Malmené par la concurrence, Archos a chuté de 10% en 2012

01 juin 2018 à 15h36
0
En proie à une vive concurrence sur le marché des tablettes, avec d'un côté l'iPad d'Apple qui truste la moitié des ventes et de l'autre, les Kindle d'Amazon et la Nexus de Google vendues à prix coûtant, Archos peine à se maintenir à flots et voit ses ventes chuter de 10% en 2012, quand le marché croît de 75%.

00F0000005692374-photo-archos-97-titanium-hd.jpg
Au quatrième trimestre de son exercice fiscal 2012, la dégringolade s'est accélérée pour le fabricant français de tablettes Android Archos. Alors que son chiffre d'affaires avait glissé de 10% en septembre, celui-ci a chuté de 23,6% en décembre, pour atteindre désormais les 50 millions d'euros. Alors qu'il a doublé ses ventes sur le marché asiatique, Archos a surtout été pénalisé aux États-Unis où ses recettes ont perdu 66%. Sur douze mois, le français réalise 155 millions de recettes, soit 9,6% inférieur à l'exercice 2011.

En un an, la position d'Archos a donc fortement reculé sur le sol américain, avec des ventes en repli de plus de 40%. « Les États Unis ont été plus particulièrement impactés sur la période du fait de la forte domination de l'iPad » explique le fabricant.

En Europe, Archos n'a pas réussi à contenir l'érosion de ses ventes non plus, mais celle-ci s'est avérée moins violente (-12,5%) qu'aux États-Unis. Sur ce secteur, la société explique que sa part de marché a été affectée « au profit des leaders récemment entrés sur le segment de marché des tablettes à moins de 400 euros ». En 2012, Archos revendique une part du gâteau de 8 % en volume, contre 13% sur la période allant de janvier à août 2012.

Archos écrasé dans la guerre des prix

Comme au trimestre précédent, le fabricant attribue ses mauvaises ventes au « maintien de l'iPad 2 après le lancement du Nouvel iPad puis de l'iPad Mini ». Et ajoute avoir souffert, surtout au second semestre, de « l'arrivée de produits subventionnés par des acteurs majeurs, jusqu'ici peu influents sur le segment du matériel : Amazon avec ses tablettes Kindle Fire (HD ou non) ainsi que Google avec ses tablettes Nexus ».

Le français, qui n'a pas la même puissance de feu financière que les deux géants américains précités, déplore que ces terminaux sont proposés à prix coûtant, « et viennent encore renforcer une guerre des prix qui n'a fait que s'intensifier au cours de l'année, pesant sur le volume d'affaires et la rentabilité du groupe ». Rentabilité également affectée par les charges liées au plan de réorganisation lancé en novembre 2012.

Archos souligne ainsi que dans ce contexte, sa marge brute s'est retrouvée fortement pénalisée, ce qui a donc peser sur sa rentabilité. Aucune prévision de résultats n'est fournie pour le début de l'année mais il est peu probable que la situation s'améliore subitement. D'autant que la concurrence ne dort pas : au MWC, Samsung vient de présenter sa Galaxy Note 8.0 afin d'attaquer l'iPad Mini. De quoi faire des dommages collatéraux.

À lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sécuriser les données pros avec Windows 8
Tour, rack, ou lame ; quel serveur choisir ?
MWC 2013 : Nokia met à jour sa plateforme de cartographie HERE
Sécurité informatique des PME : 5 points à surveiller en 2013
L'appliance réseau pour la sécurité des PME. Une bonne idée ?
Les équipementiers Télécom saluent le plan très haut débit
Le stockage virtualisé, quel gain pour la DSI ?
Le poste de travail évolue via le système d'exploitation
Active Infrastructure : toute la valeur IT dans une seule baie
Windows 7 a-t-il encore de beaux jours devant lui ?
Haut de page