Test Sony WX100 : un 10X ultra compact

Aurélien Audy
28 février 2012 à 05h00
0

Sony WX100



Sony renouvelle en ce 28 février l'essentiel de sa gamme Cybershot. Vingt jours auparavant, nous avions pu récupérer un des modèles phares annoncés aujourd'hui, le WX100, pour une durée de sept jours. Assez de temps pour tester ce petit compact, présenté comme le plus petit appareil équipé d'un zoom 10X du marché. Super WX50 ou HX9V miniature ? La réponse dans cet article !

012C000004950346-photo-sony-wx100-2.jpg
012C000004950336-photo-sony-wx100.jpg

Le Cybershot DSC-WX100


Sony Cybershot WX100
Caractéristiques photo
Pixels réels / résolution max18,2 Mpix / 4 896 x 3 672 pixels
Capteur - tailleCMOS rétro-exposé Exmor R - 1/2,3''
Zoom25 - 250 mm (10 X)
Ouvertures max / stab
f3,3 - f5,9 / optique deux axes
Ecran
2,7'' / 460 800 pixels
Sensibilités
100 à 3 200 ISO
+ 6 400 et 12 800 en Extra High Sensivity
Obturateur
4 s - 1/1 600 s
Macro
5 cm
Portée du flash
3,7 m maximum
GPS / Format RAW
Non / Non
Stockage
SD / SDHC / SDXC
MS à MS PRO-HG Duo / HG/HX
+ 19 Mo interne
ConnectiqueMini HDMI + micro HDMI
Autonomie annoncée340 photos (CIPA)
Dimensions92,3 x 52,4 x 21,6 mm
Poids124 g
AlimentationBatterie Li-ion 630 mAh
Caractéristiques vidéo
Qualité max1080i en 50 im/s
Conteneur - codecMTS (AVCHD) ou AVI (MP4)
SonStéréo
Zoom / AF pendant vidéoOui / Oui
Vidéo stabiliséeOui, optique


Quoi de neuf ?



Le WX100 reprend le corps du WX50 en ne saupoudrant que quelques modifications cosmétiques : la façade est légèrement moins bombée, le « bourrelet » à gauche de l'écran a disparu. La seule réelle différence visible, c'est le passage d'une optique Carl Zeiss 5X 25-125 mm vers un zoom Sony Lens G 10X 25-250 mm. Une performance majeure puisque le boîtier n'a pris que 2 mm de plus en profondeur et 3 grammes seulement ! Non visible mais important également : le remplacement du capteur CMOS rétro-exposé (dit BSI pour Back Side illuminated) de 16,2 MPix par un autre CMOS BSI de 18,2 MPix. Le même 1/2,3 pouces que sur le Cybershot DSC-TX200V récemment annoncé...

01F4000004950356-photo-sony-wx100-6.jpg

Un zoom ample et très compact à la fois : l'appareil refermé est à peine plus épais qu'une pile AA !




Prise en mains et ergonomie



0096000004950354-photo-sony-wx100-5.jpg
Qui dit gabarit compact dit prise en main minutieuse. Si le nombre de touches et leur disposition restent adaptés au format de l'appareil, il n'empêche que les commandes rapprochées imposent une certaine dose d'agilité. Autrement dit, le plat du pouce droit devra se cantonner à la roue codeuse. Pour les autres touches, il va falloir plier la phalange pour pointer correctement. En outre, l'absence de poignée comme d'une surface agrippante confère au WX100 un petit côté savonnette. L'appareil en a d'ailleurs les dimensions... Mais bon, tout cela est assez inévitable sur un ultra compact... Et une fois le compas arrimé dans l'œil, le WX100 se manipule fort aisément. La roue, faisant aussi office de pavé multidirectionnel avec quatre raccourcis, ou encore le sélecteur de mode prise de vue / panoramique / vidéo, se montre particulièrement agréable à utiliser.

