AMD plie toujours plus fort, mais ne rompt pas

16 octobre 2015 à 11h48
0
Déclin des ventes, licenciements, cession d'actifs, pertes financières... Que la période estivale a été rude pour AMD. Les priorités seront le gaming, les centres de données et les économies.

La situation d'AMD est à l'opposé des couleurs de la marque : rouge. Au troisième trimestre, le fabricant de processeurs (CPU) et de cartes graphiques (GPU) a enregistré un cinquième recul d'affilée de ses résultats avec un chiffre d'affaires qui dépasse à peine le milliard de dollars. C'est un quart de moins qu'il y a un an.

À la source de ce repli on trouve les CPU et les GPU donc, qui ont décroché de 46 % sur la période, à 424 millions de dollars. Entre le printemps et l'été 2015 pourtant, AMD est parvenu à rehausser cette branche de 12 % grâce à une amélioration des ventes d'ordinateurs portables. La période de grâce de la fin 2013 liée aux consoles de nouvelle génération (PlayStation 4 et Xbox One) dont AMD fournit la partie calcul et graphique paraît si lointaine. Le fabricant est désormais tiré vers le fond avec les ventes de PC (-7,7 % en septembre).

Cession de l'assemblage et des tests de puces

Cette division a parallèlement creusé sa perte, qui passe de 147 à 181 millions de dollars, portant celle de l'ensemble de l'entreprise à 197 millions de dollars. Un gouffre qu'AMD espère remblayer en réduisant ses dépenses. Comme entrevu début octobre, AMD confirme qu'il se séparera de 500 personnes, un an après avoir licencié 700 autres salariés. C'est qu'au global, la dette du groupe se monte à plus de 2 milliards.


03E8000008209168-photo-amd-2015-focus.jpg
Sauver les meubles sur le grand public par le gaming, profiter de la croissance en entreprise tout en se serrant la ceinture, voilà les priorités d'AMD - Crédit : AMD.


Pour tailler encore ses coûts, AMD a créé une co-entreprise avec le chinois Natong Fujitsu Microelectronics afin d'externaliser ses activités d'assemblage et de tests de semi-conducteurs. Dans ce cadre, l'américain a cédé 85 % de ses deux usines - en Chine et en Malaisie -, ce qui lui rapportera 320 millions de dollars.

Recentrage sur les puces haut de gamme

AMD montre une nouvelle fois qu'il résiste moins bien aux conditions de marché qu'Intel. Le leader des processeurs pour PC a fait état d'un recul de ses ventes sur ce segment de 7,5 % sur la période, reflétant trait pour trait le recul des ventes d'ordinateurs. Si Intel a pu garder la face, c'est grâce à ses puces pour l'Internet des objets et les datacenters. Un secteur dans lequel AMD place des espoirs, grâce à l'architecture ARM.

Côté grand public, afin de sauver la situation, la société a indiqué qu'elle comptait se focaliser davantage sur les PC dédiés aux jeux vidéo. Un segment en bonne santé pour les acteurs de la chaîne, comme les fabricants de périphériques. AMD compte sur sa prochaine génération de puce, « Zen », attendue courant 2016.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Oddworld Soulstorm : une relecture sympathique, mais imparfaite de L'Exode d'Abe
15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Haut de page