Comparatif : quelles sont les meilleures solutions de paiement mobile ?

Par
Le 20 octobre 2018
 0
paiement mobile

Depuis l'apparition de puces NFC sur nos smartphones, il n'est pas un constructeur qui ne souhaite pas développer sa propre solution de paiement mobile. En France, pourtant, cette innovation a encore du mal à faire son chemin.

La faute, notamment, à des établissements bancaires qui freinent des quatre fers. Aujourd'hui, nous vous proposons un comparatif de 6 services d'ores et déjà fonctionnels en France pour régler vos achats par smartphone.

Si, d'après le baromètre annuel Baromobile, 91% des mobinautes de 15-60 ans connaissent le m-paiement, ils ne sont que 19% à le pratiquer parmi les 15-34 ans. Enfin au total, seuls 39% des personnes interrogées sont favorables à ce mode de paiement.

Un enthousiasme modéré, donc, qui s'explique notamment par une inquiétude concernant la sécurité des données bancaires. Il faut dire que la généralisation des cartes bancaires équipées du sans contact n'encourage pas vraiment à utiliser son téléphone pour régler ses emplettes.

Alors quels avantages à utiliser son mobile comme moyen de paiement ?

paiement smartwatch

Le paiement mobile : quels avantages pour les consommateurs ?

Un homme s'avance vers la caisse, les bras chargés du nécessaire pour cuisiner un bon petit plat le soir. L'hôtesse de caisse lui indique le montant à régler. Le client, gêné, tâte le contenu de ses poches et réalise qu'il a oublié son portefeuille au bureau. Soudain, il dégaine son téléphone portable et, d'un geste, paie la somme due. Tout le monde est content.

Cette situation, tout droit tiré de la publicité Société Générale annonçant la compatibilité de ses cartes avec Apple Pay, est une avocate convaincante des avantages du m-paiement.

À l'heure où 74% des Français sont équipés d'un smartphone, il y a de fortes chances que votre terminal soit à portée de main même si vous oubliez votre carte bancaire à la maison.

Il faut aussi porter au crédit du paiement mobile (vous l'avez ?) l'absence de plafonnement des achats effectués. Eh oui, contrairement à la croyance populaire, le paiement mobile n'est pas qu'un paiement sans contact depuis son téléphone.

Ainsi, des services comme Apple Pay ou Lyf Pay vous permettent de régler des achats de plusieurs centaines d'euros avec votre mobile.

Pour ce dossier, nous avons retenu 6 services distincts qui proposent le paiement mobile dans l'Hexagone : Apple Pay, Orange Cash, Google Pay, Samsung Pay, Paylib et Lyf Pay. Alors trêve de présentations, et entamons désormais notre comparatif des meilleures solutions de paiement mobile !

1. Apple Pay


apple pay logo

Lancé en juillet 2016 en France, Apple Pay fait figure de pionnier dans le paiement mobile. Du moins pour ce qui est de la démocratisation de cette technologie. Au petit jeu de la primeur, Orange Cash coiffe Apple au poteau de presque un an.

Mais alors comment ça marche, Apple Pay ?

La solution de paiement mobile conçue par la firme de Cupertino se propose de dématérialiser votre carte bancaire. Ce faisant, vous pouvez utiliser votre iPhone (à partir de l'iPhone 6 et ultérieur, iPhone SE comprit), iPad (iPad mini 3 ou iPad Air 2 et ultérieur) ou Apple Watch pour régler n'importe quel achat chez un commerçant acceptant le paiement sans contact.

La particularité d'Apple Pay est qu'une fois activé, il devient un moyen de paiement à part entière sur tout l'écosystème Apple. Autrement dit, vous pouvez régler vos achats sur l'App Store ou l'Apple Store en bénéficiant de la sécurité Apple Pay. À ce propos, le service est également disponible sur les MacBook Pro équipés de Touch ID.

Configurer Apple Pay

Depuis son lancement en France, impossible de passer à côté de l'assistant de configuration d'Apple Pay. Dès le premier allumage d'un appareil de la marque à la Pomme, le système d'exploitation vous propose systématiquement d'utiliser le service m-paiement d'Apple.

