STMicroelectronics va sortir de sa coentreprise avec Ericsson

Thomas Pontiroli
10 décembre 2012 à 10h40
0
Conséquence des difficultés connues par Nokia, son principal client, STMicroelectronics annonce qu'il se désengagera de sa coentreprise avec Ericsson, ST-Ericsson. Et dévoile aussi sa nouvelle stratégie.

0104000005601638-photo-stericsson.jpg
STMicroelectronics a dévoilé son plan stratégique tant attendu. Alors que les rumeurs évoquaient début octobre la possibilité d'une scission des activités, le fabricant franco-italien de puces électroniques annonce finalement son retrait de sa co-entreprise avec Ericsson, ST-Ericsson. Dans son communiqué, la société écrit avoir « pris la décision de se désengager de ST-Ericsson après une période de transition », devant s'achever au troisième trimestre 2013. ST ajoute négocier actuellement ses options de sortie.

Le p-dg, Carlo Bozotti, précise que STMicroelectronics continuera à « soutenir ST-Ericsson en tant que partenaire de sa chaîne logistique, partenaire pour les technologies de fabrication avancées et fournisseur de propriété intellectuelle pour les processeurs d'application ». Pour sa part, Ericsson a expliqué qu'il allait « continuer à travailler en partenariat avec STMicroelectronics pour trouver une solution adaptée pour les deux sociétés ».

En avril dernier, ST-Ericsson supprimait 30% de ses effectifs, soit 1 700 emplois, et transférait ses activités de recherche et développement vers STMicroelectronics. Censé engendrer une économie de 320 millions de dollars d'ici la fin 2013, ce plan reflétait la mauvaise santé de son principal client, Nokia, en souffrance sur le secteur des smartphones. Au dernier trimestre, ST annonçait un nouveau plan d'économies de 150 millions de dollars reposant en partie sur la suppression de 500 postes.

En sus de l'annonce de quitter la coentreprise, STMicroelectronics a également présenté les axes de sa nouvelle stratégie. « Nous allons concentrer nos activités sur cinq domaines de produits : les microsystèmes électromécaniques (MEMS) et les capteurs, l'électronique de puissance intelligente, les produits pour l'automobile, les microcontrôleurs et les processeurs d'application, y compris pour les applications numériques grand public », indique ainsi Carlo Bozotti.

À en croire le patron de l'entreprise de semi-conducteurs, ces familles de produits « devraient enregistrer une forte croissance reposant sur des tendances de long terme ». Avec ce plan, la société envisage d'atteindre une marge d'exploitation de 10%. Enfin, ST annonce qu'il réduira ses dépenses d'exploitation d'au moins 600 millions de dollars par trimestre en moyenne, d'ici le début 2014.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

IBM va supprimer jusqu'à 1385 postes en France, les syndicats demandent des réponses
L'UE sera auto-suffisante sur la production de batteries pour véhicules électriques dès 2025
Moins de 300€ la TV LED 43
Fujifilm présente le GFX100 IR, son nouvel hybride spécialisé dans la photo infrarouge
L'excellent smartphone Realme 6 se négocie à moins de 200€ avant le Black Friday
Oubliez les problèmes de WiFi avec le Répéteur WiFi+ ac de devolo
Discord double sa valeur en quelques mois, porté par les nécessités de communications liées à la COVID
Rainbow Six Siege : la version next-gen lance l'assaut le 1er décembre
Avec le 100ème vol de Falcon 9, SpaceX bat tous les records de réutilisation de sa fusée
Assassin's Creed Valhalla : il sera bientôt possible de jouer à l'Orlog pour de vrai
Haut de page