CICE : Apple aurait touché 3,2 millions d'euros en 2018

29 mars 2019 à 20h10
10
Apple
360b / Shutterstock.com

Des détails sur les derniers résultats commerciaux d'Apple Retail France, la filiale hexagonale de la firme à la pomme, ont été dévoilés dans la presse. On y retrouve les chèques perçus au titre du CICE et les ventes de ces dernières années.

Alors que l'on a tendance à croire qu'Apple verrouille toute communication sur ses résultats, le magazine Challenges semble lui avoir joué un vilain tour en publiant des détails financiers de sa filiale française, après s'être procuré un rapport financier réalisé par le cabinet comptable Sextant à la demande du comité d'entreprise d'Apple Retail France (ARF).

Quand la filiale française d'Apple reçoit de généreux chèques de l'État

Dans ce dossier, on apprend qu'Apple Retail France, qui possède une vingtaine de magasins sur tout le territoire, a généré un chiffre d'affaires de 713 millions d'euros en 2018, en légère progression sur un an. En revanche, il n'y a pas qu'en Asie où la firme de Cupertino a souffert puisque son résultat a chuté de 4 %, pour n'atteindre que 9,3 millions d'euros.

Le détail le plus chagrin de ce rapport reste le montant accordé par l'État à Apple France. Au titre du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, le fameux CICE initié par l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, la filiale a perçu 3,2 millions d'euros pour son exercice de 2018 (clos le 30 septembre) et 3,3 millions d'euros l'année précédente.

Les Apple Store, responsables d'une infime partie des ventes de la marque en France

Transformé en un allègement des charges sociales depuis le 1er janvier 2019, le CICE est un crédit d'impôt pour les entreprises sur les salaires ne dépassant par 2,5 fois le SMIC. Censé, à l'origine, soutenir les entreprises françaises, l'avantage fiscal aura bénéficié à de très grosses enseignes, comme Carrefour, Auchan et... Apple.

Les chiffres dévoilés par Challenges, s'appuyant sur le rapport du cabinet Sextant, permettent d'en savoir plus sur les ventes réalisées par les Apple Store ces dernières années. En 2014, les magasins français ont écoulé 196 000 iPhone 5 (modèles S et C). En 2015, l'iPhone 6 a permis de faire grimper les ventes à 282 900 exemplaires. Grâce aux modèles SE ou 6S, près de 320 000 smartphones ont été vendus dans les Apple Store français en 2016. Sur ces trois années, on note également un recul - logique - des ventes d'iPad (de 180 000 à 134 400) et d'une progression des Mac, qui ont connu une croissance de 11 % entre 2014 et 2016.