Mais pas d'inquiétudes : il est tout à fait possible de configurer le service a posteriori.

Sur iPhone et iPad, rendez-vous dans l'application Wallet, et cliquez sur le bouton « + » situé en haut à droite. Une nouvelle fenêtre s'ouvre, vous proposant de configurer Apple Pay.

apple pay - configuration

Acceptez, puis scannez tout simplement votre carte bancaire avec l'appareil photo de l'iPhone. Vous pouvez également opter pour une saisie manuelle des différentes informations.

Quelles banques sont compatibles avec Apple Pay ?

Si Apple Pay est probablement le service de m-paiement le plus connu, les banques françaises commencent à peine à lâcher la bride le concernant. Actuellement, seuls les détenteurs d'une carte émise par la Banque Populaire, Boursorama, Caisse d'Épargne, Fortuneo, Société Générale ou N26 peuvent utiliser le service. La liste est régulièrement mise à jour au gré des politiques des établissements bancaires.

Ensuite, votre banque vous demandera de confirmer la requête d'ajout de votre carte bancaire à Apple Pay. Suivez les instructions et... voilà. Tout est prêt !

Pour configurer Apple Pay sur une Apple Watch, lancez l'application Watch et rendez-vous dans « Wallet et Apple Pay »

Utiliser Apple Pay

L'utilisation d'Apple Pay au quotidien est très intuitive. Une fois à la caisse de votre commerçant, il vous suffit de dégainer votre smartphone et d'appeler l'application Wallet pour régler votre achat.
  • Sur iPhone 6 et ultérieur : appuyez deux fois sur le bouton Home et confirmez votre intention d'achat avec Touch ID ;
  • Sur iPhone X, XS ou XS Max : appuyer à deux reprises sur le bouton Power et confirmez votre intention avec Face ID
Ne vous reste plus qu'approcher votre téléphone du terminal de paiement pour régler la somme.

Pour payer depuis une Apple Watch, il vous suffit d'appuyer deux fois sur le bouton Power situé sur la tranche droite du cadran. Depuis Wallet, vous avez ensuite accès à tout l'historique de vos achats.

Aux États-Unis, Apple Pay offre une myriade d'autres fonctionnalités qui n'ont pas encore fait leur apparition sous nos latitudes. Il est par exemple possible d'y conserver ses cartes de fidélité, et même de s'envoyer de l'argent entre amis, notamment via l'application Messages.

Comment sont sécurisées les données ?

Concernant la sécurité des données bancaires, Apple aspire à être irréprochable. Pour valider un paiement, il est obligatoire de passer par une authentification biométrique (empreinte digitale avec Touch ID ou reconnaissance faciale avec Face ID), ou par la saisie d'un code d'accès que vous seul connaissez.

Apple assure également que les informations de votre carte bancaire ne sont pas communiquées au vendeur, ni stockées sur votre appareil ou dans les serveurs d'Apple.

Une clé de sécurité dynamique est créée pour chaque transaction, et stockée dans « le composant Secure Element » (une puce présente dans votre appareil) de manière totalement chiffrée. Même en cas de perte de votre appareil, impossible pour quiconque de la déchiffrer. De plus, le cas échéant, la fonctionnalité « Localiser mon iPhone » permet de désactiver Apple Pay en un clic.

2. Orange Cash

orange cash

La solution de paiement mobile d'Orange a été parmi les premières à arriver sur le marché. Lancée en 2015, l'application Orange Cash proposait déjà aux clients Orange et Sosh disposant d'un smartphone NFC de régler leurs achats.

Le service imaginé par le FAI français diffère énormément d'un Apple Pay ou Samsung Pay. Contrairement aux concurrents cités, Orange Cash propose à l'utilisateur de disposer d'une carte bancaire virtuelle (gérée par Wirecard), que l'on peut recharger à sa guise via virement bancaire. Ici, pas question de dématérialiser sa carte bleue, donc. On est plutôt sur un modèle proche de PayPal, où une cagnotte vous permet de réaliser vos achats. Une solution légère et simple à mettre en place à ses débuts, qui se montre aujourd'hui nettement moins attractive que ses concurrentes.

