WikiLeaks a dévoilé la localisation des data centers cachés d'Amazon

15 octobre 2018 à 12h37
17
Wikileaks

Le lanceur d'alertes a publié un document secret dans lequel il révèle l'emplacement, pourtant tenu secret, des data centers d'Amazon, avec leurs adresses précises. Les conséquences pourraient être importantes.

Depuis plus de 10 ans, WikiLeaks se fend d'une mission aussi salutaire que risquée, cela dépendra des points de vue : la révélation d'informations confidentielles relatives à de l'espionnage, aux violations des droits de l'Homme et aux affaires de corruption. L'organisation non-gouvernementale de Julian Assange, dont les communications vers l'extérieur ont été suspendues par le gouvernement équatorien, a frappé fort en donnant l'emplacement exact des différents data centers du géant du commerce en ligne, Amazon. Une révélation sous le signe de la vengeance ?

WikiLeaks règle-t-il ses comptes avec Amazon ?

Oeil pour œil, dent pour dent. Le 11 octobre, le lanceur d'alertes a publié un document jugé « hautement confidentiel » par Amazon. Celui-ci, qui date de 2015, révèle la liste des dates centers d'AWS (Amazon Web Services), avec des informations très précises telles que l'adresse postale, là où Amazon - à l'instar de Google Cloud, IBM ou encore Microsoft Azure - n'indiquait que les pays dans lesquels sont situés ses centres. Des détails de fonctionnement d'une centaine de centres de données de la firme de Jeff Bezos ont également été dévoilés.



Alors quel est l'intérêt de la démarche de WikiLeaks ? En réalité, nous ne pouvons rien affirmer avec exactitude. Mais en creusant un peu... on sait que jusqu'en 2010, WikiLeaks était hébergé aux États-Unis, sur des serveurs Amazon, et en Suède. Mais sous une prétendue pression politique faisant suite à la révélation de télégrammes diplomatiques américains par WikiLeaks (le Cablegate), Amazon avait arrêté d'héberger le site... ce que l'organisation de Julian Assange n'a visiblement pas digéré.

Ces révélations pourraient avoir de graves conséquences à court terme pour Amazon, qui est le principal fournisseur de cloud du renseignement américain. La candidature du géant du web pour décrocher un contrat de 10 milliards de dollars pour la création d'un cloud privé pour le ministère de la Défense des États-Unis, le célèbre Pentagone, pourrait elle aussi être compromise.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

PS4 : une faille permet de faire planter la console via un message privé
Microsoft à deux doigts de racheter Obsidian (Star Wars KOTOR, Fallout : New Vegas...)
Rachat de Zynga par Ubisoft : la promesse d'un joli coup sur le jeu mobile
OnePlus 6T : premier benchmark et nouvelle interface au programme
Epic Games (Fornite) attaque deux célèbres YouTubers qui ont vendu des astuces
⚡ Bon Plan : Alimentation Enermax NAXN 500W, 80+ à 31€ au lieu de 49€
Orange accusé de ne plus entretenir son réseau ADSL
NVIDIA présente la plateforme open-source RAPIDS, dédiée au machine learning
DuckDuckGo atteint les 30 millions de recherches par jour
Un prototype du casque AR Microsoft HoloLens vu dans une vidéo de la NASA
Haut de page