Test de la realme Watch S Pro : l'autonomie avant tout

© Marc Mitrani pour Clubic

Le constructeur de smartphones realme est aussi présent sur le marché des wearables. La Watch S Pro, que nous testons aujourd'hui, représente actuellement le haut de gamme du constructeur en matière de montre connectée … Ce qui ne veut pas dire qu’elle est hors de prix.

realme Watch S Pro
  • Autonomie
  • Ecran OLED
  • Etanchéité 5 ATM
  • GPS performant
  • Simplicité d'utilisation
  • Cadrans peu personnalisables
  • Impossible d'ajouter des applications
  • Pas de micro ni de haut-parleur
  • Pas de reconnaissance automatique des activités

Vendue 129 € en France, la Watch S Pro présente, sur le papier, de nombreuses caractéristiques intéressantes. Parmi celles-ci, l’écran OLED tactile, le suivi de l’oxygénation sanguine, une résistance à 5 bars de pression ainsi qu’une autonomie record de 14 jours. Très bien ; mais qu'est-ce que cela donne en pratique ? Réponse dans notre test !

Fiche technique

Principales caractéristiques techniques de la Watch S Pro de realme :

  • Affichage : tactile 3,5 cm (1,39'') ; 454 pixels (diamètre) ; 326 ppp
  • Batterie :420 mAh, autonomie de 14 jours (avec surveillance cardiaque activée)
  • Capteurs : accéléromètre 6 axes ; fréquence cardiaque ; SP O2
    Étanchéité : résistance à une pression de 5 ATM (jusqu’à 50 m de profondeur)
  • Connectivité : Bluetooth 5.0
  • Dimensions : 257,6 x 46 x 11,1 mm ; 63,5 g (bracelet inclus)
  • Apparence : acier noir
  • Bracelet: Silicone noir ; largeur 22 mm ; longueur ajustable 152 à 223 mm
  • Compatibilité : Android 5.0+ ; iOS 9.0+
  • Prix : 129 €

Design et ergonomie

Pour sa montre connectée haut de gamme, realme met les petits plats dans les grands. Comme la realme Watch S , la déclinaison Pro prend une forme circulaire inspirée des montres de plongée. Réalisée en acier inoxydable teinté de noir, elle dispose d’une couronne fixe graduée en minutes dont le rôle est purement décoratif.

Deux poussoirs au toucher franc prennent place sur la partie droite. Ils peuvent tous deux allumer l’écran (si l’on ne souhaite pas activer la fonction always on display). De façon très classique, le bouton supérieur sert aussi à retourner à l’écran précédent lors de la navigation dans l’interface, tandis que l’autre affiche les activités sportives disponibles et peut renvoyer à l’écran principal rapidement.

© Marc Mitrani pour Clubic

L’essentiel de la face avant est occupé par un écran OLED tactile circulaire de 1,39 ’’ (35,3 mm de diamètre) affichant 454 pixels sur le diamètre (soit une densité de 326 ppp). Il est protégé par un verre Gorilla de Corning sur lequel realme reste plutôt discret. La montre se pilote à l’aide de gestes intuitifs faisant apparaître les notifications (balayage vers le bas) et les applications disponibles (vers le haut). Un geste vers la droite ou la gauche autorise la navigation parmi les différents widgets applicatifs dont l’ordre n’est pas personnalisable.

L’ensemble bénéficie d’une belle fluidité, mais on ne pourra pas installer de nouvelles applications, aucune boutique en ligne n’étant proposée. D’ailleurs, realme n’est pas très bavard concernant l’OS embarqué, sûrement un développement maison. Enfin, l’absence de micro et de haut-parleur rend impossible l’utilisation d’un assistant personnel par le poignet.

© Marc Mitrani pour Clubic

La face arrière laisse apparaître les deux contacts de chargement, celui-ci s’effectuant à l’aide d’un socle magnétique fourni. Le centre est quant à lui occupé par les capteurs de fréquence cardiaque et SpO2, lesquels sont légèrement surélevés afin d’assurer un contact optimal avec la peau.

