Foxconn investit 30 millions de dollars dans Cyanogen

13 mai 2015 à 15h23
0
A son tour, le groupe industriel Foxconn a décidé de prendre part au financement de Cyanogen, le fork d'Android souhaitant s'affranchir des services de Google.

L'équipe de Cyanogen continue d'augmenter sa levée de fonds. Après avoir obtenu 30 millions de dollars de la part de Qualcomm, la société est montée à 80 millions de dollars grâce aux fonds d'investissement Premji Invest, Twitter Ventures, Telefónica Ventures, Smartfren Telecom, Index Ventures, et Access Industries. Cette fois, cette somme atteint 110 millions de dollars, puisque Foxconn vient d'y injecter 30 millions de dollars.

00C8000006884220-photo-logo-cyanogenmod.jpg


Cyanogen a développé un fork d'Android en y ajoutant plusieurs fonctionnalités tout en allégeant le système. Google avait tenté de racheter la société mais cette dernière a préféré se rapprocher de Microsoft pour pré-installer ses applications sur l'édition commerciale du système. La version open source, CyanogenMod, reste toutefois ouverte à la communauté des développeurs.

Depuis le début de l'année Cyanogen centre ses travaux sur Android One avec la prise en charge des puces Mediatek. Précédemment, la société expliquait que cette nouvelle levée de fonds devrait lui permettre d'étoffer les équipes de développement et d'accélérer les travaux.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Patch Tuesday : Microsoft déploie 46 correctifs pour Windows, IE et Office
Nokia planifierait des licenciements au sein de sa division Technologies
Microsoft détaille les éditions de Windows 10 (et c'est toujours gratuit)
Windows Phone devient Windows Mobile
Infos US de la nuit : les profits de Cisco supérieurs aux attentes
Japon : le scan de l'oeil pour payer avec son smartphone
Microsoft met à jour ses applications Office pour iOS
Facebook met doucement en route le
LEGO : le Faucon Millenium de Star Wars en 10 000 pièces
Nokia fête ses 150 ans
Haut de page