Les chiffres clés du marché du jeu vidéo

0
Le secteur français du jeu vidéo a connu une deuxième année consécutive de croissance en 2015.

Au total, son chiffre d'affaires a atteint 2,87 milliards d'euros, en hausse annuelle de 6 %, a indiqué mardi 9 février le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), se fondant sur des données de l'institut GfK.

Pour 2016, le Sell anticipe une troisième année de croissance d'affilée mais ne se risque pas à donner de prévisions en raison de plusieurs incertitudes. En effet, une nouvelle console du géant japonais Nintendo pourrait être lancée cette année (Nintendo NX) et il reste encore difficile de prédire quel accueil sera réservé aux casques de réalité virtuelle, vendus dans les prochains mois au prix fort : 700 euros pour l'Oculus Rift.

Du côté des jeux, ce sont une nouvelle fois la simulation de football Fifa et le titre militaire Call of Duty qui ont terminé en tête du classement, avec respectivement près de 1,3 million et 1,08 million d'exemplaires vendus.

Mais le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs précise que ces chiffres ne concernent que le marché physique. Or, ce dernier n'a représenté que 46 % des ventes de titres, juste devant le dématérialisé (40 %).


0258000008341630-photo-sell-2015.jpg
Cycle de vie des consoles par génération - Sell.


« L'année 2015 confirme la croissance du jeu vidéo même si la génération précédente de consoles a décru bein plus vite que ce qu'on pouvait attendre », a expliqué à l'AFP Jean-Claude Ghinozzi, président du Sell et directeur de la division grand public de Microsoft France. Le marché du jeu vidéo est très dépendant du cycle de vie des consoles : ses revenus montent en flèche à leur début, puis à déclinent lentement au bout de deux-trois ans.

20 ans de Pokémon  en 2016

Mais, cette fois-ci, la nouvelle génération a très rapidement supplanté la précédente, au point de représenter 96 % des achats de consoles en 2015. Secteur dans lequel la Playstation 4 domine largement sa rivale, la Xbox One. Au total, 2,47 millions de consoles ont été écoulées l'an passé en France, dont 1,7 million pour la génération 8.

Le segment des consoles a globalement enregistré un repli de 6 % de son chiffre d'affaires, à 712 millions d'euros. En ne prenant en compte que la génération 8, c'est-à-dire les dernières de chaque constructeur (Playstation 4 et Playstation Vita de Sony, Xbox One de Microsoft, Wii U et 3DS de Nintendo), il est toutefois en hausse de 2 %.


012C000008341632-photo-sell-2015.jpg
012C000008341634-photo-sell-2015.jpg


Les revenus issus des ventes de jeux sont en hausse de 9,5 %, à près de 1,85 milliard d'euros, essentiellement tirés par les productions sur mobile (+30 %) même si les consoles et le PC ont aussi tiré leur épingle du jeu (+7 % pour les deux cumulés). En volume, c'est Nintendo qui est l'éditeur qui a écoulé le plus de titres en France.

« Nous avons eu de beaux succès, avec des séries connues comme Pokémon, mais aussi de nouvelles marques comme Splatoon, qui termine 5e meilleure vente de l'année », a souligné Philippe Lavoué, directeur général de Nintendo France. En 2016, le groupe japonais compte s'appuyer sur le vingtième anniversaire des Pokémon et l'arrivée en France de Yo-kai Watch, et de son adaptation sur 3DS, une franchise très populaire au Japon.




À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top