00C8000004950362-photo-sony-wx100-9.jpg
00C8000004950352-photo-sony-wx100-4.jpg
00C8000004950360-photo-sony-wx100-8.jpg

Les commandes, simples et efficaces, le gabarit ultra compact de l'appareil


L'appareil dispose d'une connectique latérale mini HDMI et d'une fiche micro USB à sa base, juste entre la fixation trépied et la trappe à carte mémoire (SD et Memory Stick) et batterie. Cette dernière, un petit module de 630 mAh, parvient tout de même à honorer la prise d'environ 300-350 vues. Nous nous attendions à pire. Enfin l'écran, un 2,7 pouces de 460 000 pixels, est toujours aussi lisible et flatteur, mais guère réaliste (saturation exagérée, surexposition...).

00C8000004950358-photo-sony-wx100-7.jpg
00C8000004950342-photo-sony-wx100-11.jpg
00C8000004950384-photo-sony-wx100-interface-vis-e.jpg

Le prise mini HDMI, la fiche micro USB à côté de l'emplacement carte mémoire et batterie et l'écran 2,7 pouces


Quid de l'ergonomie des menus ?



Côté menu, rien de nouveau par rapport à ce qui se fait depuis quelques temps chez Sony, sur le HX9V notamment. Le constructeur nous gratifie toujours de la même interface sobre allant à l'essentiel, agrémentée d'explications compréhensibles (mais désactivables pour ceux qui n'en ont cure). La touche Menu fait apparaître un bandeau latéral avec les réglages de prise de vue correspondants au mode sélectionné. La dernière entrée amène toujours aux paramètres complets de l'appareil, à ajuster occasionnellement (formatage, date et fuseaux horaires, lampe d'assistance AF, couleur de l'interface, sons...). Enfin, la roue sert à la modification des valeurs de chaque réglage et à la sélection des modes (Auto intelligent, Flou de profondeur, Effet de photo, Sélection scène, Image fixe 3D, P et Automatique supérieur). Ce dernier sait, comme l'Auto intelligent, reconnaître la scène adaptée (macro, paysage, portrait...), mais il autorise en plus le recours aux fonctions spéciales (dans les modes scènes) réalisant un assemblage de plusieurs vues (contre-jour HDR, anti flou de mouvement, crépuscule sans trépied...).

Performances : réactivité et objectif



Compact mais nerveux !


Le WX100 affiche une grille de chronomètres équivalente à celle du HX9V... mais en mieux ! En dehors des délais de recyclage du flash, oscillant entre 4,6 s et 7,2 s, et du temps de démarrage de l'appareil de 1,65 s (NDLR : en nette progression par rapport aux 2,7 s du HX9V), le WX100 part pied au plancher en toutes circonstances ! La latence au déclenchement compte parmi ce qu'il se fait de mieux sur un compact, l'autofocus se montre très rapide et fiable, le délai entre deux captures ne dépasse pas la seconde (avec une prévisualisation forcée mais qu'on peut court-circuiter)... et la rafale atteint, c'est devenu une habitude chez Sony, 10 im/s (sur 10 vues) ! L'appareil est alors immobilisé pendant 8 s environ avec une carte SanDisk Extreme SDHC 30 Mb/s (délai variable selon la qualité de la carte utilisée), mais la performance reste de taille.

04950386-photo-sony-wx100-timings.jpg
Mesures exprimées en secondes : la plus petite est la meilleure


0096000004950338-photo-sony-wx100-10.jpg
Cette formule optique Sony Lens G atteignant un grossissement 10X, équivalant à un 25-250 mm et ouvrant à f3,3-5,9, est inédite dans la gamme des Cybershot. Nous avions déjà vu une optique assez semblable sur le WX10 mais en 7X, ou un zoom 10X sur le HX7V, mais plus volumineux. Que donne donc cet objectif compact et ample à la fois, deux caractéristiques normalement synonymes de dégradation qualitative? En respect des attributs de ce zoom, notre verdict se montre plutôt favorable. Le WX100 affiche un très bon piqué au centre entre 25 et 100 mm, qui diminue légèrement au-delà mais reste bon. Les bords sont relativement homogènes de 25 à 50 mm puis de 200 à 250 mm. On observe en revanche une baisse notable entre 50 et 155 mm, où la netteté devient juste moyenne, mais pas catastrophique pour un compact. L'appareil étant tout automatique, nous n'avons pas pu jouer sur l'ouverture sauf en modifiant la sensibilité, poussée à 800 ISO à 25 et 50 mm. Comme d'habitude avec ces petits capteurs, l'homogénéisation n'est pas flagrante quand on ferme le diaphragme, mais la perte de netteté par diffraction si...

