Ubisoft rachète l’éditeur du jeu sur smartphone 2048

28 septembre 2016 à 15h54
0
L'éditeur de jeux vidéo continue de développer son activité dans le domaine du divertissement sur mobiles. Ubisoft met la main sur Ketchapp, le développeur du jeu 2048.

Certains ont peut-être déjà essayé de jouer à 2048, un jeu de calcul simple mais addictif. Ce titre sera désormais la propriété d'Ubisoft puisque le groupe français a annoncé le rachat du développeur. Le montant de l'opération n'est pas mentionné mais Ketchapp entrera rapidement dans le giron du groupe.

Parmi les autres titres promus par Ketchapp, on retrouve ZigZag, Stack, Stick Hero, Twist ou bien encore Jelly Jump. Le rachat devrait être finalisé d'ici le troisième trimestre fiscal d'Ubisoft, soit à la fin de l'année calendaire. Autant de titres qui rejoindront le catalogue de l'éditeur.

De son côté, Ubisoft muscle son jeu dans le domaine du divertissement sur mobile. Une marche en avant forcée depuis que Vivendi met la pression sur la direction sur l'éditeur. Le groupe détient à ce jour 22,4 % de parts de capital d'Ubisoft et a racheté Gameloft cette même année.

Dans la foulée, la banque JPMorgan Chase a annoncé avoir racheté de nouvelles parts d'Ubisoft. L'organisme détient désormais 8,07 % du développeur français contre 0,7% environ jusqu'à présent.

08560398-photo-2048.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top