Coronavirus : le gouvernement dénonce des pressions "inacceptables" d'Amazon sur ses salariés

19 mars 2020 à 18h15
32
Amazon

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, dénonce l'attitude du géant du e-commerce, qui refuserait de payer ses salariés en cas d'absence liée au Covid-19.

En pleine crise sanitaire sur fond de coronavirus, les employés de plusieurs entrepôts français d'Amazon ont fait valoir leur droit de retrait pour « danger grave et imminent » cette semaine, du fait des conditions sanitaires dans lesquelles ils travaillent, qui les exposent particulièrement à une contamination potentielle. Selon les syndicats, la réponse du e-commerçant serait sans détour : toute absence ne sera pas rémunérée. Amazon apporte quelques précisions, que vous pouvez retrouver en fin d'article.


La médecine du travail aurait demandé la fermeture d'un entrepôt Amazon... toujours ouvert

Des salariés issus de plusieurs sites français d'Amazon se mobilisent contre les conditions de sécurité mal appliquées sur leur lieu de travail : de l'entrepôt de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) à celui de Montélimar (Drôme) en passant par ceux de Saran (Loiret) et de Lauwin-Planque (Nord), les employés veulent faire valoir leur droit de retrait, et demandent à leur employeur de tenir compte de l'urgence sanitaire.

Selon l'Union syndicale Solidaires Nord, « la médecine du travail a demandé la fermeture de l'entrepôt de Lauwin-Planque d'Amazon ». Toujours selon le syndicat, la direction aurait décidé de faire « la sourde oreille » et de maintenir son activité.

Le problème, c'est que le maintien de cette activité passe par une certaine pression dénoncée par les syndicalistes et salariés. La direction pousserait en effet son personnel à venir sur place pour préparer les commandes, et ce malgré un droit de retrait brandi.

Celui-ci prévoit, selon les dispositions de l'article L4131-1 du code du travail, que « le travailleur alerte immédiatement l'employeur de toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu'elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé ainsi que de toute défectuosité qu'il constate dans les systèmes de protection ».


Bruno Le Maire s'insurge contre Amazon

L'Union syndicale Solidaires Nord affirme avoir reçu une réponse ferme d'Amazon, en indiquant que les travailleuses et travailleurs qui exerceraient ce fameux droit « seront considérés en absences injustifiées ». Autrement dit, si les salariés qui ne viennent pas sur leur lieu de travail ne seront pas licenciés ni sanctionnés, ils ne seront pas rémunérés.

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a réagi à la situation au micro de France Inter, en dénonçant avec fermeté des « pressions inacceptables ». Et le membre du gouvernement de poursuivre : « Nous le ferons savoir à Amazon ».

Clubic a contacté la direction d'Amazon France pour en savoir plus et ainsi la laisser s'expliquer sur cette position délicate, dans le sens où son activité ne paraît pas véritablement indispensable, à première vue, à la continuité de la vie de la nation en temps de crise.



Amazon maintient le salaire de ses employés en quarantaine

«  La santé et la sécurité de nos salariés restent nos priorités absolues. Nous respectons tous les droits de nos salariés, dont le droit de retrait. Nous avons pris des mesures fortes pour assurer la sécurité sur nos sites et continuons à ajuster nos processus en appliquant strictement les recommandations du gouvernement et des autorités sanitaires locales, accompagnant l'adoption immédiate de toute nouvelle consigne par nos salariés », nous explique un porte-parole.

Concernant les salariés qui feraient état de certains symptômes, Amazon les invite à consulter un médecin. La société nous indique par ailleurs maintenir le salaire des personnes en quarantaine et facilite la pose de congés, en cas de suspicion de coronavirus.

