Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple

24 avril 2019 à 14h25
0
Apple
360b / Shutterstock.com

Le jeune plaignant de 18 ans a été accusé, à tort, d'être l'auteur de vols dans plusieurs Apple Store de la côte Est américaine.

Prenons la direction de New-York, le poumon économique des États-Unis, où habite le jeune Ousmane Bah. Le 29 novembre 2018, et à la suite d'une plainte déposée par Apple, l'étudiant de 18 ans était arrêté par les agents de la NYPD. La firme à la pomme accusait le jeune homme d'avoir dérobé des produits de la marque dans plusieurs Apple Store. Sauf qu'il n'avait en réalité commis aucun délit.

Une erreur qui remonte à la perte d'un permis de conduire provisoire

La police reprochait à Ousmane Bah d'avoir commis plusieurs vols dans les Apple Store, notamment à Boston et New-York. Selon lui, il aurait été appréhendé suite à un défaut du système de reconnaissance faciale d'Apple, qui l'aurait confondu avec un autre individu.

Le véritable auteur des faits a en réalité utilisé une fausse carte d'identité sur laquelle apparaissait bien les informations personnelles d'Ousmane Bah, comme son nom et son adresse, qu'il avait pu récupérer du permis de conduire provisoire (et sans photo) égaré par la victime.

La théorie de la défense repose sur le fait que le système de reconnaissance faciale d'Apple avait associé les informations du jeune homme au visage du voleur, l'accusant de fait. Sauf que le géant américain a officiellement confirmé, via un porte-parole, ne pas utiliser cette technologie dans ses boutiques.

1 milliard de dollars réclamés pour le préjudice moral subi

Un détective a par la suite bien confirmé, en se basant sur les images captées par les caméras de surveillance fournies par Apple, que le voleur et Ousmane Bah étaient bien deux personnes distinctes. C'est ce qui a permis à l'étudiant d'être disculpé. En outre, il possédait un alibi solide sur le vol reproché de Boston en juin 2018 (1 200 dollars de produits auraient été subtilisés), puisqu'il assistait au bal de promo de son école à... New-York.

L'étudiant affirme avoir subi un stress très important, causé à la fois par son arrestation basée sur de fausses accusations et par les interrogatoires menés par les forces de l'ordre. Il réclame ainsi, dans sa plainte déposée le 22 avril 2019 devant la justice américaine, la coquette somme un brin utopique d'un milliard de dollars à Apple pour le préjudice moral causé.

9
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top