Google perquisitionné dans ses locaux parisiens

24 mai 2016 à 14h24
0
Le siège de Google a été perquisitionné ce matin, vers 5h, dans le cadre d'une enquête pour fraude fiscale. Une centaine d'agents du fisc et de la brigade de répression de la grande délinquance financière ont investi les bureaux parisiens du géant de l'Internet.

Ces fonctionnaires étaient accompagnés de cinq magistrats du parquet national financier. Une intervention impressionnante qui fait suite à une plainte déposée par le ministère des Finances concernant une présumée évasion fiscale de la filiale française de Google.

01F4000008451450-photo-google-paris.jpg
Les bureaux de Google France


Dans une note, le Parquet national financier indique s'être lié avec l'Office central contre la corruption et les infractions financières et fiscales, et précise que 25 experts en informatique ont bel et bien conduit une perquisition. Elle intervient dans le cadre « d'une enquête préliminaire ouverte le 16 juin 2015 portant sur des faits de fraude fiscale aggravée et de blanchiment en bande organisée de fraude fiscale aggravée ».

Les autorités cherchent à savoir si Google Irlande (le QG européen de la firme) dispose bel et bien d'un établissement stable en France et qu'il y déclare à ce titre l'impôt sur les sociétés tout comme la TVA.

Déjà en 2011, des perquisitions et saisies avaient été réalisées dans les bureaux parisiens de Google, dans le cadre d'une enquête sur les prix de transfert entre la France et l'Irlande. Le fisc a récemment redressé le géant de Mountain View à hauteur de 1,6 milliard d'euros (voir Google : Bercy lui réclame 1,6 milliard d'euros), chiffre que n'ont jamais confirmé les autorités, pour cause de secret fiscal.

Sur le plan européen, la fiscalité des multinationales est au cœur des préoccupations de la Commission européenne. Une étude du Parlement européen a révélé que chaque année, 70 milliards d'euros d'impôts passaient entre les mailles du filet sur le Vieux Continent et ce, en toute légalité. Des stratagèmes comme le « tax ruling » , le « double irlandais », le « sandwich hollandais » ou la « double non-imposition » sont dans la ligne de mire du commissaire aux Affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici, qui cherche à mettre fin à cette « planification fiscale agressive ».

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top