Les actionnaires de Motorola Mobility valident le rachat par Google

01 juin 2018 à 15h36
0
Les actionnaires de Motorola Mobility Holdings viennent de valider l'offre de rachat formulée par Google. Cette dernière avait proposé la somme de 12,5 milliards d'euros pour acquérir la division du groupe Motorola.

00FA000004628574-photo-motorola-android.jpg
L'offre de rachat de la division mobilité de Motorola par Google a été approuvée par les actionnaires de la firme de Libertyville. Dans un communiqué, Motorola Mobility affirme que la grande majorité des actionnaires (99 %) ont validé le rachat.

Le 15 août dernier, le géant de la recherche en ligne Google avait annoncé le rachat de Motorola Mobility, la filiale créée en début d'année spécialisée dans la téléphonie mobile. Le but de la manœuvre était de dynamiser l'ensemble de l'écosystème Android à destination des smarphones.

Dans la foulée, le ministère de la Justice avait précisé qu'une enquête portant sur cette acquisition était en cours. A l'époque, Google avait tenu à expliquer qu'il ne s'agissait là que d'une procédure inhérente à ce type d'acquisition. « Nous sommes confiants dans le fait que le ministère conclura que le secteur mobile en croissance rapide restera concurrentiel, une fois l'opération menée à bien », avait affirmé le groupe américain.

Google devra donc encore l'accord explicite du ministère avant de dire officiellement « Hello Moto ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

eBay rachète Hunch pour la recommandation des achats
Journées du Logiciel Libre 2011 : LibreOffice et Gimp se montrent
DVR 790HD : un caméscope qui filme en 3D pour moins de 100 dollars
AppMobi publiera ses interfaces de programmation HTML5 en open source
La manette de jeu prochainement prise en charge par le navigateur
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page