Des Peugeot et Citroën électriques de plus de 350 km d'autonomie

0
Spécialiste du diesel, le Groupe PSA est une victime collatérale du scandale du diesel initié par Volkswagen. Dans l'émission Votre Auto diffusée dimanche sur RMC et consacrée aux premiers résultats de la commission Royal sur les émissions polluantes, l'animateur a néanmoins précisé que le constructeur, inventeur du filtre à particules, obtenait les meilleurs résultats.

Le directeur de la recherche et du développement du groupe, Gilles Le Borgne, a surtout annoncé l'électrification de la gamme.

0230000008431304-photo-citro-n-e-m-hari.jpg

Questionné par l'animateur sur l'électrique, dont « ils ne parlent pas beaucoup », le dirigeant a rétorqué : « Nous avons une offre électrique, » sur laquelle nous revenons dans le paragraphe suivant, « et nous préparons une autre offre pour un peu plus tard ». Gilles Le Borgne révèle alors : « Nous aurons une offre dite de deuxième génération, avec des batteries beaucoup plus efficaces qui nous permettront d'avoir des autonomies supérieures à 350 km, aux alentours de 2019 ».

« Ce sera le vrai départ » pour Peugeot et Citroën sur le marché de l'électrique. Un vrai départ par opposition aux « cinq véhicules électriques » en vente dès à présent, les mini citadines Peugeot iOn et Citroën C-Zero, versions françaises de la japonaise Mitsubishi i-Miev, les utilitaires Peugeot Partner et Citroën Berlingo, deux appellations d'un même modèle, ainsi que la Citroën e-Méhari, soit en réalité trois véhicules, assez anecdotiques.

Essai Citroën e-Méhari par Turbo.fr

Et par ailleurs un vrai départ qui « ne sera pas réalisé sur une silhouette spécifique », contrairement à ce que fait Renault avec la Zoé, distincte de la Clio. Chez Peugeot et Citroën, l'électrique sera une motorisation parmi d'autres sur les modèles de la gamme.

Sur le même sujet
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page