mesures-Amazon.jpg
Amazon respecte les recommandations sanitaires du gouvernement
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
32
18
TotO
S’ils veulent rester ouvert, qu’ils s’adaptent pour fournir des produits de première nécessité… Sinon, que le gouvernement réquisitionne leurs infrastructures pour le faire en prévision du pire.
Azarcal
Bah une amende de 200 000€ par jour, jusqu’a l’obtention de la fermeture du site ?
linkin2
s’il n’y avait qu’Amazon malheureusement
BraveHeart
« ainsi que de toute défectuosité qu’il constate dans les systèmes de protection »…le gouvernement ne manque pas d’air…il expédie sans protection réelle les professionnels de santé s’occuper des infectés déclarés, sans masques efficaces, et a le toupet de faire la morale à Amazon face à de potentiels cas…si les professionnels de santé dont je fais partie exerçaient leur droit de retrait devant les conditions de travail réelles imposées par l’incurie du gouvernement…car le grand public ne sait pas que nous allons au casse-pipe car rien n’a été prévu…
Niark_Ozzy
En réalité il vient chouiner à la radio parce qu’il sait très bien qu’Amazon applique les textes et qu’il ne peut rien y faire.<br /> La médecine du travail ne peut rien faire fermer, ce n’est pas leur rôle et elle n’a aucune prérogative de ce type : c’est uniquement du conseil.<br /> Il faut saisir l’inspecteur du travail pour faire fermer un site ou faire constater un manquement à la sécurité.<br /> idem pour le droit de retrait : Le salarié doit être présent dans l’enceinte de l’entreprise pour l’exercer, sinon c’est une absence injustifiée.<br /> dura lex, sed lex.
pacpac33
Je ne travaille pas chez Amazon mais ma boite (industrie aéronautique) est toujours ouverte donc je vais travailler. A part du gel et des consignes de respect des distances de sécurité rien à changé. Donc ce n’est pas qu’Amazon qui est en cause, si le gouvernent crie sur Amazon qu’il s’en prenne à tous ceux qui font travailler leurs employés…et pas qu’Amazon le bouc émissaire de service dès que qqc ne va pas dans ce pays
mathojojo57
Enfin, il y a une différence entre « mettre des personnes en danger » pour continuer de commercer et faire du pognon (Amazon), et « mettre des personnes en danger » pour sauver des vies (personnels soignants réquisitionnés).<br /> Donc, je comprends la position du gouvernement envers Amazon. Et les conditions de travail dont tu parles sont les même ou presque dans tous les pays du monde. C’est la crise pour tout le monde, et obligatoirement c’est géré à l’arrache (si ce n’était pas le cas, ce ne serait pas une crise).
BraveHeart
Grande méconnaissance des procédures…les employés ont un risque potentiel…les professionnels eux sont volontairement mis en danger en se basant sur leur altruisme et leur vocation…en dernière new, un collectif de médecins vient de porter plainte contre Buzyn et Philippe… je viens de faire des courses chez Casino , les employés avaient du SHA et des FFP2, nous n’avons, personnels soignants, rien de tout cela…on expédie au front des soldats sans armes ni armures…alors le coup de reprocher à Amazon ses procédures alors qu’on fait mille fois pire…
manu0086
Ce qui est marrant, c’est que d’un côté, il gueule contre Amazon et de l’autre exhorte les entreprises à continuer de travailler… car ils se sont rendu compte que trop d’entreprises à l’arrêt, ça fout l’économie en l’air…
BraveHeart
Pure démagogie de la part du ministre…et pendant ce temps on exhorte les professionnels de santé à solliciter agriculteur, boucher, peintres…pour chercher des masques et charlottes car il n’y en a pas pour les soignants…on n’a pas de stock, on a tout refilé à la Chine…nous sommes totalement à poil et personne ne s’en émeut…les éternels sacrifiés car 'ils font leur métier par vocation".
julla0
Change d’hôpital, moi j’ai ce qu’il faut.
jls2211
La solution est peut être de ne plus commander sur Amazon le temps du confinement, ce que vend Amazon n’est pas d’une importance primordiale en ces temps.
