Google paie toujours trop peu d'impôts en France

15 juillet 2016 à 17h35
0
Le groupe américain continuerait de payer des impôts particulièrement faibles au regard de l'activité qu'il génère en France. Google n'aurait réglé que 6,7 millions d'euros au titre de l'impôt sur les sociétés.

Google rechignerait toujours à considérer que l'ensemble de ses activités réalisées en France doivent être soumises à l'impôt. Selon Le Figaro, la filiale française n'aurait versé en 2015 que 6,7 millions d'euros au titre de l'impôt sur les sociétés. Ce chiffre est supérieur à celui versé l'an dernier (+30%) mais ne satisfait pas, notamment au regard de l'ensemble de ses activités.

Selon des estimations, le seul marché de la publicité en ligne pourrait rapporter à Google France plus d'un milliard de dollars par an. Le groupe domine en effet ce secteur, son activité réelle pouvant être de fait beaucoup plus élevée.

Toujours est-il qu'il est à ce jour compliqué de mettre Google au pied du mur. De son côté, le groupe rappelle qu'il respecte les législations actuellement en place. Il ne fait ainsi qu'utiliser les finesses et faiblesses de certaines réglementations fiscales pour optimiser ses revenus. Google insiste également sur le fait qu'il a récemment investit dans du nouveau personnel et dans un centre de recherche sur l'intelligence artificielle.

01F4000008153182-photo-google-nouveau-logo.jpg


Ces informations sonnent toutefois comme un rappel aux oreilles de Google. Le groupe américain n'est en effet pas en odeur de sainteté en France. En mai dernier, le siège du groupe sur notre territoire avait été perquisitionné dans le cadre d'une enquête pour fraude fiscale. Une centaine d'agents du fisc et de la brigade de répression de la grande délinquance financière avaient alors investi les bureaux parisiens du groupe.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top