Antai.fr : payer ou contester ses PV sur Internet

23 novembre 2015 à 12h14
0
Un nouveau site officiel est disponible pour payer ou contester les PV de la circulation routière. Antai.fr évite les déplacements inutiles et doit faciliter le paiement des amendes.

Après les retraits de points envoyés par e-mail, la capacité de régler une amende via une application, l'Etat rend plus accessibles certaines formalités administratives. Dans le cadre de la modernisation de ses activités, la France met en place un nouveau système permettant aux personnes ayant reçu un procès-verbal (PV), même majoré, de le régler en ligne.

Antai.fr se présente comme une plate-forme sur laquelle un automobiliste va pouvoir se rendre pour se mettre en conformité. Il va devoir se munir de son avis de contravention (ou de l'amende forfaitaire majorée), de son numéro d'immatriculation et renseigner son identité.

S'il reconnaît l'infraction, il va pouvoir payer l'amende. « Le paiement de l'amende forfaitaire vaut reconnaissance de l'infraction et entraîne, les cas échéant, le retrait de point correspondant sur le permis de conduire », précise l'agence nationale de traitement automatisé des infractions. Les autorités avertiront ensuite le conducteur par courrier du nombre de points retirés et du nombre de points restants.

Quant au règlement depuis le site, il peut se faire via la carte bancaire classique.

0258000006626988-photo-greve-pv.jpg

Pour contester une amende, le processus est moins automatique

La plate-forme officielle permet également de contester une amende. L'automobiliste ou le titulaire de la carte grise va cependant devoir s'affranchir de plusieurs formalités pour pouvoir éventuellement obtenir gain de cause. Pour les cas classiques (véhicule loué ou n'appartenant plus au propriétaire visé), le conducteur va devoir remplir les cases relatives et renvoyer le document officiel à l'adresse indiquée sur l'amende.

Dans les autres cas, il devra également joindre sur papier libre le motif de sa contestation. Il sera tenu, enfin, de payer une « consignation », une somme qui n'est pas assimilée au paiement de l'amende et qui sera restituée si l'officier du ministère public classe l'affaire.

0258000008253360-photo-antai-fr.jpg

Toujours est-il que l'automobiliste dispose de 45 jours (à compter de la date de l'avis) pour apporter les éléments prouvant sa bonne foi. Si la contravention est majorée, ce délai passe à 3 mois (30 jours si l'infraction n'a pas été relevée par radar).

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top