marcqenbaroeul
Le consommateur est tout aussi coupable, on connait les pratiques de ce géant, mort des petits commerces, pression sur les vendeurs de leur place de marché (ben oui le client est roi et il en abuse largement, sans parler des frais…), conditions de travail et salaire… Cependant ils se portent à merveille n’ont jamais gagner autant de pognon, au final merci le consommateur de fermer les yeux sur toutes ses pratiques et qui vont de toute façon continuer…
BraveHeart
je ne suis pas à l’hôpital mais à domicile, en première ligne donc…et de toute façon, quand on voit la pénurie organisée, je ne la ramènerais pas trop à votre place…cf France Info ce jour, avec le président d’un syndicat de MG infecté…MG, IDE, IDEL, kinés, sage-femmes : aucune protection et des matériels inefficaces: les malades ne seront pas soignés très longtemps, le personnel sera infecté…si tous se plaignent , content de voir un ravi de la crêche qui conseille de se protéger en changeant d’hosto plutôt qu’à aider les patients, signe de grande conscience professionnelle… par ici, l’hosto en est réduit à réquisitionner les masques périmés de la H1 N1 de 2009 auprès des mairies…à pleurer… et l’Etat qui ose faire la morale à Amazon alors que, lui, expose ses personnels sans protection…il disait quoi, déjà, Audiard à propos des cons?
Papounet17
Que les professionnels du bâtiment soient obligés de travailler je dis bien obligé sans masques ni aucunes protections individuelles ne le choque pas par contre.<br /> Ben oui ce sont des entreprises françaises et Amazon est une entreprise américaine.
flod27
Je trouve ça normal !<br /> C’est la même situation pour nous !<br /> Si tu fais parti des personnes dites fragiles ( problèmes respiratoires, cardiaques, diabète etc…) tu es en arrêt maladie (sans carence !!)<br /> Sinon au boulot ! Il s’agit d’un travail de « nécessité » après effectivement pouvoir commander une boîte de punaises appartient de la responsabilité du client, pas de la société !<br /> Chez nous la production baisse, nous avons des récupérations, de la mobilité, certaines personnes ont pris leurs congés.<br /> Mais un droit de retrait si les consignes de sécurité sont respectées et que la personne n’est pas dite fragile n’a pas lieux d’être.<br /> Mince ! Faudrait arrêter de ne pas regarder plus loin que son nez ! Nos infirmières, médecins et personnels de santé mettent leurs vie en jeux eux !!
julla0
Merci pour les infos mais en 1ere ligne j’y suis, et je ne suis pas payé pour ça.
BraveHeart
Non, en première ligne ce sont les soignants à domicile…sans masques, sans gel…sans rien…ce sont eux qui sont supposés filtrer.<br /> Et quant à être payé « pour cela », OSEF, on est là pour sauver les patients, pas pour faire des calculs d’épiciers et bosser pour du vulgaire fric, la santé des malades passe avant tout…ce qui n’empêchera pas de demander des comptes aux politiques lorsque la crise sera passée, car ils ont volontairement laissés les personnels de santé exposés et sans protection.
julla0
Si tu es en libéral, tu ne sauves aucune vie…<br /> Et donc tu es en mode bénévole? Ou tu prends toujours ton salaire?<br /> Mais effectivement, quand on touche mon salaire, on peut parler d’épicerie donc ta morale à 2 balles…<br /> Encore une fois je ne suis pas sans protection et je suis en 1ere ligne puisque je côtoie des personnes atteintes.<br /> Pour autant je ne suis pas plus en danger que tous ceux qui travaillent encore, il n’y a pas que les soignants dehors…<br /> Remets toi un peu en question!
BraveHeart
Déjà, parler de salaire et de libéral, cela montre qu’on maitrise bien le sujet !!!..quant à « ceux qui sont dehors », ne pas confondre le travailleur en contact avec des patients potentiels et les soignants qui eux sont sur des cas avérés…et sans protection car notre ministre de la Santé vient de révéler hier qu’en fait on n’avait pas de FFP2…et ceux qui sont en première ligne, c’est le B.A BA de la médecine de guerre et de catastrophe, ce sont ceux qui font le tri…