Alors que les chiffres de 2016 fournis par le cabinet GFK font état de 5 millions d'iPhone vendus en France, cela montre bien que l'impact des Apple Store sur les ventes totales en France reste très faible, puisqu'ils ne représentent qu'environ 6 % des revenus seulement.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
xeno
Lamentable, c’est au PME qu’il faut distribué pas au super entreprise qui n’embauche pas et paye a coups de lance pierre.<br /> Là cela sert à rien a part engraissé des actionnaires privé avec des fonds public, c’est de l’hérésie.
LeVendangeurMasque
Si l’idée de l’article est d’essayer de trouver ça scandaleux ça va être difficile. Apple reçoit peut-être 3 millions, mais fait travailler un paquet de monde et continue encore à recruter régulièrement.<br /> En face si on veut du scandaleux on a (entre autres) Carrefour: plus de 100 millions par an, pour une boîte qui fait pourtant un bon bénef et pourtant qui vire régulièrement du monde. Encore 1200 personnes très bientôt !<br /> Le vrai problème c’est que ces aides ne sont absolument pas conditionnées à l’état des entreprises (la logique voudrait plutôt qu’il faut donner à celles qui vont mal, plutôt qu’à celles qui font de gros bénéfices), ni à leur politique d’emploi. Parce que là on favorise énormément des boîtes qui licencient à tour de bras (et d’ailleurs Apple est un total contre-exemple).
LeVendangeurMasque
Ben oui, Macron et Hollande c’est de la m-e-r-d-e. Fallait pas voter pour eux… Faut croire qu’il n’y a pas qu’en technologie que les gens sont attiré par la médiocrité.
pocketpit
On parle de ce qu’ils ont reçu mais où parle-t-on des impôts payés ? ON parle des téléhpones et tablettes vendu mais quid des taxes ?<br /> Cet article sert à quoi ?
brolysan
comme quoi, même chez les geeks, y en a qui comprennent pas grand chose en économie et commerce.
KlingonBrain
Logiquement, ce genre de dispositif profitera toujours plus aux grandes entreprises qu’aux petites (qui elle n’ont le droit que de payer) a cause de la complexité.<br /> Les plus petites entreprises n’ont pas toujours les moyens de se payer un fiscaliste à plein temps pour savoir à quoi elles ont droit dans le maquis des aides… et leurs conditions.<br /> Mais ne nous trompons pas de cible. Ce sont les politiques qui décident des modalités de ces aides.<br /> Si elles vont à des entreprises qui n’en ont pas besoin, c’est parce que nous n’avons pas élu les personnes qui ont les bonnes compétences et les bonnes idées politiques pour faire les bonnes loi.
icollector
Est ce légal? Si c’est légal, cette pseudo information est inutile et partisane pour nuire à une société. Les lois ne sont pas faites par Apple, alors si cette société en profite c’est qu’elle este règle.
CallMeLeDuc
La seule question vraiment importante concernant le CICE c’est de savoir si Apple (comme toutes les autres entreprises) ont:<br /> 1- Combien de personnes ont ils embauché grâce à cet allégement fiscal<br /> 2- Combien en ont ils virés<br /> 3- Si ça c’est répercuté sur les tarifs au consommateur si oui de combien de %<br /> 4- Si les dividendes ont été plus ou moins important du fait du CICE ou pas.<br /> Sans connaitre les chiffres précis on ne fait que lustrer le zinc…
raymondp
Encore un expert en politique et en économie…
raymondp
+1<br /> Si c’est pour faire du buzz de nuisance, dans l’esprit “vous voyez, encore une salle entreprise de riches qui se fait de l’argent sur notre dos !”, c’est bon on a eu notre dose.<br /> Si c’est légal, c’est légal et on a rien à dire. Apple n’est pas la seule société “qui apparemment va bien” à toucher des subsides de l’état. Même aux US, amazon reçoit énormément d’aides pour s’installer quelque part, et les localités font tout pour qu’ils s’installent, car cela créé énormément d’emplois.<br /> La question, c’est est-ce que le CICE a créé de l’emploi ou permis de le conserver ?<br /> Je ne le sais, et cet article n’en parle pas.
KlingonBrain
Non, simplement quelqu’un qui donne son humble avis sur une question.<br /> Au passage, je ne suis pas d’accord avec vous. Que ce soit légal ne doit pas empêcher de s’interroger. Car l’argent des aides ne tombe pas du ciel, mais de notre poche… ou de celle d’autres entreprises.<br /> Et depuis le temps qu’on donne des aides à des entreprises pour sauvegarder l’emploi, si ça fonctionnait, ça se saurait. Il suffit de regarder la courbe du chômage pour avoir la réponse.<br /> Il serait plus intelligent de faire comme la Chine, c’est à dire conditionner l’accès au marché français à des contreparties en terme d’emploi, de coentreprise ou de transfert de technologie.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

De larges rivières ont parcouru Mars jusque tard dans son histoire
Grindr : les propriétaires chinois mettent l'app en vente sous pression des USA
Twitter : le véritable mode sombre arrive enfin sur iOS
Orange et Sosh font basculer les SMS sur Wi-Fi
🔥 Bon plan Amazon: la sélection bons plans du week-end !
Le Huawei P30 Lite et son triple module photo est officiel
Cuba veut booster son Internet et signe avec Google pour connecter son réseau
iPhone 11 : un nouveau schéma en fuite appuie l'hypothèse d'un triple module photo carré
🔥 Bon plan : les codes promo du week-end chez Darty !
Haut de page