AMD annonce ses nouveaux processeurs de bureau Ryzen "G", aux iGPUs musclés

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
21 juillet 2020 à 15h35
0
© AMD

Un peu plus d'un an après le lancement des processeurs de bureau Ryzen de troisième génération, les premiers sous architecture Zen 2 et gravure 7 nm, AMD annonce l'arrivée prochaine de ses puces AMD Ryzen 4000 « G ». Ces nouveaux APUs de bureau succéderont dès le troisième trimestre prochain aux Ryzen 3 3200G et Ryzen 5 3400G, qui se limitaient l'année dernière toujours à l'architecture Zen+ et au 12 nm.

AMD poursuit le déploiement de processeurs basés sur son architecture Zen 2 et la gravure en 7 nm de TSMC. Alors que le groupe introduisait avec succès, au début du printemps, ses processeurs Ryzen 4000 pour ordinateurs portables, voilà qu'il dévoile aujourd'hui ses nouveaux APUs de bureau. Au programme, une gamme plus étendue que les deux modèles lancés en juin l'année dernière, et une configuration qui reprend globalement celle des SoC Ryzen 4000 « U », que l'on voit depuis quelques mois fleurir sur laptop.

Des processeurs distribués dans un premier temps seulement aux OEMs

La grosse différence avec les Ryzen 3 3200G et Ryzen 5 3400G qu'AMD commercialisait l'année dernière est simple, mais contraignante : ces nouvelles puces Ryzen G ne seront pas accessibles « en boîte » auprès du grand public. Dans un premier temps au moins, ces nouveaux APUs seront ainsi réservés aux seuls OEMs. En clair, les fabricants d'ordinateurs de bureau, comme HP, Dell, Lenovo, ou encore Acer auront accès à ces puces pour leurs futures machines, contrairement à vous en tant que particulier. Une contrainte qui pourrait disparaître avec le temps.

Sans plus tarder, venons-en à la liste des processeurs annoncés par AMD et à leurs spécifications. Vous noterez aussi l'apparition de nouveaux processeurs Athlon sur l'entrée de gamme, et l'ajout d'APUs Ryzen 7. C'est une nouveauté. On retrouve donc les modèles suivants :

© AMD

Des performances équivalentes à certains CPU Intel de 9e génération

Côté performances, AMD préfère comparer ses nouveaux APUs de bureau aux processeurs Intel de 9e génération. La chose peut surprendre puisque Intel a d'ores et déjà lancé sa dixième génération de CPU desktop, mais elle est compréhensible : les Ryzen 4000 G sont en effet basés sur l'architecture Zen 2, lancée l'année dernière, et non sur l'architecture Zen 3 que l'on devrait trouver sur d'autres CPU Ryzen, attendus plus tard cette année. Comme l'année dernière (et les années précédentes) la dénomination de ces puces APUs est en ce sens assez trompeuse… Il s'agit plutôt, en réalité, de processeurs Ryzen de troisième génération avec une partie iGPU plus volumineuse et performante.

C'est justement sur ce point qu'AMD insiste pour vanter les mérites de cette gamme. Outre des performances multi-threadées 2,5x plus importantes que celle des APUs lancés l'année dernière, le groupe promet que son Ryzen 7 4700G affiche jusqu'à 202% de performances GPU en plus par rapport à un Core i7-9700. En gros, vous pourrez jouer en 1080p / low à des titres comme CS: Go, GTA V ou encore Hitman (2016) avec un framerate de plus ou moins 30 fps… le tout sans carte graphique dédiée.

Face à la concurrence, AMD est aussi fière d'annoncer 5% de performances en plus vis-à-vis du Core i7-9700 pour son fleuron en single-thread et jusqu'à 31% de puissance supplémentaire en multi-thread, toujours face à l'ancien processeur d'Intel.

Puce OEM oblige, la grande inconnue reste la question du prix de ces nouveaux processeurs. Nous devrions néanmoins être fixés assez vite, puisque l'arrivée des premières machines équipées nous a été promise « imminente ».

Source : Communiqués fournis par AMD

13
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
scroll top