Et pour cause : en février dernier, Orange annonçait une modification profonde des conditions d'utilisation d'Orange Cash. À compter du mois de juin 2018, l'inactivité d'un utilisateur pendant 30 jours consécutifs était facturée 1€, et chaque recharge de son porte-monnaie 0,79€. De plus, les plafonds de réapprovisionnement ont été drastiquement rabotés : 250€ au lieu de 500€ par mois.

D'importants changements qui ont poussé de nombreux utilisateurs à vouloir supprimer leur compte - une opération extrêmement fastidieuse en cela qu'elle demande le contact direct avec le service client.
Pour autant, Orange Cash n'en demeure par moins comme l'une des solutions de m-paiement les plus plébiscitées actuellement. Voyons de plus près son fonctionnement.

Configurer Orange Cash

Réservée aux clients Orange ou Sosh, Orange Cash vous demande la création d'un compte dédié au service dès l'ouverture de l'application. Une affaire de quelques minutes, qui vous mène ensuite à l'écran principal du service.

orange cash installation

Si vous êtes utilisateur iOS, l'application vous proposera d'ajouter le service à Wallet. Cela est nécessaire au bon fonctionnement de l'application.

Pour recharger votre compte, il vous faudra tout d'abord ajouter votre carte bancaire, qui sera débitée du montant correspondant. Notez qu'à la différence d'un virement bancaire qui peut prendre plusieurs jours, un rechargement par carte bancaire est instantané. Vous pouvez ajouter plusieurs cartes, et les supprimer ensuite dans les options de l'application.

L'une des originalités d'Orange Cash est la mise à disposition d'une carte bancaire virtuelle à usage unique qui vous permet de régler vos achats en ligne sans avoir à renseigner le numéro de votre carte bancaire habituelle. Un service intéressant pour celles et ceux qui se refusent à communiquer leurs données bancaires sur quantité de sites Internet.

Utiliser Orange Cash

L'utilisation d'Orange Cash diffère selon que vous utilisiez un mobile iOS ou Android. Nous l'avons dit : il est indispensable d'associer votre compte Orange Cash à Wallet pour que le service fonctionne sur iPhone.

Aussi, une fois en caisse, il vous suffit d'appeler Wallet, de sélectionner la carte correspondante (vous pouvez cumuler Apple Pay et Orange Cash), et d'approcher votre mobile du terminal de paiement. La confirmation du paiement se fera via Touch ID ou Face ID selon le modèle de votre iPhone.

Sur Android, c'est la carte SIM qui permet le paiement de vos achats (pensez à vérifier que votre SIM est compatible !). Ainsi, une fois que l'application est configurée et que votre solde est suffisant, il vous suffit de poser votre smartphone sur le terminal pour régler vos emplettes. Et ce même si votre smartphone est verrouillé. Pour les achats inférieurs à 20€, aucune validation ne vous sera demandée. Entre 20€ et 250€ (le maximum autorisé), il vous sera demandé de renseigner votre mot de passe Orange Cash pour valider la transaction.

Comment sont sécurisées les données ?

Orange opte pour deux solutions distinctes selon le terminal que vous utilisez. Sur iOS, c'est la politique d'Apple Pay qui s'applique, à savoir qu'aucune information n'est stockée sur votre téléphone ou sur les serveurs d'Apple. Tout se passe via une clé de chiffrage dynamique qui est mobilisée à chaque transaction.

Pour ce qui est d'Orange Cash sur Android, le service est installé sur la carte SIM logée dans le smartphone. Une technologie dotée "d'un niveau de sécurité comparable à celui de la puce d'une carte bancaire" selon Orange.

Enfin, Orange Cash dispose d'un onglet "Bons Plans" qui vous permet de profiter d'opérations de cash back chez certains commerçants. L'argent ainsi récupéré est automatiquement crédité sur votre compte Orange Cash.

