En janvier, Google a payé 40 millions de dollars à Fossil. On sait maintenant pourquoi

17 septembre 2019 à 16h39
1
Fossil montre connectée
© Fossil

Le groupe Fossil a acheté en 2015 l'entreprise spécialisée dans les objets connectées Misfit, pour la somme de 260 millions de dollars. Quatre ans après, en janvier dernier, Fossil a annoncé avoir vendu à Google les droits concernant une nouvelle technologie, sans préciser laquelle.

Huit mois plus tard, Wareable affirme que cette technologie serait liée aux montres connectées hybrides.

Projet Diana

En janvier 2019, Google a simplement signalé avoir acheté « un nouveau produit innovant, qui n'a pas encore investi le marché ». D'après Wareable, qui mentionne « des sources proches de la transaction », cette innovation concerne les montres hybrides. Mais Fossil comme Google ont refusé de confirmer ou d'infirmer ces hypothèses, Google précisant : « Nous ne commentons pas les rumeurs et les spéculations ».

La technologie pour laquelle la firme de Mountain View a versé 40 millions de dollars a été mise au point par la société rachetée par Fossil, Misfit. Le projet est appelé « Diana » en interne, un nom mélangeant « digital » et « analogique ». Les montres connectées de Google à venir seraient donc bien des modèles hybrides et Wareable avance qu'il y aurait « des variantes de "Diana", avec différents designs combinant les fonctionnalités de montres analogiques avec des éléments digitaux - certaines avec écran d'autres sans ».

Fossil se remet à flots

Ces mêmes sources auraient également qualifié la transaction entre Google et Fossil d'« acqui-hire », soit une acquisition et une embauche à la fois. La transaction aurait en effet impliqué le transfert d'une vingtaine d'ingénieurs de Fossil à Google.

D'après Wareable, ce sont des tensions entre Fossil et Misfit, de faibles ventes (notamment pour la Founder Q) ainsi que des coûts sous-estimés en ingénierie, qui auraient poussé Fossil à vendre. Côté Google, cette « acqui-hire » montre une chose : ce n'est pas tant la technologie Diana qui intéresse le groupe, que les ingénieurs qui ont travaillé à son développement.

L'accord, conclu en janvier, prive donc Fossil d'une partie des talents qu'elle a acquis en 2015, Wareable soulignant une « différence de philosophie » entre le groupe et Misfit. Le média développe : « Fossil et Misfit ont également eu des philosophies différentes concernant la technologie des appareils connectés, et cela a participé à attiser les tensions. La priorité de Fossil, en tant que marque traditionnelle de la mode, était le design. Mais des sources disent que cela a causé des frictions avec les talents de Misfit, qui ont lancé des idées sur l'utilisation de données marketing et de nouvelles idées de revenus via le Cloud. Fossil a repoussé ces idées, provoquant une frustration au sein de l'équipe technique ».

Source : Wareable
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Norton 360: Une meilleure protection pour votre vie dans le monde connecté.
Envie d'une réelle immersion lors de vos séances ciné à la maison ? Découvrez notre comparatif des amplis Home-Cinema
SoundCloud lance son système de rémunération
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?
La Space Force, entre risée mondiale et future élite numérique
Blade (Shadow), placée en redressement judiciaire, cherche un repreneur
Ionity, formé par Volkswagen et BMW, veut booster le réseau de recharge européen
Xbox Game Pass : NBA 2K21 et une vague de jeux de sport débarquent bientôt
Brave va lancer un moteur de recherche privé et basé sur un index indépendant
AMD officialise la Radeon RX 6700 XT et avance quelques benchmarks
Haut de page