Le HomePod laisse des traces sur les meubles

le 15 février 2018
 0
Le HomePod, l'enceinte intelligente d'Apple, a beau offrir la meilleure qualité de son parmi les produits de sa catégorie, les consommateurs risquent d'avoir une fâcheuse surprise. En cause : les traces blanches que le HomePod laisse sur les meubles en bois.

Il suffit qu'un HomePod fonctionne une quinzaine de minutes posé sur un plan de travail en bois huilé pour qu'apparaisse une marque blanche de forme circulaire.

Votre HomePod laisse des traces ? Apple conseille de nettoyer plus souvent votre table !



Si vos meubles sont en bois huilé, le HomePod d'Apple n'est peut-être pas fait pour votre logement. Comme l'ont révélé TheWireCutter et Pocket-lint au cours de leurs tests, posé sur certains plans de bois huilé, le HomePod laisse une marque blanche très visible en à peine un quart d'heure. Apple s'est empressé de réagir en mettant à jour la notice sur son site Internet. « Il n'est pas exceptionnel pour une enceinte contenant du silicone amortissant de laisser des traces mineures lorsqu'elle est placée sur certaines surfaces en bois. Ces marques peuvent être causées par la diffusion d'huiles entre la base de l'enceinte faite de silicone et la surface de la table », peut-on lire dans la nouvelle version de la notice.

Apple précise également que souvent, ces traces disparaissent d'elles-mêmes en quelques jours. Si ce n'est pas le cas, la surface doit être nettoyée avec un tissu sec ou humide. Et si les traces persistent, la surface doit être nettoyée suivant la méthode conseillée par le fabricant du meuble. Sans attendre la réaction d'Apple, sur Twitter, une solution plus efficace a été trouvée : offrir à votre HomePod des « chaussettes ».




Apple fait une belle marge sur les HomePod



Cette information tombe le jour même où le cabinet TechInsights, spécialisé dans l'analyse des composants électroniques, sort son analyse du HomePod. Selon ses informations, dont Bloomberg a pris connaissance et qu'il diffuse, Apple réalise une marge de 39 % sur la vente de chaque HomePod. Concrètement, un HomePod vendu 349 dollars lui coûte 216 dollars à fabriquer. À noter qu'il s'agit uniquement du coût des composants, les coûts liés à la R&D, la main-d'œuvre et la commercialisation n'entrant pas dans le décompte.

Dans le détail, TechInsights esime le coût des composants liés au son (micros, woofer...) à 58 dollars. La partie supérieure où Siri s'affiche et d'autres petits composants similaires sont estimés à 60 dollars. S'y ajoutent le coût du processeur A8 (25,50 dollars) et celui de l'extérieur du HomePod (25 dollars).
TechInsights note par ailleurs que les concurrents d'Apple peuvent se permettre de réaliser des marges plus importantes : selon le cabinet, Google se réserverait 55 % sur la vente de ses Google Home, tandis que la vente des Amazon Echo réserverait à son fabricant une marge confortable de 66 %.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020
Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
scroll top