3. Google Pay

google pay

Le service de m-paiment de Google, né de la fusion d'Android Pay et Google Wallet en janvier 2018, n'est toujours pas officiellement disponible en France. Le service est très actif aux États-Unis, mais également en République tchèque, Irlande, Pologne, Espagne, Royaume-Uni et Belgique.

Dans l'Hexagone, il se murmure que le service pourrait arriver d'ici la fin d'année, fort d'un partenariat avec le groupe bancaire BPCE.

Configurer Google Pay

Si la curiosité vous pique au point de vouloir installer l'application sur votre mobile, il vous faudra passer par un portail de téléchargement d'APK, comme APK Mirror. Une fois l'application en poche, lancez-là et renseignez votre compte Google.
Vous arriverez très vite sur l'écran d'ajout d'une carte bancaire. Pour le moment, seules les cartes MasterCard de la fintech Revolut sont prises en charge. L'ajout d'une carte Visa Revolut est possible, mais le paiement en magasin vous sera refusé ; elle ne pourra servir que pour les paiements en ligne.

google pay configuration

Notez que si votre compte PayPal est lié à votre compte Google, il sera ajouté automatiquement à Google Pay comme source d'approvisionnement.

Utiliser Google Pay

Google Pay se rapproche davantage de la solution d'Apple que d'Orange. Il s'agit d'une manière de dématérialiser sa carte bancaire, et de disposer également d'un espace de stockage pour ses cartes de fidélité. Sur ce point, il n'est malheureusement pas possible d'ajouter des enseignes françaises. Seuls les magasins présents dans les pays où Google Pay est officiellement disponible sont listés.

Pour régler ses achats en magasin, il vous suffit simplement de déverrouiller votre téléphone, et de l'approcher du terminal de paiement. Nul besoin de lancer l'application ou de valider quoi que ce soit.

Pour les achats en ligne, il vous faudra passer par un site marchand compatible avec la technologie de Google. Le cas échéant, un bouton G Pay, similaire à celui que l'on trouve pour utiliser PayPal, sera présent pour vous permettre de payer via votre compte Google.

Concernant les montants des transactions, ils sont régis par les plafonds de la carte bancaire que vous ajoutez à Google Pay.

Mais l'une des autres possibilités offertes par le service de Google est le paiement entre amis. Pratique pour se rembourser les courses du barbecue. Vous pouvez ainsi envoyer des requêtes de remboursement, ou un paiement à n'importe qui, pour vu qu'il est doté d'un smartphone Android ou iOS.

google pay remboursements

Comment sont sécurisées les données ?

Lors des paiements, Google Pay ne transmet pas les informations réelles de votre carte bancaire, mais un numéro chiffré unique qui autorise le règlement. Comme chez Apple, l'application "Localiser mon appareil" vous permet de désactiver Google Pay ou d'effacer totalement votre téléphone en cas de perte.

4. Samsung Pay

samsung pay logo

Lancé à l'été 2018 en France, Samsung Pay se pose en solution de m-paiement similaire à Apple Pay ou Google Pay, que nous venons d'aborder. Mais là où la solution du constructeur sud-coréen se démarque de la concurrence, c'est qu'elle permet le paiement sans-contact même sur des terminaux qui ne supportent pas cette technologie.

Une innovation rendue possible via la technologie MST (pour Magnetic Secure Transmission), qui permet aux smartphones Samsung de générer un champ magnétique de faire portée simulant un "swipe" de carte bancaire.

Autant de fonctionnalités alléchantes, que nous aurions été ravis de tester... si nous avions pu créer un compte.

Configurer Samsung Pay

Si vous disposez d'un smartphone compatible (Galaxy A5 et ultérieur, toute la gamme des Galaxy S à partir du S7), il vous suffit de vous procurer l'application Samsung Pay depuis le Google Play Store ou le Galaxy Apps. Lancez ensuite l'application et, si vous avez de la chance, vous pourrez procéder à l'enregistrement de votre ou vos cartes de paiement.