" alt="

<center>Piqué au centre à 25 mm et f:8 (800 ISO)</center>

" alt="

<center>Piqué au centre à 50 mm et f:4,5</center>

" alt="

<center>Piqué au centre à 50 mm et f:11 (800 ISO)</center>" alt="

<center>Piqué au centre à 100 mm et f:5,6</center>" alt="

<center>Piqué au centre à 155 mm et f:5,6</center>" alt="

<center>Piqué au centre à 205 mm et f:5,9</center>" alt="

<center>Piqué au centre à 250 mm et f:5,9</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 25 mm et f:3,3</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 25 mm et f:8 (800 ISO)</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 50 mm et f:4,5</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 50 mm et f:11</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 100 mm et f:5,6</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 155 mm et f:5,6</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 205 mm et f:5,9</center>" alt="

<center>Piqué au bord à 250 mm et f:5,9</center>" alt="

00C8000004988108-photo-sony-wx100-disto-25mm.jpg

00C8000004988110-photo-sony-wx100-disto-50mm.jpg
00C8000004988100-photo-sony-wx100-disto-100mm.jpg

La distorsion à 25 mm, 50 mm et 100 mm



00C8000004988102-photo-sony-wx100-disto-155mm.jpg
00C8000004988104-photo-sony-wx100-disto-205mm.jpg
00C8000004988106-photo-sony-wx100-disto-250mm.jpg

La distorsion à 155 mm, 205 mm et 250 mm


Qualité d'image et hautes sensibilités



Avec un CMOS BSI de la même taille que celui du HX9V (1/2,3 pouces) mais une résolution supérieure (2 MPix), nous craignions de devoir déplorer une légère dégradation du traitement d'image. Il n'en est rien, le WX100 se paie même le luxe de faire un tout petit peu mieux ! Dans les grandes lignes, le comportement du capteur est identique. C'est-à-dire qu'il part sur un 100 ISO propre mais avec déjà un début de pigmentation perceptible en taille réelle. Dès 200 ISO, le lissage commence à s'esquisser, sans pour autant entamer le capital détails conséquent des 18,2 MPix de l'appareil. A 400 ISO, le bruit de luminance a atteint le seuil critique où le traitement doit s'activer pour le contenir et estompe alors les textures fines. Rien d'alarmant à ce stade, l'image disposant encore d'assez d'information pour sortir en A3 sans problème.

Le passage à 800 ISO marque l'arrivée du moutonnement des images : cela provoque la perte d'une frange de détails, nous contraignant soit à regarder nos tirages de plus loin, soit à réduire le format maximum de sortie à du A4. Comme sur le HX9V, le vrai cap est franchi à 1 600 ISO, où l'image se nappe dans le lissage des textures et la saturation baisse. Le visionnage à l'écran passe toujours bien, une sortie A4 au grand maximum (et sans être trop exigeant). A 3 200 ISO, le lessivage est tel que les photos sont condamnées à du formatage Web ou à du très petit tirage (inférieur au 10 x 15 cm).

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 200 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 400 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 800 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 1 600 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 3 200 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 6 400 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 1 à 12 800 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 100 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 200 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 400 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 800 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 1 600 ISO</center>

" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 3 200 ISO</center>" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 6 400 ISO</center>" alt="

<center>Sony WX100 : Extrait 2 à 12 800 ISO</center>" alt="

012C000004988960-photo-sony-wx100-coeur.jpg

Quid des valeurs 6 400 et 12 800 ISO ? Les photos sont bien restituées en pleine résolution, mais moyennant un processus particulier, que Sony a nommé Extra High Sensivity. Le fonctionnement peut se résumer en trois étapes. Pour faire simple, l'appareil commence par diminuer la résolution en rassemblant les pixels quatre par quatre, ce qui a pour effet de diviser le niveau de bruit par deux. Ensuite, le WX100 lance une rafale de 6 vues qu'il compare les unes aux autres pour détecter le bruit aléatoire puis fusionne en une seule image. Cette deuxième étape revient en somme à effectuer les mêmes actions que pour les modes anti-flou de mouvement et crépuscule sans trépied apparus sur les NEX et depuis proposés sur de nombreux appareils de la marque, dont celui-ci. Et enfin, le processeur Bionz effectue l'interpolation dite By Pixel Super Resolution pour reconstituer une image de 18,2 MPix. Le tout s'effectuant en une petite seconde. Les résultats à 6 400 ISO rendent plutôt bien... si on se contente d'afficher un 640 x 480 pixels sur un écran. Quant au 12 800 ISO, il faut aimer les aquarelles...

