notons toutefois qu’il peut être utilisé sur PS4, mais sans profité de tous les avantages apportés par G Hub : son surround, Blue Vo!ce, retour son du micro, égaliseur avancé, et ainsi de suite.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, les commandes de contrôles situées sur l’oreillette gauche apportent l’essentiel, ni plus ni moins : démarrage et extinction du casque, contrôle du volume et sourdine du micro.

Rendu audio et son surround

Le Logitech G733 est équipé de drivers PRO-G 40 mm, des transducteurs qui sont déjà à l’œuvre avec les casques G533 et G933. Leurs performances en jeu sont impeccables, que l’on utilise le son surround DTS Headphone:X v2.0 ou non. La pertinence de son activation dépend du type de jeu, mais sans doute surtout des préférences de chacun.

L’expérience surround n’est pas anecdotique comme c’est trop souvent le cas avec les casques gaming, la provenance des sons dans l’espace est bien discernable et la largeur de la scène sonore suffisamment ample, si bien que la spatialisation n’est pas ici source de confusion.

Les performances stéréo du G733 sont tout aussi honorables, bien que l’on note quelques faiblesses avec notre playlist d’écoute composé de musiques diverses et variées. La restitution sonore est équilibrée, quoique légèrement ronde ; les sons aiguës sont clairs mais montrent une certaine agressivité sur les plages sonores les plus hautes, ce que nous avons remarqué à l’écoute de Tabula Rasa d’Arvo Pärt. Dans l’ensemble, le G733 ne manque pas de relief, la précision est satisfaisante à l’oreille même si la descente dans les graves n’est pas exemptes d’imperfections.

© Matthieu Legouge pour Clubic

Le G733 n’est également pas insensible à l’un des défauts communs à de nombreux casques wireless : un léger bruit blanc se fait entendre lorsque le casque est allumé mais qu’aucun son n’est joué. Malheureusement il reste perceptible jusqu’à un certain niveau de volume, dans mon cas je dois franchir la barre des 20 % de volume pour ne plus discerner ce souffle.

Microphone : un accessoire délicat

Depuis le partenariat de Logitech et Blue Microphones qui a résulté sur la sortie du Pro X (version filaire), nous avons clairement fait passer nos attentes à un niveau supérieur en raison de l’efficacité de la solution logicielle implémentée à son microphone, très convaincante !

Hélas, c’est moins le cas avec les deux modèles wireless que nous venons d’avoir entre les mains. Le G733 présente des performances similaires au Pro X Lightspeed avec un microphone qui peine à nous séduire.

L’activation de Blue Voice produit un son qui semble artificiel et compressé ; lorsqu’il est désactivé, la fidélité de la captation est déjà meilleure, mais notre voix semble alors plus lointaine à nos interlocuteurs. Les différents réglages et ajustements disponibles avec Blue Voice peuvent aider à obtenir un meilleur rendu, mais il manque dans tous les cas de clarté et de précision.

L’option d’effet local (le retour son du micro) est toujours aussi pratique, mais à volume plus ou moins fort on perçoit quelques crépitements indésirables, peut-être que l’ajout d’une bonnette « fantaisie » règlerait en partie ce problème. Enfin, bien que flexible, la perche de ce micro s’ajuste assez difficilement, ayant tendance à reprendre sa position d’origine.

Si ces critiques semblent acerbes, elles nécessitent néanmoins d’être tempérées, car le microphone remplit tout de même son office avec une restitution qui reste intelligible en toutes conditions. Seule la qualité de la captation et la fidélité de son rendu nous laisse un peu sur notre faim.

Logitech G733 Lightspeed : l’avis de Clubic

Logitech livre une fois de plus un casque qui ne manquera pas de rencontrer son public. En combinant une esthétique sportive, colorée et personnalisable, une conception tout en légèreté et des performances honorables, le G733 Lightspeed fait bonne figure auprès de la majorité des aspects de notre test.

Ses qualités sont indéniables, mais il ne s’agit pas pour autant d’un casque sans faiblesses : sa connectivité unique, son ergonomie limitée et son microphone qui n’est pas à la hauteur de nos attentes ternissent quelque peu le tableau.

Logitech G733 Lightspeed

8

Si vous recherchez un casque wireless confortable, léger et fonctionnel, foncez ! Le G733 Lightspeed répondra sans problème à vos besoins. Loin d’être rédhibitoires, ses points faibles rebuteront avant tout ceux qui recherchent plus de polyvalence ou qui mettent un point d’honneur à la qualité du microphone.

Les plus

  • Léger et confortable
  • Grande autonomie / Stabilité de la connexion
  • Le plein d'options avec G Hub
  • Expérience audio et surround

Les moins

  • Bruit blanc perceptible en dessous un certain niveau de volume
  • Connexion unique et sans alternative via le dongle
  • Qualité du microphone insuffisante
  • Ergonomie correcte mais limitée

Ergonomie 7

Microphone 6

Finitions 9

Logiciel 8

Audio 8

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
scroll top