On ne doit plus dire open data mais "données ouvertes"

01 juin 2018 à 15h36
0
Dans la catégorie « ne dites plus », la commission générale de terminologie et de néologie vient de trancher quant au bon emploi du terme « open data ». Il conviendra désormais de le remplacer par « données ouvertes ».

00FA000001666962-photo-logo-de-la-r-publique-fran-aise-marg.jpg
Après le remplacement de hashtag par mot-dièse ou encore de femtocell par femtocellules, la commission générale de terminologie et de néologie s'est à nouveau penchée sur le vocabulaire de l'informatique. Elle vient à ce titre de décider qu'il convient désormais d'utiliser le terme « données ouvertes » et non plus open data.

Le Journal officiel daté du 3 mai précise que lorsqu'un « organisme met à la disposition de tous des données sous forme de fichiers numériques afin de permettre leur réutilisation », on parle alors de données ouvertes. Ces dernières sont alors accessibles dans un format favorisant leur réutilisation, éventuellement soumise à conditions.

Il convient également de parler d' « ouverture des données » lorsque l'on évoque la « politique par laquelle un organisme met à la disposition de tous des données numériques, dans un objectif de transparence ou afin de permettre leur réutilisation, notamment à des fins économiques ». La traduction courante de cette stratégie est alors open data voire open data policy.

Il ne reste désormais plus qu'à l'autorité à se prononcer sur un autre terme très utilisé dans l'informatique professionnelle, à savoir le big data.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'A.R.Drone 2.0 de Parrot s'offre une application Windows 8
Xbox One : une prochaine mise à jour pour optimiser la reconnaissance vocale
Nokia lance un fonds de 100 millions de dollars pour les voitures connectées
XBMC 13.0 Gotham est disponible : 3D, UPnP et Android à l'honneur
L'EFF lance Privacy Badger pour bloquer la publicité ciblée
Optimus Max : un SSD de 4 To chez Sandisk
Google s'offre Rangespan et son outil de big data pour e-marchand
Snapchat rachète AddLive, spécialiste de WebRTC
Brevets : Samsung, à nouveau condamné, doit verser 120 millions de dollars à Apple
Sony : 185 To sur de futures cassettes magnétiques
Haut de page