STMicroelectronics va sortir de sa coentreprise avec Ericsson

Thomas Pontiroli
10 décembre 2012 à 10h40
0
Conséquence des difficultés connues par Nokia, son principal client, STMicroelectronics annonce qu'il se désengagera de sa coentreprise avec Ericsson, ST-Ericsson. Et dévoile aussi sa nouvelle stratégie.

0104000005601638-photo-stericsson.jpg
STMicroelectronics a dévoilé son plan stratégique tant attendu. Alors que les rumeurs évoquaient début octobre la possibilité d'une scission des activités, le fabricant franco-italien de puces électroniques annonce finalement son retrait de sa co-entreprise avec Ericsson, ST-Ericsson. Dans son communiqué, la société écrit avoir « pris la décision de se désengager de ST-Ericsson après une période de transition », devant s'achever au troisième trimestre 2013. ST ajoute négocier actuellement ses options de sortie.

Le p-dg, Carlo Bozotti, précise que STMicroelectronics continuera à « soutenir ST-Ericsson en tant que partenaire de sa chaîne logistique, partenaire pour les technologies de fabrication avancées et fournisseur de propriété intellectuelle pour les processeurs d'application ». Pour sa part, Ericsson a expliqué qu'il allait « continuer à travailler en partenariat avec STMicroelectronics pour trouver une solution adaptée pour les deux sociétés ».

En avril dernier, ST-Ericsson supprimait 30% de ses effectifs, soit 1 700 emplois, et transférait ses activités de recherche et développement vers STMicroelectronics. Censé engendrer une économie de 320 millions de dollars d'ici la fin 2013, ce plan reflétait la mauvaise santé de son principal client, Nokia, en souffrance sur le secteur des smartphones. Au dernier trimestre, ST annonçait un nouveau plan d'économies de 150 millions de dollars reposant en partie sur la suppression de 500 postes.

En sus de l'annonce de quitter la coentreprise, STMicroelectronics a également présenté les axes de sa nouvelle stratégie. « Nous allons concentrer nos activités sur cinq domaines de produits : les microsystèmes électromécaniques (MEMS) et les capteurs, l'électronique de puissance intelligente, les produits pour l'automobile, les microcontrôleurs et les processeurs d'application, y compris pour les applications numériques grand public », indique ainsi Carlo Bozotti.

À en croire le patron de l'entreprise de semi-conducteurs, ces familles de produits « devraient enregistrer une forte croissance reposant sur des tendances de long terme ». Avec ce plan, la société envisage d'atteindre une marge d'exploitation de 10%. Enfin, ST annonce qu'il réduira ses dépenses d'exploitation d'au moins 600 millions de dollars par trimestre en moyenne, d'ici le début 2014.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top