paulposition
@julla0, @BraveHeart : Calmez vous; et restez dans le sujet; les invectives ne servent a rien
julla0
C’est toi, il me semble, qui as donné des leçons sur la santé avant l’argent donc je t’ai posé une question légitime à laquelle tu n’as pas répondu, es-tu en mode bénévole? Quoiqu’il en soit, je n’ai pas parlé du montant de ton salaire, ne confonds pas tout.<br /> Tu es donc au contact avec des potentiels et non des cas avérés puisque tu es dehors et non auprès des malades (et à moins d’être médecin, tu ne t’exposes donc pas à grand chose, tout le monde n’est pas malade dehors…)<br /> Des FFP2, y en a dans l’hôpital où je travaille, on les réserve aux cas avérés mais avant de savoir s’ils sont avérés, on porte des masques chirurgicaux… (qu’il y a également en stock)<br /> Le tri est fait aux urgences mais puisque tu es à domicile, tu n’es pas concerné.<br /> Je suis étudiant infirmier en 2ème année, aide soignant à la base, j’ai été réquisitionné (j’ai signé une convention de stage) par mon IFSI pour renforcer les équipes à l’hôpital et toi? Que fais-tu? Tu es médecin ou infirmier libéral?<br /> Pour que la présentation soit complète j’ajoute que je suis dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.<br /> @paulposition je reste toujours poli, pas d’inquiétude mais effectivement nous ne sommes plus dans le sujet.
BraveHeart
Un libéral n’a pas de salaire par définition…mais des honoraires, et si vous n’étiez pas un élève, vous sauriez que les libéraux de par la NGAP travaillent quotidiennement de manière bénévole en vertu de l’article 11 bis…de la même façon, vous sauriez également qu’il a existé des IDE formés pour faire du tri préhospitalier, sans médecin à la ronde, et que le tri est par définition fait à domicile, relisez donc les protocoles de PEC du COVID 19…et, in fine, pour répondre à votre question, j’ai 33 ans de métier, passés d’abord en médecine de guerre et de catastrophe dans l’armée, d’une période qui a vu les évènements au Tchad, la guerre du Golfe, le Rwanda, la Guerre des Balkans, l’Afghanistan…on peut y rajouter ma vie en Afrique avec son paludisme qui faisait 2 millions de morts/an dans la plus totale indifférence et l’Ebola et aussi une affectation dans le labo de recherche appliquée qui a créé les protocoles de décontamination NBC (car pas de R dans le sigle à l’époque),puis libéral a/c de 2003…nul doute qu’en tant qu’élève de seconde année vous puissiez avoir des opinions sur la gestion de la crise sanitaire, et toutes les opinions peuvent s’exprimer…mais vous êtes un élève, sans aucun vécu,avec un bagage professionnel des plus minces et une vision très hospitalo-centrée (forcément, un élève connait surtout les structures et n’est jamais lâché seul, ce qui explique d’ailleurs votre croyance sur le fait que le tri des infectés est intra-hospitalier)…<br /> Et, pour en revenir au sujet, Amazon sera de toute façon toujours en tort au pays de Voltaire…le droit de retrait n’est pas une simple question de ne pas venir au travail, comme l’ont précisé les juristes…le salarié doit être présent et le danger est immédiat et grave…Amazon ferme? Ils ne sont là que pour le fric et on ne peut pas compter sur eux quand il y a une crise… Amazon reste ouvert ? Ils se fichent de la santé des employés…quoi qu’Amazon fasse, il y a le péché originel: c’est une firme américaine…
julla0