Nous précisons "si vous avez de la chance", car notre Galaxy S8 n'affichait qu'une page d'accueil en anglais, annonçant « que le service sera bientôt disponible dans votre pays ».

samsung pay landing page

Étonnés, alors que le service est censé être disponible en France depuis juin 2018, nous avons demandé de l'aide au compte Twitter @SamsungFR, qui nous a fait une réponse rappelant l'indémodable "avez-vous pensé à débrancher, puis rebrancher, votre box ?". Las, nous avons décroché le téléphone afin d'avoir le fin mot de l'histoire.

Samsung Pay m'est inaccessible car j'ai acheté mon Galaxy S8 depuis Amazon. C'est en tout cas ce que la réponse que j'ai obtenue en contactant le SAV. En effet, pour pouvoir utiliser Samsung Pay, il faut "disposer d'un smartphone conçu pour le marché français". "Il est fort possible que le téléphone que vous avez acheté sur Amazon n'ait pas été conçu, à la base, pour le marché français", précise mon interlocutrice.

Sur la fiche produit qui correspond au Galaxy S8 dont j'ai fait l'acquisition, il est pourtant précisé "version France". Le SAV Samsung a donc récupéré le numéro IMEI de mon téléphone afin de vérifier sa provenance. Je dois recevoir la réponse à cette question d'ici quelques jours.

Du reste, pour toutes celles et ceux qui ont fait l'acquisition d'un Samsung adapté au marché français, la mise en place de l'application est élémentaire. Il suffit de la lancer et de scanner sa carte bancaire pour qu'elle soit automatiquement disponible dans l'application, et prête à l'usage.

Petite originalité de Samsung Pay : vous pouvez également dématérialiser vos cartes de réduction, et même votre carte Ticket Restaurant Edenred pour en profiter depuis l'application.

Quelles banques sont compatibles avec Samsung Pay ?

Au jour où sont écrites ces lignes, Samsung Pay accepte les cartes MasterCard et Visa de la Caisse d'Épargne, Banque Populaire, Banque BCP et Banque de Savoie. Une liste qui devrait s'allonger si Samsung parvient à convaincre d'autres partenaires du bien-fondé de son service.

Utiliser Samsung Pay

À l'instar d'Apple Pay, Samsung Pay est accessible depuis n'importe quel écran de votre smartphone. Un swipe franc du bord inférieur de l'écran vers le haut, et votre carte de paiement apparaît. Cela fonctionne depuis n'importe quelle application, et même si l'écran de votre téléphone est éteint.

Ne vous reste qu'à vous authentifier, soit via une empreinte digitale enregistrée, par reconnaissance de l'iris ou par un bon vieux code PIN. Ici encore, le plafond de paiement est similaire à celui de votre carte bancaire, vous n'êtes donc pas limités à 30€ comme pour un paiement sans contact.

Dans le cas d'un paiement via la technologie MST de Samsung, il faudra veiller à positionner votre smartphone au plus près possible du lecteur de bande magnétique, situé le plus souvent du côté droit du terminal de paiement.

Comment sont sécurisées les données ?

Selon la documentation en ligne de Samsung sur le sujet, utiliser Samsung Pay est plus sûr que votre carte bancaire. Un cryptogramme dynamique est généré pour chaque transaction, indéchiffrable pour qui que ce soit. Là encore, il est possible de désactiver toutes les fonctionnalités de Samsung Pay, ou même effacer totalement votre smartphone via l'application "Localiser mon téléphone".

5. Paylib

paylib logo

Paylib est une solution française de paiement en ligne lancée en 2013 par BNP Paribas, La Banque Postal et Société Générale. Le service s'est agrémenté, en mai 2016, de la possibilité de régler des achats grâce à son téléphone mobile.

La particularité de Paylib est qu'il ne s'agit pas d'une application à part entière, mais d'un service proposé par les banques françaises. Pour bénéficier de Paylib, il vous faut systématiquement passer par l'application de votre banque, si elle est compatible.

Depuis le début de l'été, il est également possible de s'envoyer de l'argent entre amis via Paylib. À l'heure actuelle, seuls les smartphones Android sont compatibles avec Paylib sans contact.

