Attentats en Turquie : le gouvernement interdit la publication d’images

29 juin 2016 à 11h55
0
Suite au drame survenu à Istanbul, le gouvernement turc fait interdire la publication d'images et de vidéos relatives aux attentats survenus ce 27 juin. Particulièrement visés, les réseaux sociaux sont bloqués.

Le gouvernement turc prend des mesures exceptionnelles. Le ministère de l'Intérieur du pays a interdit la publication d'images et vidéos de l'attentat survenu dans l'aéroport Mustapha Kemal Atatürk d'Istanbul. Ce mardi 27 juin, un triple attentat a fait, selon un bilan provisoire, 36 morts et 147 blessés.

Face à cet événement tragique, le gouvernement a sommé non seulement les internautes, mais également l'ensemble des médias du pays à ne pas diffuser d'images de l'explosion, invoquant un motif de « sécurité nationale ». Selon le site Vocativ, repris par France 24, le Conseil supérieur de l'audiovisuel turc a également été contraint de faire appliquer la mesure.

08417008-photo-facebook.jpg


Cette censure n'est pas nouvelle dans le pays. L'an dernier, la Turquie avait ordonné le blocage de Twitter pendant une durée de 2 jours consécutifs. Dans cette même optique, plusieurs organismes de protection des libertés confirment que Facebook et Twitter ont bel et bien été bloqués à l'intérieur du pays.

Ces services restent cependant accessibles par le biais d'un service VPN. Quant au blocage à proprement parler, il devrait demeurer temporaire et donc être levé par les autorités dans les prochains jours.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top