Huawei : le haut de gamme dope les ventes

Par Thomas Pontiroli
le 27 octobre 2015 à 18h44
0
Huawei est le fabricant de smartphones le plus dynamique. Un résultat qu'il doit à sa conquête des marchés matures qu'il séduit avec des modèles au bon rapport prix/prestations.

Huawei a le vent en poupe. Le fabricant de smartphones a écoulé 27,4 millions d'appareils durant le troisième trimestre, ce qui correspond à une hausse annuelle de ses livraisons de 63 %. Un rythme de progression largement supérieur à la moyenne de l'industrie, de l'ordre de 8 %, notait le cabinet IDC au précédent trimestre. Selon Canalys, Huawei conforte ainsi sa place de troisième vendeur, derrière Apple.

Le fait le plus remarquable dans ces résultats est que le chinois a augmenté ses volumes tout en montant en gamme. Près d'un tiers des livraisons, entre juillet et septembre 2015, étaient des smartphones situés entre le milieu et le haut de gamme. Des modèles plutôt convaincants comme le P8 ou le Honor 7. Après avoir inondé le marché chinois, Huawei s'était décidé à gagner des parts de marché dans les régions matures en 2014. Une condition pour cela était de proposer ses smartphones plus qualitatifs, rivalisant avec Samsung ou Apple.

100 millions d'unités



À titre de comparaison, ces modèles représentaient un quart des ventes en 2014. D'ici la fin de l'année, Huawei devrait avoir dépassé le cap des 100 millions de smartphones vendus, correspondant à une hausse annuelle de ses livraisons de 33 %. Un rythme de croissance qui devrait se situer au-dessus de celui d'Apple - son rival le plus sérieux en Chine, depuis le lancement de l'iPhone 6 - mais aussi Xiaomi ou bien Lenovo.

Sur son marché local, Huawei devient d'ailleurs numéro un des ventes, devant Xiaomi et devant Apple.

0320000008222264-photo-huawei-honor-7.jpg
Huawei Honor 7 - Crédit : Huawei.

Après l'Europe, où le fabricant a d'abord fourni des mobiles en marque blanche pour le compte d'opérateurs tels que SFR en France, le prochain défi de Huawei est les États-Unis. Une région où sa présence est modeste et où il a du mal à émerger en raison de son passif avec les autorités : depuis plusieurs années, Huawei tente d'installer ses équipements télécoms dans les cœurs de réseaux américains. Mais il se heurte à un vrai mur.

Nul doute que dans les prochains mois, le Nexus 6P de Google, dont la fabrication est prise en charge par Huawei, devrait relever d'un cran le volume de ses ventes. Ce phénomène s'est mesuré pour tous les partenaires industriels du géant américain à ce jour, comme Asus ou LG. Le soutien de Google peut être, en outre, un gage de confiance pour les consommateurs qui pourrait bénéficier au chinois sur le long terme.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Huawei
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
scroll top