La Watch S Pro bénéficie par ailleurs d’une étanchéité 5 ATM, la rendant donc compatible avec la natation et les sports nautiques. On n’aura donc pas besoin de la retirer lors d’une douche, ce que certains apprécieront. Le bracelet qui l’accompagne est fait d’un silicone noir aussi discret qu’agréable à porter. D’une largeur de 22 mm, il se fixe le plus simplement du monde au boîtier grâce à un mécanisme à ressort et peut être remplacé par n’importe quel bracelet du même type.

Fonctionnalités

On l’a mentionné plus haut, la Watch S Pro embarque deux capteurs assurant la surveillance de la fréquence cardiaque ainsi que le suivi du taux d’oxygénation sanguine (SpO2).

© Marc Mitrani pour Clubic

Parmi les autres fonctions on compte le traditionnel compteur de pas et le suivi de la qualité du sommeil. Ils sont accompagnés des habituels rappels d’hydratation, de l’alerte d’inactivité et d’une quinzaine de modes sportifs. Enfin, « exercices respiratoires » propose de courtes sessions de relaxation par une maîtrise de la respiration.

Les fonctionnalités de la montre ne se limitent pas à la santé et à l’exercice physique. La Watch S Pro permet de commander le déclenchement de l’appareil photo du smartphone, le contrôle de la lecture audio, ou de localiser son smartphone. À tout cela s’ajoutent les prévisions météo, une alarme/compte à rebours/chronomètres ainsi que l’affichage des notifications.

On peut d'ailleurs choisir les notifications à afficher en paramétrant l’application compagnon en conséquence. Attention toutefois : les applications ne disposant pas d’une icône de notification spécifique utilisent toutes la même (celle des messages texte). Dans certains cas, cela peut générer de fâcheuses confusions.

À noter que la Watch S Pro ne détecte pas automatiquement le début d’une activité sportive, ni son type. Charge à l’utilisateur de l’indiquer à chaque fois. On peut aussi mettre en pause l’enregistrement de l’activité (arrêts en vélo, par exemple).

Le GPS intégré, lui, enregistre le trajet effectué lors des sessions de vélo, de course à pied et de marche. Il bénéficie d’une synchronisation très rapide lors du démarrage de la mesure d’activité, ses données étant consultables depuis l’application compagnon realme Link.

Disponible en versions Android et iOS, cette dernière assure la synchronisation de la montre ainsi que le transfert des données vers Google Fit (Android, iOS) ou Santé (iOS) si l’utilisateur l’a autorisé.

Elle regroupe les informations collectées et autorise leur visualisation sous forme de statistiques quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles ou annuelles. Ce n’est d'ailleurs pas sa seule utilité puisqu’elle permet de changer l’apparence du cadran en choisissant parmi la centaine de modèles proposés ou en utilisant une photo personnelle.

Malgré tout, le cadran reste très (trop ?) épuré. À part l’heure, on trouvera selon les thèmes : le nombre de pas, les calories brûlées, l’autonomie ou le rythme cardiaque. Dommage qu’il ne soit pas possible de personnaliser l'esthétique du cadran en choisissant les données présentées, leur place ou encore la couleur de certains éléments. Si l’on opte pour une photo personnelle, seule la date (en anglais) sera disponible.

La fonction Always On Display, elle, affiche l’heure et la date (toujours en anglais) sans fioriture afin de préserver la batterie. On pourra au besoin forcer l’écran à rester éteint, l’affichage de l’heure s’effectuant, au choix, par un mouvement du poignet (à activer dans les paramètres) ou en pressant l’un des deux poussoirs.

À en croire realme, la Watch S Pro fournit des mesures et une surveillance des indicateurs de santé d'un niveau comparable à celui des équipements médicaux. Dans les faits, nous n’avons rien remarqué qui pourrait contredire cette affirmation.

© Marc Mitrani pour Clubic

Certes, nous n’avons pas l’équipement d’un cardiologue ou pneumologue professionnel. Toutefois, les mesures SpO2 effectuées simultanément avec la montre et un oxymètre / saturomètre de doigt spécialisé se sont révélées identiques, quasiment à chaque fois. Et quand il y a une différence, elle est de l’ordre de 1 %.