012C000004989074-photo-sony-wx100-photo-de-nuit.jpg
Photo de nuit à 3 200 ISO


Point de RAW ici, ce qui nous simplifiera la tâche, mais les désormais traditionnels modes Anti flou de mouvement et Crépuscule sans trépied. Pour rappel, ces deux modes visent à produire des images moins bruitées en réalisant un assemblage de six vues prises en rafale. Le premier montera plus haut en sensibilité pour réduire au maximum le temps de pose, le second proposera des temps de pose plus longs (mais suffisamment brefs pour un déclenchement à main levée) afin de descendre le plus bas possible en sensibilité. Dans les deux cas, la fusion des images permet une réduction significative du bruit (par élimination du bruit aléatoire). Autrement dit, ça fonctionne, si tant est qu'on ne tremblote pas trop et que le sujet n'est pas trop en mouvement.

0190000004989030-photo-sony-wx100-3200-iso-anti-flou-extrait-1.jpg

Premiers extraits d'une photo de nuit à 3 200 ISO, à gauche en mode normal, à droite en anti-flou de mouvement. La deuxième affiche nettement plus de détails


0190000004989032-photo-sony-wx100-3200-iso-anti-flou-extrait-2.jpg

Deuxièmes extraits d'une photo de nuit à 3 200 ISO, à gauche en mode normal, à droite en anti-flou de mouvement


Mais encore ?



Pour ce qui est des autres critères d'évaluation de la qualité d'image, vous pouvez copier - coller le paragraphe écrit sur le test du HX9V ! À la nuance près que la balance des blancs sous éclairages artificiels semble s'être légèrement améliorée. Du tout bon en somme, même si nous aurions aimé pouvoir disposer d'un réglage d'image avec netteté, contraste et saturation. Et Sony persiste par ailleurs à nous priver du ratio d'image deux tiers, en se limitant au quatre tiers : frustrant !

012C000004950378-photo-sony-wx100-interface-taille-image.jpg

Toujours pas de ratio 3:2 au programme, c'est navrant...


Fonctionnalités et vidéo



Les fonctionnalités



On prend les mêmes et on recommence ! A l'exception du GPS et du bracketing, présents sur le HX9V mais absents ici, le WX100 dispose de la même panoplie de fonctionnalités : panoramique à main levée, HDR (correction du contre-jour), flou de profondeur, photo 3D et effets photo.

Côté création de vues panoramiques à la volée, c'est toujours aussi excellent. Le WX100 balaye en HD jusqu'à 10 480 x 4 096 pixels ! Petite nouveauté ici : la panoramique sous l'eau (moyennant un caisson : ne mettez pas directement le WX100 à l'eau). Une fonctionnalité que nous n'avons pas pu tester (voir la date de l'article)...

0280000004989236-photo-sony-wx100-pano1.jpg
Première panoramique...


0280000004989238-photo-sony-wx100-pano2.jpg
... deuxième panoramique...


0280000004989240-photo-sony-wx100-pano3.jpg
... et troisième panoramique


Comme sur le HX9V (et contrairement aux NEX), la HDR est entièrement automatique donc imprévisible. Non pas que le traitement fonctionne mal, au contraire : il récupère beaucoup de matière dans les hautes lumières et débouche aussi un peu les ombres. Mais comme il n'est pas dosable, le rendu est parfois naturel, parfois forcé... Et il est dommage que le WX100 n'enregistre pas l'orignal en plus de la HDR.