Que de préjugés, que d’arrogance.<br /> Parce que je suis étudiant (et non élève puisque tu aimes jouer sur les mots, étonnant qu’un professionnel de ta trempe ne sache pas faire la différence…) ca veut dire que que je suis jeune? Tu as du zapper la phrase ou je dis que je suis aide-soignant!<br /> Que connais-tu de mon cv ou de mon vécu?..<br /> J’ai été en libéral en tant qu’AS et de ce fait j’avais un salaire et non des honoraires.<br /> Au mois décembre, j’y ai en plus fait un stage et les infirmières, puisque employées et non associées du cabinet, avaient également un salaire…<br /> Bravo pour la guerre, ou pas, je suis, enfin j’étais, sergent de l’armée de terre… mais ce n’est pas vraiment le sujet donc nous n’allons pas nous raconter nos faits d’armes?<br /> Je confirme que le tri se fait à l’hôpital et non pas dans la rue… Le SMUR est souvent rattaché à un hôpital donc même si c’est à domicile, c’est du tri hospitalier.<br /> Personnellement je n’ai aucune opinion sur la gestion de crise, je me contente de suivre les directives des cadres, des médecins et des protocoles du COVID19 mais ils doivent être différents des tiens puisque visiblement tu occupes une place centrale dans cette gestion de crise et qu’en plus, ne parlons donc plus de bénévolat, tu le fais gratuitement?<br /> Enfin, je suis surement très bête, après tout je ne suis « qu’élève », mais malgré ton cv impressionnant, je n’ai toujours pas compris ce que tu faisais dans la vie!<br /> C’est marrant cette façon de rajouter pleins d’informations qui n’ont pas de réelle utilité mais de ne pas répondre aux questions pour lesquelles tu m’as précédemment fait des remarques!
BraveHeart
Malheureusement, un infectiologue vient de confirmer il y a quelques minutes ce que j’énonçais :-))…et vous êtes un élève : le terme « étudiant » a été inventé en même temps que celui d’IFSI afin de ne plus s’appeler d’école, considéré comme pas assez valorisant (techniquement, il reste encore une école, l’EPPA, dont les membres ne semblent pas s’offusquer d’être dans une école ) , mais vous êtes trop jeune dans le métier pour l’avoir connu…pour le reste, vous ne faites pas la différence entre domicile et libéral ( un cabinet libéral ne peut pas employer une infirmière ou une AS…), donc on va en rester là, je ne suis plus dans l’encadrement depuis un bon moment et n’ai pas le temps de faire votre apprentissage…allez, je vous laisse à vos certitudes d’élève pas encore diplômé, pas l’intention de faire du HS plus longtemps.<br /> PS: les PEC COVID 19 sont données par l’ARS à tous les libéraux…
julla0
Le terme étudiant existe depuis plusieurs centaines d’années, en voici la définition: Celui, celle qui fait des études dans un établissement d’enseignement supérieur.<br /> On a pas eu besoin d’attendre les IFSI pour ca mais merci encore une fois de vouloir donner des leçons.<br /> Je pense que ta vision étriquée et ta suffisance viennent de l’armée puisque encore une fois tu y fais référence et vu que je suis né bien avant 1990, date de création de l’EPPA j’aurai pu la connaitre mais ce ne sera jamais le cas puisqu’elle n’existe plus depuis 2018, les IDE militaires vont à l’IFSI, comme tout le monde… Les EIDE militaires rejoignent donc l’université tout comme les santards que j’ai croisé il y a une 20aine à la faculté de médecine de Lyon…<br /> Un cabinet libéral peut tout a fait employer un aide-soignant ou un infirmier, visiblement si moi je suis trop jeune, (ce qui n’est plus vraiment le cas), toi tu sembles bien trop vieux et/ou alors tes informations sont à revoir.<br /> Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession – 1 Aug 16<br /> Infirmière : ouvrir un cabinet libéral : les étapes à respecter pour...<br /> Vous êtes infirmier... Après plusieurs années d’exercice salarié, vous souhaitez ouvrir votre cabinet en libéral ? Attention, cela ne se fait pas d’un claquement de doigt. Des règles sont à respecter et une organisation minutieuse est requise...<br /> https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/vivre-domicile/etre-soigne-domicile/les-ssiad-services-de-soins-infirmiers-domicile<br /> Bon du coup, tu es chercheur? infectiologue? militaire? médecin? infirmier ou cadre? Combien de casquettes ton talent te permet-il d’arborer?<br /> Élève diplômé, je le suis déjà depuis de nombreuses années puisque je suis aide-soignant… C’est étudiant infirmier non encore diplômé que je suis actuellement.<br /> Et du coup Mr le moralisateur, on est ou de ton travail non rémunéré?<br /> Toujours pas de réponse à cette question, étrange pour une personne si prompte à prôner la solidarité?<br /> Donc pour conclure, on ne connait toujours pas ton métier, on ne sait toujours pas si tu travailles gratuitement et tu n’as pas non plus indiqué dans quelle région tu intervenais, je trouve que ca fait bien beaucoup de mystères pour un professionnel solidaire en plein cœur de l’action comme toi!<br /> PS: et aux hôpitaux, je me moquais de toi quand je disais que tu avais des protocoles spéciaux, tu n’as pas du saisir mon trait d’humour
