France Connect : l’Etat prépare son "Facebook Connect"

06 octobre 2014 à 13h19
0
L'Etat s'attelle au développement d'un système d'authentification unique pour les citoyens et les administrations. Baptisé France Connect, il doit permettre à une personne de se connecter sur plusieurs services publics en utilisant son identité grâce aux informations que les administrations détiennent déjà.

00FA000007665359-photo-france-connect.jpg
L'objectif de mettre en place une infrastructure d'authentification nationale progresse. L'Etat lève le voile sur France Connect, un projet encore en développement mais au but ambitieux : créer un système numérique d'identification et d'authentification des citoyens réutilisable par plusieurs administrations.

L'idée de ce principe est de fonctionner à la manière d'un Facebook Connect permettant de s'identifier sur un site partenaire après s'être enregistré sur le réseau social. Un utilisateur n'a donc pas besoin de s'inscrire en passant par un formulaire pour pouvoir profiter du service tiers. Pour ce faire, France Connect promet de fédérer les identités fiscales, administratives ou sociales... d'un usager.

Le projet se concrétisera par un logo France Connect présent sur le site d'une administration partenaire. Celui-ci lui proposera de saisir ses identifiants pour les fédérer à France Connect. Il pourra ensuite se connecter à d'autres services compatibles sans créer de nouveau compte.

Des discussions avec la Cnil sur la circulation des données personnelles

L'idée n'est donc pas de stocker les informations que l'ensemble des administrations détiennent sur une personne. Le service sur lequel se rend l'internaute n'ira chercher, après consentement de l'utilisateur, que les informations nécessaires. Par exemple, pour s'inscrire dans une crèche publique, il pourra valider le processus visant à utiliser ses données fiscales. Dans ce cas précis, seul le quotient familial (et non plus l'ensemble de la feuille d'imposition) sera utilisé par la crèche pour valider ou non le dossier.

« Il ne s'agit pas ici de créer une nouvelle carte d'identité, l'utilisateur choisira son fournisseur en quelque sorte. De notre côté, nous allons nous reposer sur des services comme les FAI, Ameli, la CAF ou bien encore les banques », précise Jacques Marzin, le directeur des systèmes d'information de l'État. Le consentement de l'utilisateur sera obligatoirement requis, promet-on du côté de la direction interministérielle des systèmes d'information et de communication.

0190000007665391-photo-img-1389.jpg

Elle nous assure également qu'elle mène actuellement des réunions avec la Cnil au sujet de la circulation des informations. Les administrations ne posséderont certes pas les données mais devront être à même d'authentifier correctement une personne. « Pour cela, nous testons par exemple un système d'envoi par SMS qui nous permettra d'identifier la bonne personne. Mais il faut bien comprendre qu'il ne s'agit pas de transferts d'informations personnelles entre les différentes administrations », précise Nicolas Conso, chef du service Innovation au secrétariat général pour la modernisation de l'action publique (SGMAP).

Les impôts pour 2016

L'utilisateur devrait également garder la main sur les informations puisque c'est à lui que reviendra le choix de l'entité qui fournira son identité (impôts, CAF...) auprès d'une autre administration. Pour ces dernières, France Connect a pour but de les pousser à développer un système de réutilisation des données par un système d'API.

Pour le moment, France Connect est en phase de développement. Sa gestation devrait se terminer en janvier prochain, date à laquelle les premières expérimentations débuteront. France Connect a désormais un objectif clair : mettre en place le dispositif pour la déclaration de revenus en ligne de 2016. A cette date, le site impots.gouv.fr pourrait être compatible avec le système.

Pour en savoir plus
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top