Test Fujifilm FinePix F550 EXR : plus complet que jamais !

Aurélien Audy
29 juin 2011 à 15h36
0

Fujifilm Finepix F550 EXR


Sur ce secteur du marché, Fujifilm a été un peu plus long que d'autres à arriver. Il aura en effet fallu attendre le F300 EXR en juillet 2010 pour voir autre chose qu'un zoom 10X sur un compact Fuji. Peu importe, le constructeur nippon est maintenant en phase en matière d'optique : nous testons aujourd'hui le Finepix F550 EXR avec zoom 15X et un tout nouveau capteur CMOS EXR de 16 Mpix !

0190000004362854-photo-fujifilm-finepix-f550.jpg

Fujifilm Finepix F550 EXR
Caractéristiques photo
Pixels réels /
Résolution max
16 Mpix /
4 608 x 3 456 pixels
Capteur - tailleCMOS rétro-exposé EXR - 1/2''
Zoom24 - 360 mm (15 X)
Ouvertures max / stab
f3,5 - f5,3 / mécanique
Ecran
3'' / 461 000 pixels
Sensibilités
100 à 3 200 ISO
(6 400 ISO en 8 Mpix
12 800 ISO en 4 Mpix)
Obturateur
8 s - 1/2 000 s
Macro
1,5 cm
Portée du flash
3,2 m maximum
GPS / Format RAW
Oui / Oui
Stockage
SD/SDHC/SDXC (UHS-1)
+ 39 Mo interne
ConnectiqueMicro USB + mini HDMI
Autonomie annoncée300 photos (CIPA)
Dimensions103,5 x 62,5 x 32,6 mm
Poids220 g
AlimentationBatterie Li-ion 1 000 mAh
Caractéristiques vidéo
Qualité max1080p en 30 im/s
Conteneur - codecMOV - Mpeg-4/AVC
SonStéréo
Zoom / AF pendant vidéoOui / Oui
Vidéo stabiliséeOui, mécanique

Prise en main et ergonomie du F550 EXR



Le F550 EXR revêt strictement le même design que le F300 EXR, à deux différences près : l'excroissance du module GPS sur le F550 et le coloris plus racé sur ce dernier (superbe au passage). En dehors de ça, le boîtier affiche les mêmes courbures fort agréables. On relèvera en particulier la poignée grippée et l'excellent galbe au niveau du pouce, permettant de sécuriser la prise en main tout en douceur.

00C8000004362868-photo-fujifilm-finepix-f550-gps-top.jpg
00C8000004362896-photo-fujifilm-finepix-f550-poign-e.jpg
00C8000004362892-photo-fujifilm-finepix-f550-molette2.jpg

Module GPS, poignée grippée et repose pouce galbé


Et la position oblique du sélecteur fait qu'on peut changer ses modes sans déplacer ses mains. L'écran, le même LCD 3 pouces en 460 000 pixels est toujours aussi flatteur. Il reste relativement lisible (bien que très brillant) et fluide, quand on règle le Réglage Alim. sur LCD Clair. Et on retrouve des commandes identiques au dos de l'appareil.

0096000004362890-photo-fujifilm-finepix-f550-molette.jpg
0096000004362904-photo-fujifilm-finepix-f550-vis-e.jpg
0096000004362902-photo-fujifilm-finepix-f550-visibilit.jpg
0096000004362898-photo-fujifilm-finepix-f550-roue.jpg

Sélecteur de modes incliné, écran de visée, visibilité relativement correcte en pleine lumière et commandes à l'arrière de l'appareil


Tout n'est pas exactement rose cependant. On pourra regretter que le flash se déploie systématiquement à l'allumage, ou encore que la touche d'accès direct à la vidéo ait été placée si près du repose-pouce (les fausses manipulations sont courantes).

012C000004362866-photo-fujifilm-finepix-f550-flash.jpg
012C000004362860-photo-fujifilm-finepix-f550-bouton-video.jpg

Flash qui sort automatiquement et bouton vidéo mal positionné


Mais le plus gênant en matière d'ergonomie chez Fujifilm, c'est l'interface logicielle, en progression, mais toujours un peu ubuesque. Des répétitions inutiles, aux intitulés parfois peu évocateurs en passant par des incohérences, il y a de quoi se perdre ! Par exemple, 3 des 6 entrées du menu rapide F sont répliquées en début du menu principal : pour régler les ISO où la plage dynamique, on ne se rappelle jamais sur quel bouton cliquer. Et pourquoi ne peut-on pas régler l'ouverture ou le diaphragme quand on est en mode EXR ? Bref, ça n'est pas encore ça...

" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 83 mm f5</center>

" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 83 mm f10</center>

" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 83 mm f14</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 257 mm f6,2</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 257 mm f13</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 257 mm f16</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 360 mm f5,3</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 360 mm f11</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au centre à 360 mm f16</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 24 mm f3,5</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 24 mm f7,1</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 24 mm f10</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 83 mm f5</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 83 mm f10</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 83 mm f14</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 257 mm f6,2</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 257 mm f13</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 257 mm f16</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 360 mm f5,3</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 360 mm f11</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR : piqué au bord à 360 mm f16</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR distorsion à 24 mm</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR distorsion à 70 mm</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR distorsion à 132 mm</center>" alt="

<center>Fujifilm Finepix F550 EXR distorsion à 360 mm</center>" alt="

Qualité d'image et hautes sensibilités



L'arrivée du F550 signe l'arrêt de mort du Super CCD maison, capteur phare de la marque. En effet, Fujifilm a décidé de passer comme la concurrence au CMOS rétro-exposé, plus rapide et meilleur en gestion des hautes sensibilités. La fin d'une époque... Cependant, le CMOS de 16 Mpix du F550 conserve le mode de fonctionnement spécifique dit EXR. En quelques mots, Fujifilm a opté pour une matrice colorée particulière (la fameuse « concentration de pixels inclinés adjacents »), exploitée différemment selon l'effet désiré : tous les pixels ensemble pour une image en pleine résolution, une combinaison des pixels adjacents amplifiés différemment de sorte à augmenter la dynamique, ou encore un dédoublement de sensibilité par fusion des pixels adjacents. Dans les deux derniers cas, la résolution de l'image finale est divisée par deux.

04365112-photo-fujifilm-matrice-exr.jpg
A gauche la matrice normale, au centre la combinaison de pixels adjacents avec des sensibilités différentes pour accroître la dynamique, à droite la fusion de deux pixels adjacents en un pour doubler leur sensibilité


Dans la pratique les résultats sont très corrects, mais un petit cran en dessous du SX230 HS de Canon. Le grain de la montée en bruit chez Fujifilm est plus grossier que chez Canon, l'image paraît alors plus «cabossée» quand on la scrute à 100 %. Maintenant sur un tirage A4 ou A3, vous pouvez sans crainte monter jusqu'à 800 ISO. Comme sur le Canon, le 1 600 ISO est encore exploitable avec les précautions d'usage. Tandis que le 3 200 ISO commence à être sérieusement laiteux, moins détaillé que sur le SX230 HS. Et les modes 6 400 et 12 800 ISO sont tout bonnement inexploitables...

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 200 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 400 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 800 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 1 600 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 3 200 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 6 400 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 1 à 12 800 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 100 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 200 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 400 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 800 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 1 600 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 3 200 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 6 400 ISO</center>

" alt="

<center>Scène de test, extrait 2 à 12 800 ISO</center>

" alt="

01F4000004365174-photo-f550-exr-deux-sn-diff-rents.jpg
A gauche un 800 ISO normal, à droite un 800 ISO avec EXR. La première à été mise aux dimensions de la seconde



En revanche les différents paliers d'augmentation de la dynamique apportent un réel bénéfice sur des images capturées dans des environnements très marqués. L'appareil récupère alors une bonne quantité des informations perdues, surtout dans les zones brûlées, mais aussi dans les ombres quand on pousse la dynamique jusqu'à 1600% en mode EXR (l'appareil peut monter jusqu'à 400% hors EXR). Surtout que l'avantage de la dynamique étendue « made in Fuji », c'est qu'elle se fait en une seule capture. Contrairement aux autres appareils qui font de la HDR avec plusieurs vues, il n'y a ici pas de risque de dédoublement des contours si on bouge.

01F4000004365164-photo-f550-exr-trois-dr-diff-rents.jpg
De gauche à droite, les dynamiques à 1600 %, 400% et 100% : la différence est flagrante


Pour ce qui est des autres critères de jugement des images, le Finepix F550 donne globalement satisfaction. Il n'est jamais très loin de la surexposition, mais se dépatouille aisément de la plupart des températures de lumière. Les images sont réalistes, presque un peu sobres. Le flash en revanche manque un peu de puissance...

Fonctionnalités et vidéo



0096000004369072-photo-myfinepixstudio.jpg
Côté GPS, le module de l'appareil semble accrocher les signaux relativement facilement. Un bon point. Et le F550 EXR affiche le lieu de prise de vue en mode visionnage, et propose le tri par géodonnées. Et le logiciel MyFinePix Studio permet de retracer son parcours en plaçant toutes ses photos aux lieux où elles ont été prises. Le F550 EXR offre par ailleurs la possibilité de réaliser des panoramiques à la volée, en taille standard (180°) ou wide (360°). Ca fonctionne très bien, même si les variations d'exposition sont inévitables sur 360°.

