🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Apple News + : le service d’abonnement à la presse d’Apple qui n’est pas près d’arriver en France

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
25 mars 2019 à 21h12
7
Apple News +
Crédits : Apple

Apple tenait ce soir une conférence destinée à présenter ses nouveaux investissements dans les services. En plus d'Apple TV +, dont nous vous parlons en détail ici, la firme a également explicité son service d'abonnement à la presse baptisé Apple News +.

Une belle idée sur le papier, mais qui à l'instar de la version initiale d'Apple News, restera indisponible en France jusqu'à nouvel ordre. Pour les expatriés, Apple News + est d'ores et déjà disponible au pays de l'oncle Sam et au Canada. Il s'affiche à 9,99$ par mois (premier mois offert), et peut être partagé comme tous les autres services Apple à six membres de votre famille sans surcoût.

Apple a aussi indiqué qu'il lancerait son service en Australie et au Royaume-Uni "plus tard dans l'année", avant de s'implanter en Europe.



Apple News + : qu'est-ce que c'est ?

Prenant acte du changement (nécessaire) de modèle économique pour la presse, Apple dévoile Apple News + : un service d'abonnement à la presse sur le modèle de la SVoD, qui permet contre un tarif unique d'avoir accès à plus de 300 magazines de la presse anglo-saxonne à son lancement.

Mais ce n'est pas tout. En plus des magazines, quelques titres de la presse quotidienne sont partenaire d'Apple News +. C'est notamment le cas du Los Angeles Times et du Wall Street Journal, lequel avait d'ailleurs dévoilé de nombreux éléments sur le service d'Apple.

Mais la firme de Cupertino annonce aussi que certains sites Web proposant du contenu payant ont accepté de rejoindre Apple News +. theSkimm, Tech Crunch ou encore Vulture font partie de ceux-là.

Par exemple, si le journal Le Monde était partenaire d'Apple News + et que vous étiez abonné au service d'Apple, vous seriez en mesure de consulter les articles réservés aux abonnés du "Monde" sans surcoût.

Des magazines entièrement repensés pour Apple News +

La valeur ajoutée d'Apple News + est de proposer une mise en page entièrement retravaillée pour un affichage optimal sur iPhone, iPad ou Mac. On a par exemple pu admirer une déclinaison animée de la couverture du National Geographic.

Apple News +
La mise en page de tous les magazines a été retravaillée pour améliorer le confort de lecture sur iOS. Crédits : Apple

Les articles sont également repensés pour optimiser le confort de lecture sur tous les iDevices. La police est plus agréable (et peut être agrandie), et les images s'harmonisent à merveille avec le texte. Un travail de mise en page titanesque, pour un résultat qui s'est montré tout à fait convaincant.

Quelle rémunération pour les éditeurs de presse ?

Apple semble avoir eu les yeux plus gros que le ventre avec son service d'abonnement à la presse. Le bruit courrait en amont de la conférence qu'Apple pourrait s'octroyer 50% des revenus générés par les abonnements à son service. Une information dont nous n'avons eu ni confirmation, ni infirmation au cours de la conférence, mais dont nous pouvons deviner l'exactitude en observant quels titres particulièrement importants manquent à l'appel.

On remarque en effet que l'offre dédiée à la presse quotidienne ne contient pour l'heure que deux titres. Le New York Times et le Washington Post ne figurent par exemple pas parmi les partenaires d'Apple News +. Une information qui avait d'ores et déjà été révélée par... le Wall Street Journal. Le hasard fait bien les choses.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
raiden
si y’a bien une bonne chance avec internet c’est la fin de cette presse qui n’a jamais vraiment été utile.<br /> Bon debaras et leurs conneries payé par nos impots !
LeToi
Une sorte de SFR Presse ?
hotspot
C’est sûr, c’est beaucoup mieux de passer par une société privée qui va censurer tout ce qui est publié en fonction du sens du vent et ne paye aucun impôt.
opiumdna
Tant mieux, on n’en veut pas.
sexeplat
Je payerait jamais pour de la propagande
thurim
Bah, cela fait bien longtemps que les médias (presse, télévision, site “d’information” etc…) ne font plus d’information… mais de la gestion de trafic et d’audience.<br /> L’information demande un certains temps (vérifications, prise de recul), et une certaine factualité (les faits, rien que les faits, et surtout pas l’avis du rédacteur). Ors, c’est ce qui génère le moins de trafic, comparé à l’information immédiate (quitte à dire n’importe quoi par manque d’analyse), les partis pris (pour flatter un lectorat, on cultive une ligne éditoriale, ce qui dénature l’information), et donc, le moins de revenu issu des espaces publicitaires).<br /> De même, de nombreuses parties prenantes (états, états étrangers, lobbys, etc…) tendent à vouloir manipuler l’information dans une logique partisane.<br /> C’est assez désespérant…
Furax
C’est comme tout, ça dépend de quelle presse on parle. Tout mettre dans le même panier c’est pas forcément un point de vue idéal non plus.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Des vols spatiaux pour concurrencer le marché des vols long-courriers d'ici 2030 ?
L'Air Force bosse sur une IA pour piloter des avions de chasse
Grosse refonte graphique en vue pour Netflix ?
YouTube annule ses séries originales prévues pour YouTube Premium
Insolite - Arrêtée en décembre, la CFO de Huawei était dotée de 3 appareils signés Apple
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page