Un Arduino réduit à la taille d'une pile

01 juin 2018 à 15h36
0
A la manière d'un Raspberry Pi, l'Arduino est une source d'inspiration constante pour les bidouilleurs en tous genres. Mais peut-on vraiment parler de simple bidouille avec ce spécimen dont la taille ne dépasse pas celle d'une pile AA ?

Un Arduino, pour ceux qui l'ignorent, est une carte à microcontrôleur destinée à la création d'environnements et/ou d'objets interactifs et dont les plans sont librement accessibles en ligne. Chacun peut ainsi, en fonction de ses compétences techniques, utiliser ce concept pour faire évoluer son projet ou créer sa propre carte.

C'est exactement ce qu'a fait le dénommé Johan Kanflo, qui s'est basé sur le projet Tiny 328 pour fabriquer son AAduino, un Arduino de la taille d'une pile AA.

AAduino est un Arduino équipé d'un circuit sans fil et présentant, à ses deux extrémités, des contacteurs pour être alimenté (un pôle positif et un négatif). Du fait des composants à faible consommation qui l'équipent, cet appareil n'a besoin que de très peu d'énergie pour fonctionner. Johan Kanflo l'a donc placé à côté de deux piles AA dans un boîtier acheté sur eBay, ce qui en fait un dispositif extrêmement compact capable d'accueillir par ailleurs un capteur de température et une diode LED.

01F4000008419072-photo-aaduino.jpg

Comme toujours, les plans et le principe de cet Arduino sont disponibles librement, et postés ici sur Github.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Tesla Model S 75 kWh : plus autonome, mais plus chère
Une smartwatch Google Pixel à la rentrée ?
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page