Configurer Paylib

Paylib est actuellement proposé par les banques suivantes via leur application mobile : BNP Paribas, La Banque Postale, Société Générale, Hello Bank!, Boursorama Banque, Crédit Mutuel Arkea, Crédit Agricole, Banque Populaire, Caisse d'Épargne.

Nous attirons néanmoins votre attention sur le fait que Boursorama est la seule banque de la liste ne proposant pas le paiement sans contact via Paylib. Seuls les achats via Internet sont supportés par la banque en ligne.

Du reste, pour toutes les autres banques citées, il vous suffit de vous rendre sur votre espace client et de procéder à votre inscription à Paylib pour en profiter sur votre mobile. Il vous faudra ensuite vous munir de l'application dédiée de paiement mobile de votre banque, si celle-ci ne l'intègre pas déjà dans son application principale (comme c'est le cas de la BNP Paribas).

Pour plus de détails sur la procédure pour chaque banque, rendez-vous sur la page d'activation de Paylib sans contact.

paylib sans contact

Utiliser Paylib

Le fonctionnement de Paylib ne diffère pas énormément de celui des autres services cités plus haut. Dès lors que votre compte est configuré, il vous suffit de poser le dos de votre smartphone sur le terminal de paiement pour régler vos achats. Et ce, que votre écran de téléphone soit éteint, et même si l'application de votre banque n'est pas lancée.

Pour les achats inférieurs à 30€, il ne vous sera demandé aucune validation. Pour les montants supérieurs, il vous faudra vous authentifier via un code PIN, mot de passe ou données biométriques.

Pour les paiements en ligne, il faudra tout d'abord vérifier que votre e-commerçant prend en charge ce mode de paiement. Une liste des marchands participants est disponible à cette adresse.

Enfin, pour les paiements via Paylib entre amis, rendez-vous dans la section correspondante sur l'application de votre banque. Il vous suffit ensuite de renseigner le numéro de téléphone de la personne à laquelle vous souhaitez envoyer de l'argent. Si le destinataire a déjà un compte Paylib associé à son numéro de téléphone, il est crédité automatiquement. Dans le cas contraire, il lui est demandé de renseigner son RIB pour que le transfert puisse s'effectuer. Précision importante : si les paiements en magasins sont proscrits via Paylib sur iOS, Paylib entre amis est parfaitement fonctionnel, et est même intégré à iMessages.

Comment sont sécurisées les données ?

Sur le site de Paylib, impossible de trouver la moindre information concrète quant aux techniques mises en place pour sécuriser vos transactions. En réalité, la sécurisation des données bancaires se fait à la discrétion des banques qui vous proposent ce service. On peut donc imaginer que si vous faites confiance à votre banque pour une transaction classique via carte bancaire, vous pouvez également lui accorder votre confiance pour Paylib.

6. Lyf Pay

lyf pay logo

Lancé en mai 2017 par une alliance de grandes banques françaises (BNP Paribas et Crédit Mutuel, encore elles), Lyf Pay (prononcer laïfe-pay) se pose en solution à mi-chemin entre Orange Cash et les Apple / Google / Samsung Pay desquels nous avons parlé précédemment.

Largement popularisée par les nombreux festivals d'été qui en font leur solution de paiement cashless privilégiée, Lyf Pay dispose de nombreux atouts.

Accessible aussi bien aux utilisateurs Android qu'iOS, et quelle que soit leur banque, Lyf Pay n'est pas loin d'être la solution de m-paiement la plus inclusive du marché.

Pour régler ses emplettes, l'utilisateur présente un code-barre ou un QR code unique qui doit être scanné par le commerçant. La transaction validée par l'utilisateur, le ticket de caisse est envoyé directement sur l'application Lyf Pay. L'application permet également de dématérialiser ses cartes de fidélité, de se rembourser entre amis et de faire des dons à des associations.

Seule ombre au tableau : un nombre très restreint (et très parisien) de commerces acceptent actuellement le paiement via Lyf Pay.

Configurer Lyf Pay

La première chose à faire en lançant l'application est de se créer un compte Lyf Pay. Une étape assez rapide, qui vous sera bien pratique le jour où vous changez de téléphone afin de garder la main sur toutes vos transactions.
Deuxième étape : l'enregistrement d'une carte bancaire. Vous pouvez vous amuser à taper manuellement les informations si cela vous amuse, ou simplement prendre votre carte en photo pour que tout se remplisse automatiquement.

