Coronavirus : Amazon fait retirer un million de produits qui prétendaient pouvoir guérir la maladie

28 février 2020 à 12h58
20
soldes_amazon1600

Le géant du e-commerce a décidé de prendre des mesures contre les arnaques, qui se sont multipliées avec la diffusion du Covid-19.

Face aux dérives causées par le coronavirus, accessoirement renforcées par la peur parfois excessive des consommateurs, Amazon a décidé de sévir en interdisant la vente de plus d'un million de produits ces dernières semaines. De nombreux vendeurs, qui les proposaient dans leurs boutiques respectives, prétendaient qu'ils pouvaient contribuer à guérir de l'épidémie de Covid-19 pour certains, et à s'en prémunir pour d'autres.


Un tri géant

Outre le bon million d'offres assimilées à des arnaques par Amazon, le e-commerçant américain a également annoncé, jeudi, avoir supprimé plusieurs dizaines de milliers d'offres de vendeurs de sa marketplace. Selon la firme de Seattle, certains marchands gonflaient abusivement les prix de leurs produits, très demandés par les clients.

Depuis plusieurs semaines, Amazon procède à des examens réguliers de sa gigantesque plateforme en supprimant au fur et à mesure les offres, notamment celles de masques de protection, pouvant être classées dans la catégorie des escroqueries, des arnaques, ou des abus à moindre titre. Un phénomène dont est aussi victime Facebook, qui bannit désormais les publicités mensongères prétendant vous guérir.

L'Italie, troisième pays le plus touché par le coronavirus avec 655 cas déclarés au 28 février 2020, a décidé de prendre les choses en main. Sur place, les autorités ont lancé une enquête sur la hausse des prix des masques et autres gels désinfectants vendus sur Internet.


Arnaques, prix abusivement élevés... Amazon se retrousse les manches

Les offres pour les masques explosent littéralement. On peut trouver, sur Amazon, des packs de 10 masques N95 vendus pour 128 dollars sur la plateforme américaine (un prix trois fois plus élevé que le tarif habituel, excusez du peu). Et les exemples ne manquent pas. En France, on retrouve, parmi tant d'autres, une offre valant pour un seul masque N95, vendu 19,99 euros en France et expédié depuis... la Chine.

Il est intéressant de noter qu'entre le début de la rédaction de cet article et sa relecture, l'offre n'était plus accessible, Amazon indiquant qu' « il n'y a actuellement aucun vendeur en mesure de livrer ce produit sur votre zone géographique » Une preuve qu'il y a une réelle prise en main de la question des arnaques de la part du e-commerçant.

exemple-amaazon-masque.jpg
Capture d'écran Amazon, du 28 février 2020

« Il n'y a pas de place pour des hausses de prix sur Amazon », affirme un porte-parole de l'entreprise. Celui-ci rappelle qu'Amazon a la liberté de retirer les offres pouvant nuire à la confiance des clients et celles dont le prix a brusquement augmenté sur un laps de temps très faible. Tout ceci reste néanmoins arbitraire, la firme n'ayant pas donné de fourchette précise sur le montant à partir duquel on peut considérer une offre comme étant abusive.

Source : Reuters
Modifié le 03/03/2020 à 18h27
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
20
19
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le législateur américain cherche toujours à interdire les logiciels de reconnaissance faciale
CES 2021 : notre recap' des meilleurs périphériques présentés lors de l’événement
Bon plan RED by SFR : l'offre Big RED 200 Go à 15 €/mois prend fin à minuit !
Wikimédia France : quel avenir pour la fondation aux multiples visages ? (Interview)
Boostez votre PC avec ce SSD WD Blue 1 To M.2 au meilleur prix chez Cdiscount
Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Haut de page