paulposition
Deuxième avertissement:<br /> @julla0 et @BraveHeart: Restez dans le sujet; Votre parcours professionnel n’y a pas sa place.
jeroboam64
J’ai annuler mes commandes au vue de cet information, préfèrant des entreprises qui prennent en compte l’humain avant l’argent. Il semblerait que le besos n’ai pas asser gagné de milliard et qu’il en veuille encore et encore. Les salaries sont « jetables » il y en aura toujours pour remplacer l’autre.
BraveHeart
Mais le gouvernement fait pire avec les soignants, laissés en contact direct avec des patients et sans aucune mesure de protection…ce n’est pas pour cela qu’il est stigmatisé…ou si peu…deux poids, deux mesures ?
Fodger
Non c’est parfaitement lamentable, inacceptable et condamnable.<br /> L’entreprise à des centaines de milliards de dollar de réserve, son patron plus de 150 milliards de dollar en fortune personnelle il n’y aucune raison qu’Amazon ne paye pas ses salariés pendant la période de confinement.<br /> Ça doit changer, l’humanité doit changer, les entreprises servir l’humanité et la terre plutôt que servir quelques uns.<br /> La pandémie COVID19, conséquence des désastres écologiques planétaires, n’est qu’un avant goût de ce qui va se produire si on arrête immédiatement de faire du caca avec cette logique de croissance illimité complètement abjecte.
BraveHeart
mais c’est un droit de retrait, pas un confinement dans l’histoire…a t’on pensé aux caissières de France et de Navarre, bien plus exposées et que personne ne plaint ?
jabuz72
Ce n’est pas parce qu’Amazon est une entreprise américaine qu’on lui tape dessus, mais parce que ses pratiques sont encore moins tolérables de la part d’un groupe qui fait des milliards de bénéfice chaque trimestre que d’une autre entreprise. Et d’autant plus que si elle gagne autant d’argent et qu’elle a atteint un niveau de puissance qui la rend quasi intouchable, c’est parce qu’elle s’est construite au détriment des autres : des petits commerçants qu’elle détruit chaque jour, et des budgets des états (évasion fiscale, fraude à la TVA)
BraveHeart
eh bien, que devrait-on dire de magasin bien hexagonaux type Leclerc, en ce cas…ce sont leurs points culture qui concurrencent le plus directement les libraires, et avec des politiques salariales éhontées: Intermarché, par exemple, a versé à ses employés la prime « corona », chez Leclerc ils peuvent non seulement aller se brosser et n’ont pas de moyens de protection généralisés, mais bon c’est français donc on ne dit trop rien…un peu comme lorsqu’on reproche l’optimisation fiscale d’Amazon- pourtant légale, mais pas morale- en « oubliant » de préciser qu’EDF fait la même chose en toute impunité…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Durant le confinement, la qualité du streaming pourrait baisser chez Netflix, Amazon et consorts
Ce projet Open-Source vous permettra de transformer votre Raspberry Pi en Chromecast
Une Surface animée d'un processeur AMD Ryzen aperçue sur 3DMark
Sony WH-1000XM3 : belle promo sur la référence des casques bluetooth
Covid-19 : l'épidémie semble enrayée à Wuhan, pas un seul nouveau cas aujourd'hui
Windows Subsystem for Linux : le kernel bientôt plus facile à mettre à jour
Doom Eternal : on massacre des démons en live pour le déjeuner !
Une imprimante HP DeskJet 2620 à moins de 40€ chez Fnac 🔥
Blizzard dévoile l'histoire d'Écho, une nouvelle héroïne pour Overwatch
Realme va lancer Narzo, sa gamme concurente aux performants et lowcost Poco et Redmi
Haut de page