Lastminute.com revendu pour 9 fois moins cher

17 décembre 2014 à 13h14
0
Le groupe américain Sabre annonce la revente du site de réservation de voyages en ligne Lastminute.com. En moins de dix années, la plateforme aura perdu une grande partie de sa valeur.

La société suisse Bravofly Rumbo Group annonce qu'elle va opérer le rachat du site de réservation et de vente en ligne de voyages Lastminute.com. La plateforme devrait changer de main au cours du prochain trimestre.

01C2000000722222-photo-lastminute.jpg


L'opération est évaluée à 96 millions d'euros, un montant très inférieur à celui qu'avait mis le groupe Sabre pour acquérir la plateforme. En 2005, la société complétait son offre dans le domaine du voyage en ligne avec l'acquisition du site pour la somme de 850 millions d'euros. A l'époque, Lastminute.com apparaissait comme une pépite dans un secteur en pleine concentration.

Près de dix années après, la ferveur semble passée. Le secteur de la réservation en ligne a fait sa mue et ses acteurs rationalisent désormais leurs moyens. Ce mouvement a été initié par le groupe Amadeus lors de la vente de la plateforme Opodo en 2011.

De son côté, Bravofly Rumbo, l'agence helvético-espagnole renforce son catalogue et dispose aujourd'hui de sites de réservation dans une quinzaine de langues. La société indique être présente dans trente-cinq pays, avec une présence plus prononcée en Europe.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quand le piratage de Sony dévoile les rachats de Snapchat
Samsung voudrait son propre Apple Pay
Facebook pour iOS optimise automatiquement les photos publiées
Xperia Z4 Tablet Ultra : une tablette de 13 pouces en préparation chez Sony ?
Le délai d’attente des 15 minutes imposé aux VTC est définitivement annulé
SmartEyeglass Attach : Sony veut rendre toutes les paires de lunettes connectées
Crise du rouble : Apple ferme son Store en ligne russe
Le Google chinois, Baidu, va prendre une part dans Uber
DRM sur iPod : Apple n'est pas coupable
Uber : procès, grèves, interdiction... mais que lui reproche-t-on ?
Haut de page