AMD plie toujours plus fort, mais ne rompt pas

Thomas Pontiroli
16 octobre 2015 à 11h48
0
Déclin des ventes, licenciements, cession d'actifs, pertes financières... Que la période estivale a été rude pour AMD. Les priorités seront le gaming, les centres de données et les économies.

La situation d'AMD est à l'opposé des couleurs de la marque : rouge. Au troisième trimestre, le fabricant de processeurs (CPU) et de cartes graphiques (GPU) a enregistré un cinquième recul d'affilée de ses résultats avec un chiffre d'affaires qui dépasse à peine le milliard de dollars. C'est un quart de moins qu'il y a un an.

À la source de ce repli on trouve les CPU et les GPU donc, qui ont décroché de 46 % sur la période, à 424 millions de dollars. Entre le printemps et l'été 2015 pourtant, AMD est parvenu à rehausser cette branche de 12 % grâce à une amélioration des ventes d'ordinateurs portables. La période de grâce de la fin 2013 liée aux consoles de nouvelle génération (PlayStation 4 et Xbox One) dont AMD fournit la partie calcul et graphique paraît si lointaine. Le fabricant est désormais tiré vers le fond avec les ventes de PC (-7,7 % en septembre).

Cession de l'assemblage et des tests de puces

Cette division a parallèlement creusé sa perte, qui passe de 147 à 181 millions de dollars, portant celle de l'ensemble de l'entreprise à 197 millions de dollars. Un gouffre qu'AMD espère remblayer en réduisant ses dépenses. Comme entrevu début octobre, AMD confirme qu'il se séparera de 500 personnes, un an après avoir licencié 700 autres salariés. C'est qu'au global, la dette du groupe se monte à plus de 2 milliards.


03E8000008209168-photo-amd-2015-focus.jpg
Sauver les meubles sur le grand public par le gaming, profiter de la croissance en entreprise tout en se serrant la ceinture, voilà les priorités d'AMD - Crédit : AMD.


Pour tailler encore ses coûts, AMD a créé une co-entreprise avec le chinois Natong Fujitsu Microelectronics afin d'externaliser ses activités d'assemblage et de tests de semi-conducteurs. Dans ce cadre, l'américain a cédé 85 % de ses deux usines - en Chine et en Malaisie -, ce qui lui rapportera 320 millions de dollars.

Recentrage sur les puces haut de gamme

AMD montre une nouvelle fois qu'il résiste moins bien aux conditions de marché qu'Intel. Le leader des processeurs pour PC a fait état d'un recul de ses ventes sur ce segment de 7,5 % sur la période, reflétant trait pour trait le recul des ventes d'ordinateurs. Si Intel a pu garder la face, c'est grâce à ses puces pour l'Internet des objets et les datacenters. Un secteur dans lequel AMD place des espoirs, grâce à l'architecture ARM.

Côté grand public, afin de sauver la situation, la société a indiqué qu'elle comptait se focaliser davantage sur les PC dédiés aux jeux vidéo. Un segment en bonne santé pour les acteurs de la chaîne, comme les fabricants de périphériques. AMD compte sur sa prochaine génération de puce, « Zen », attendue courant 2016.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
scroll top