012C000004989248-photo-sony-wx100-sans-hdr.jpg
012C000004989250-photo-sony-wx100-avec-hdr.jpg

A gauche sans HDR, à droite avec : le rendu est ici assez forcé... Mais le WX100 récupère de la matière pour effectuer un post-traitement plus précis


Même chose pour l'effet flou de profondeur, globalement convaincant, mais pas exempt de ratés. Cela dit, cet effet-là est ajustable de faible à élevé, en passant par moyen. Et quand les conditions sont réunies pour que ça fonctionne, le rendu est vraiment bluffant !

000000FA04989482-photo-sony-wx100-sans-flou.jpg
000000FA04989484-photo-sony-wx100-avec-flou.jpg

Sans l'effet de flou de profondeur puis avec


En revanche côté effets photo, le WX100 n'a rien d'exceptionnel. Sony en propose neuf : peinture HDR, monochrome riche, miniature, caméra jouet, couleur pop, couleur partielle, soft high-key, aquarelle et illustration. Amusants, assez réussis pour certains, mais rien qu'un ordinateur ne puisse pas faire simplement en post-traitement.

012C000004989634-photo-sony-wx100-effet-miniature.jpg
012C000004989636-photo-sony-wx100-effet-vignettage.jpg

Deux des effets les plus réussis : miniature et vignettage


Enfin, le topo reste inchangé par rapport au HX9V pour ce qui est de la 3D : les panoramas 3D rendent assez bien, les photos plutôt mal (voire pas en 3D du tout) et la panoramique 3D visible sur l'écran de l'appareil toujours aussi gadget. Ce dernier mode que seul Sony propose (sauf erreur de notre part) ne créé pas de 3D mais plutôt une sorte d'animation basée sur les différences de points de vue que capte l'appareil lors du balayage. En visualisation, il suffit d'incliner le WX100 vers la droite ou la gauche pour faire défiler cette animation. Ça marche un peu mieux que sur le HX9V mais ça ne sert pas à grand-chose... (voir la vidéo de présentation).

Et la vidéo ?



0096000004950380-photo-sony-wx100-interface-vid-o.jpg
Le mode vidéo
Mettons les points sur les i : le WX100 n'égale pas le HX9V en vidéo. Pour la simple et bonne raison qu'il plafonne au niveau de qualité dit FX chez Sony (AVCHD à 24 Mbps en 50i) alors que le HX9V accède au PS (AVCHD à 28 Mbps en 50p). 4 Mbps de moins et surtout de l'entrelacé au lieu du progressif, ça fait une sacrée différence ! Maintenant, faire moins bien que le HX9V ne veut pas dire faire mal. Et d'ailleurs ce WX100 s'en sort plutôt bien : mise au point rapide, silencieuse et fiable, stabilisation efficace, belle qualité d'encodage, capture audio stéréo de bonne facture (pour un compact)... Bref, c'est du tout automatique, mais de haut niveau. Sony s'affirme décidément comme la nouvelle référence en matière de vidéo. Exemple ci-dessous, à voir de préférence en taille originale, en activant le désentrelacement au niveau du lecteur...








Conclusion



0096000003368000-photo-logo-s-lection-clubic.jpg
A la question « Super WX50 ou HX9V miniaturisé ? » posée en introduction, nous serions tentés de répondre « les deux messieurs dames ». Avouons que nous ne connaissons que la fiche technique du premier, alors que nous avons largement utilisé le second... Et force est de constater que les similitudes entre le HX9V et le WX100 sont frappantes. Fonctionnalités identiques (sauf GPS et bracketing), qualités d'images voisines (et même en la faveur du WX100), ergonomies calquées... Le HX9V domine en vidéo et propose un zoom plus ample, le WX100 se montre plus réactif et nettement moins encombrant. A 249 €, ce petit compact se pose ainsi en sérieux challenger face aux Ixus 500 HS de Canon et Lumix SZ7 de Panasonic, autres ultra-compacts à gros zoom du marché.

Appareil photo Sony : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Sony Cybershot WX100

Les plus
+ Zoom 10X grand-angle dans ultra compact !
+ Fonctionnalités simples et efficaces
+ Stab et AF performants / vidéo
+ Traitement d'image lisse mais propre
Les moins
- Pas de ratio photo 3:2, ni bracketing
- Mollesse entre 50 et 155 mm (bords)
- Vidéo entrelacée (mais bien)
- Compacité complique prise en main
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités
4

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top