Même constatation pour la fréquence cardiaque, à condition que la montre soit correctement positionnée sur le poignet (bracelet raisonnablement serré, cadran à deux ou trois centimètres de l’articulation du poignet).

Le podomètre se montre quant à lui relativement exact, même s’il a tendance un peu gonfler le nombre de pas effectués, la détection de mouvement étant toujours plus complexe sur un bracelet-montre que sur un podomètre fixé à la ceinture.

À sa décharge, il n’est pas le seul à pécher par optimisme, la quasi-totalité de la concurrence rencontrant le même problème. Cela dit, la différence ne dépasse que très rarement les 3 à 5 %. Rien de réellement dramatique, donc.

Autonomie

La Watch S Pro embarque une batterie de 420 mAh. realme annonce une autonomie pouvant atteindre deux semaines en utilisation modérée. Dans les faits, nous avons atteint quasiment 12 jours en n’activant pas l’affichage permanent.

© Marc Mitrani pour Clubic

Ce n’est pas mal du tout pour un produit de cette catégorie. Dans la vraie vie - celle où l’on utilise l’affichage permanent, la surveillance cardiaque automatique (toutes les 5 minutes), le suivi du sommeil ainsi que trois ou quatre mesures de l’oxygénation sanguine - on atteint sans problème les 8 jours d’autonomie.

Même si l’on est alors loin des 14 jours promis, nous devons admettre que la Watch S Pro reste plus que satisfaisante en matière de consommation énergétique. Contrairement à de nombreux modèles concurrents, il ne sera pas nécessaire de s’encombrer du socle de charge pour un court séjour. Précisons enfin qu’il suffit de deux heures pour recharger totalement la batterie.

L’avis de Clubic

Dans sa catégorie de prix, la Watch S Pro impressionne en proposant un écran OLED très réussi, une étanchéité autorisant la natation ainsi qu’un GPS intégré et une autonomie d’au minimum 8 jours. Il lui manque toutefois quelques fonctions pratiques comme l’invocation d’un assistant personnel ou la reconnaissance automatique d’une session d’entraînement sportif.

On pourrait aussi lui reprocher l’impossibilité d’ajouter des applications ou de personnaliser les informations affichées sur le cadran. Nous ne le ferons pas : certes, la concurrence propose le tout dans certains produits, mais à un niveau de prix nettement plus élevé. Aussi, si le design est réussi, il faudra tout de même accepter de porter une montre qui restera très visible sur un poignet fin.

En définitive, on conseille la Watch S Pro aux utilisateurs souhaitant acquérir une montre connectée de bonne qualité et efficace à un prix raisonnable.

realme Watch S Pro

8

La Watch S Pro impressionne en proposant un écran OLED très réussi, une étanchéité autorisant la natation, un GPS intégré et une autonomie d’au minimum 8 jours. Son prix intéressant fait vite oublier l'absence de quelqus fonctions pratiques.

Les plus

  • Autonomie
  • Ecran OLED
  • Etanchéité 5 ATM
  • GPS performant
  • Simplicité d'utilisation

Les moins

  • Cadrans peu personnalisables
  • Impossible d'ajouter des applications
  • Pas de micro ni de haut-parleur
  • Pas de reconnaissance automatique des activités

Design et finitions 9

Fonctions sports 8

Fonctions connectées 7

Applications 6

Autonomie 9

Modifié le 19/04/2021 à 23h06
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test TP-Link Tapo C310 : la caméra Wi-Fi d'extérieur pour les petits budgets
Offrez vous un clavier gamer HyperX Alloy FPS vraiment pas cher chez Darty
Lupin : la deuxième partie de la série débarque le 11 juin prochain sur Netflix
Gaming week Amazon : le TOP des périphériques gaming à prix cassé
Venom: Let There Be Carnage : une bande-annonce pour le film Marvel avant sa sortie automnale
La superbe TV Philips The One 65
Le navigateur Brave pour iOS permet désormais d'ajouter vidéos et musiques dans une liste de lecture
Comparatif des meilleurs logiciels de retouche photo (2021)
Bon plan PC portable : ce Lenovo Ideapad 5 profite de 150€ de réduction chez Darty
Miner du Chia fait tomber les SSD classiques de 256 Go en seulement 40 jours
Haut de page