Tim Cook : "Apple ne monétise pas les données personnelles"

Par
Le 18 septembre 2014
 0
Apple a profité hier de la sortie d'iOS 8, et de la mise à jour de la politique de confidentialité que cette nouvelle version a entrainée, pour faire le point sur ses engagements en matière de respect de la vie privée. Tim Cook lui-même, le PDG de la société, s'est d'ailleurs fendu d'une lettre ouverte.

Apple multiplie les mesures pour regagner la confiance des consommateurs, suite à l'affaire des photos volées de célébrités. L'éditeur avait beau avoir assuré que la sécurité de ses services n'avait pas été mise en cause, insinuant ainsi que les malfaiteurs avaient découvert les mots de passe ou les réponses aux questions de sécurité, le contexte avait porté à confusion. La firme de Cupertino avait effectivement comblé une faille facilitant considérablement l'infiltration d'un compte le lendemain de la publication des photos intimes.

Quoi qu'il en soit, Apple avait profité de l'occasion pour renforcer la sécurité de ses services, en mettant en place des emails de notification lors de nouvelles connexions, puis en étendant la portée de l'authentification à deux facteurs.

Et c'est maintenant au tour d'une lettre de Tim Cook de compléter ces mesures. Elle n'évoque aucune affaire directement mais répond globalement aux craintes que peuvent susciter certains produits et services maison, en particulier les nouveaux venus (iCloud, Apple Pay, la plateforme santé). C'est au passage l'occasion de critiquer, sans le nommer, son plus grand rival Google.

0000014006654932-photo-iphone-5s-sur-cran-de-verrouillage.jpg

« Apple ne monétise pas ses utilisateurs »


Tim Cook rappelle ce principe, souvent associé à Google et d'autres, qui veut que si un service en ligne est gratuit alors l'utilisateur est le produit. Il réaffirme aussitôt que l'objectif d'Apple est de « vendre de super produits ».

Il assure qu'Apple « n'établit pas le profil de ses utilisateurs en analysant leurs emails ou leur historique de navigation », et que d'une manière générale il « ne monétise pas les informations stockées sur les iPhone ou sur iCloud ». Il promet également que sa régie publicitaire iAd n'obtient pas d'informations de l'application Santé, de la plateforme HomeKit, de l'utilisation de Siri ou encore d'iMessage, « comme aucun autre produit Apple », tout en précisant ? ce qui est contradictoire ? que « l'utilisateur peut se désengager à tout moment ».

M. Cook dément ainsi les intentions qu'on lui prêtait dans notre éditorial.

« Pas de backdoor dans les produits et services »


Le PDG rappelle enfin qu'une grande partie des données personnelles sont chiffrées, et réaffirme qu'Apple n'a jamais collaboré avec aucune agence gouvernementale d'aucun pays pour ouvrir délibérément une porte dérobée (backdoor) dans aucun de ses produits ou services.

Les découvertes d'un célèbre expert en sécurité mettent toujours en doute cette affirmation, car la réaction d'Apple n'avait pas convaincu.

0000014007627201-photo-apple-iphone-6-avec-touch-id.jpg
0000014007627203-photo-apple-iphone-6-sur-cran-de-verrouillage.jpg

Une rubrique complète consacrée à la politique de confidentialité d'Apple et la lettre de Tim Cook sont quoi qu'il en soit disponibles.


Contenus relatifs

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top