Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières

Alexandre Boero Contributeur
19 avril 2019 à 11h00
0
Thierry Mendon visite ecole 42
Ministère français de l'Enseignement supérieur et de la recherche

Le journal indépendant d'investigation a révélé ce qui a poussé Nicolas Sadirac à quitter l'École 42, dont il est l'un des pères fondateurs, avec Xavier Niel. Détournements, harcèlement, exhibitionnisme... le tableau n'est pas reluisant.

Toute belle histoire aurait donc sa part d'ombre. Même l'École 42, qui forme gratuitement des développeurs et que Xavier Niel a vu naître en 2013 avec l'appui de ses associés, parmi lesquels Nicolas Sadirac, qui en fut le directeur. C'est ce dernier qui vient de sérieusement entacher l'image de l'établissement parisien.

Nicolas Sadirac a démissionné de son poste


Nicolas Sadirac est au cœur de l'enquête dévoilée par Médiapart ce 18 avril 2019. Alors que l'ancien directeur général d'Epitech a quitté l'École 42 en octobre 2018, qu'il dirigeait encore à ce moment-là, le journal a dévoilé les véritables raisons de sa démission.

« 42 », comme on la surnomme sobrement, offre à ses élèves une certification professionnelle non reconnue par l'État mais dont la réputation est assez largement reconnue par la profession et par les développeurs qui y ont tapé leurs premières lignes de code.

Une première affaire dès 2014


En 2014, un premier élément aurait pu mettre la puce à l'oreille. L'une des nombreuses caméras de l'établissement avait filmé Nicolas Sadirac en train d'adresser une fessée à une femme visiblement consentante. Cet incident, par ailleurs isolé à l'époque, n'avait pas eu d'impact sur le poste du directeur.

Si l'École 42 est une association à but non lucratif financée par les généreux dons de Xavier Niel, il existe un autre pilier, la société 42 Labs, qui revêt cette fois la forme d'une SARL (société à responsabilité limitée). Celle-ci a pour but de développer des activités commerciales et fut créée, comme nos confrères de Numerama l'indiquent, par les cofondateurs de... « 42 », dont Nicolas Sadirac. Mais que vient faire cette société là-dedans ?

Une surfacturation de biens


En réalité, Médiapart révèle que de nombreuses malversations ont eu lieu ces dernières années, matérialisées par la surfacturation de certains biens, comme les 200 000 euros de chaises évoqués, ou bien des versements en liquide assez obscurs. Ce faisceau d'indices sur ses activités peu recommandables ont poussé Nicolas Sadirac à quitter son posté de directeur de l'École 42 sans solde de tout compte, auquel il a préféré renoncer.

Depuis, Sophie Viger occupe le poste de directrice de l'école. Cette dernière est d'ailleurs très active depuis la mise en demeure adressée par la CNIL à l'établissement, trop gourmand en caméras.

Modifié le 19/04/2019 à 17h42
11 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top