0226000004369152-photo-fuji-f550-pano.jpg
Panoramique effectuée à main levée


Autres fonctionnalités qu'on trouve dans le mode Adv. : la mise au point pro et les basses lumières pro. La première capture plusieurs images avec des valeurs de mise au point différentes et applique un flou derrière le sujet principal. Sympa, mais la séparation entre netteté et flou n'est pas toujours opportune, surtout quand aucune détection de visage n'a pu être opérée. L'autre mode Basses lum. pro capture plusieurs images à sensibilité moindre pour produire une photo peu bruitée. Efficace sauf que la résolution est divisée par deux, là où d'autres concurrents utilisent le même principe, mais en pleine résolution. Ce mode fait un peu double emploi avec l'EXR SN, qu'il détrône même en proposant une gestion plus douce du bruit.

00C8000004362886-photo-fujifilm-finepix-f550-mode-exr.jpg
00C8000004362888-photo-fujifilm-finepix-f550-mode-exr2.jpg
00C8000004362884-photo-fujifilm-finepix-f550-mode-adv.jpg

Menu EXR et menu Adv.


01C2000004369154-photo-fuji-f550-adv-vs-sn.jpg

A gauche, le mode Adv. à droite l'EXR en faible bruit (SN). La gestion du bruit est meilleure sur la première. ON notera que l'appareil effectue un léger recadrage en Adv. (d'où la différence d'exposition)
01C2000004369182-photo-fuji-f550-sans-et-avec-map-pro.jpg

A gauche la photo sans flou de profondeur, à droite avec.


Ce Fuji filme (ah ah !) en 1 080p à 30 images par seconde. C'est un progrès par rapport au F300 EXR. Cependant, des lacunes demeurent, et rendent l'appareil moins séduisant dans ce domaine que les ténors du genre (Sony et Panasonic principalement). Déjà l'encodage maximum est limité à 12,2 Mbps en Mpeg-4 AVC (encapsulage MOV) : on aurait aimé avoir un mode un peu plus qualitatif. Ensuite, l'autofocus n'arrive clairement pas à suivre. Il patine régulièrement et ne supporte surtout pas les changements de focale. Du coup, il est préférable de passer en focus fixe, c'est regrettable. Enfin, la stabilisation mécanique parvient à maintenir une stabilité satisfaisante aux focales courtes, mais dès qu'on zoome un peu, c'est terminé. L'appareil propose également un mode vidéo ralenti, à 320 im/s en 320 x 112 pixels : amusant une fois ou deux mais inutile. Notez en revanche que la prise de son en PCM à 1,5 Mbps (48 kHz, 16 bits) est très satisfaisante.

Voici trois exemples : le premier de notre scène de test avec AF réglé sur continu, le second avec AF fixe et le troisième à la focale longue pour évaluer les variations d'AF et la stabilisation mécanique.







Conclusion


La dernière évolution de la série F de Fujifilm est, comme ses prédécesseurs, un appareil rapide plein de ressources. À l'instar du F300 EXR, le F550 EXR propose des modes de vue intéressants comme la panoramique à main levée (avec un vrai 360°!), le flou d'arrière-plan ou encore la plage dynamique élevée. La qualité est globalement au rendez-vous, comme avec les références précédentes. En revanche, on pouvait attendre un peu plus du nouveau tandem capteur CMOS rétro-exposé combiné à la matrice EXR. Il faut dire que la résolution est passée de 12 Mpix à 16 Mpix sur un capteur de même taille physique : conserver une qualité de traitement identique relève alors déjà de la performance. Nos principaux griefs iront donc à l'ergonomie de l'interface, toujours un peu fouillis, et à l'optique bonne au centre, mais molle sur les bords et surtout non stabilisée de façon optique. Le même appareil avec une lentille mobile serait monté d'un cran dans notre évaluation. Espérons que ce sera le prochain !

Fujifilm FinePix F550 EXR

Les plus
+ Appareil rapide (hors allumage)
+ Fonctionnalités (EXR, pano, RAW, GPS...)
+ Balance des blancs fidèles / colorimétrie
+ Plage dynamique, gestion des ISO
Les moins
- Pas de stabilisation optique !
- Incohérences de l'interface
- Optique peu homogène / des aberrations
- AF inconsistant en vidéo
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités
4

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top