Notez que vous pouvez, en plus, renseigner vos informations bancaires complètes afin de pouvoir recharger votre solde Lyf Pay via virement. Lors des paiements, vous aurez alors le choix d'utiliser votre solde, ou votre carte bancaire pour régler le montant dû.

Utiliser Lyf Pay

L'interface de Lyf Pay est claire, et vous êtes guidés dans chacune des actions que vous entreprenez.

Pour régler un achat, il vous faudra sortir votre téléphone, lancer l'application, et présenter le QR code ou le code barre à votre hôte·sse de caisse, qui le scannera. L'opération mènera à la dématérialisation de votre ticket de caisse, que vous pourrez retrouver directement dans l'application.

Rappelons que le paiement via Lyf Pay n'est possible que chez les commerçants partenaires.

Via Lyf Pay, vous pouvez également enregistrer toutes vos cartes de fidélité pour alléger substantiellement votre porte-feuille. Il vous suffira ensuite de cliquer sur la carte désirée pour que la luminosité de votre téléphone se mette automatiquement au maximum - facilitant ainsi la lecture du code barre. Notez que via l'onglet Fidélité de l'application, vous pourrez retrouver quelques offres promotionnelles exclusives, à l'instar d'Orange Cash.

Enfin, l'une des fonctionnalités les plus intéressantes du service français est de proposer des dons à des associations très facilement. Pour chaque association proposée, vous retrouvez une fiche d'informations très complète sur les différentes actions qui sont menées, et l'utilisation qui sera faite du don.

lyf pay don association

Pour ce qui est des règlements entre amis, le principe est le même que chez Paylib. Renseignez simplement le numéro de téléphone ou l'adresse email de la personne à qui vous souhaitez envoyer de l'argent. Celle-ci recevra un message l'encourageant fortement à se créer un compte Lyf Pay (si elle n'en a pas déjà), ou à renseigner son IBAN pour recevoir son argent.

Comment sont sécurisées les données ?

Lyf Pay l'assure : le service jouit "d'une sécurité à toute épreuve". La communication entre l'application mobile et la plate-forme Lyf Pay est chiffrée par le protocole SSL. Enfin, les données bancaires ne sont jamais stockées sur votre smartphone. En revanche, Lyf Pay indique "qu'elles seront gérées au sein de l'environnement sécurisé de Lyf certifié PCI DSS, norme internationale de sécurité"

L'avis de Clubic

Le marché des applications de paiement mobile est très mouvant. À la sélection présentée aujourd'hui, nous aurions pu ajouter d'autres services, comme Lydia ou, dans une moindre mesure, PayPal. Pourtant, et nous l'avons vu, les solutions proposées par les différentes applications sont d'une efficacité très variable.

Au petit jeu de la fiabilité, nous aurions tendance à privilégier Apple Pay et Samsung Pay (pour peu que vous n'ayez pas obtenu votre téléphone sur Amazon...), qui sont des modèles de simplicité et d'efficacité. Mais si pour vous les paiements mobiles doivent rester dans le pré carré du domaine bancaire, alors Paylib se trouve être une solution très performante, en cela qu'elle est directement intégrée dans l'application des banques partenaires. Il y a indéniablement un côté rassurant à pouvoir gérer ses comptes, son assurance vie, faire une demande de crédit immobilier et payer via son mobile depuis la même application.

Lyf Pay est quant à lui un service très complet et bien conçu. On regrette seulement le petit nombre de commerçants qui prennent en charge sa technologie.

La solution de m-paiement qui nous a le moins convaincus ici est Orange Cash. Son interface vieillotte n'est pas vraiment engageante, et les frais récemment mis en place par Orange seront forcément un frein pour des utilisateurs qui savent que d'autres services font mieux pour moins cher.

Et vous, quelle solution de paiement mobile utilisez-vous au quotidien ?
Modifié le 20/01/2019 à 10h47
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top