En janvier, Google a payé 40 millions de dollars à Fossil. On sait maintenant pourquoi

17 septembre 2019 à 16h39
0
Fossil montre connectée
© Fossil

Le groupe Fossil a acheté en 2015 l'entreprise spécialisée dans les objets connectées Misfit, pour la somme de 260 millions de dollars. Quatre ans après, en janvier dernier, Fossil a annoncé avoir vendu à Google les droits concernant une nouvelle technologie, sans préciser laquelle.

Huit mois plus tard, Wareable affirme que cette technologie serait liée aux montres connectées hybrides.

Projet Diana

En janvier 2019, Google a simplement signalé avoir acheté « un nouveau produit innovant, qui n'a pas encore investi le marché ». D'après Wareable, qui mentionne « des sources proches de la transaction », cette innovation concerne les montres hybrides. Mais Fossil comme Google ont refusé de confirmer ou d'infirmer ces hypothèses, Google précisant : « Nous ne commentons pas les rumeurs et les spéculations ».

La technologie pour laquelle la firme de Mountain View a versé 40 millions de dollars a été mise au point par la société rachetée par Fossil, Misfit. Le projet est appelé « Diana » en interne, un nom mélangeant « digital » et « analogique ». Les montres connectées de Google à venir seraient donc bien des modèles hybrides et Wareable avance qu'il y aurait « des variantes de "Diana", avec différents designs combinant les fonctionnalités de montres analogiques avec des éléments digitaux - certaines avec écran d'autres sans ».

Fossil se remet à flots

Ces mêmes sources auraient également qualifié la transaction entre Google et Fossil d'« acqui-hire », soit une acquisition et une embauche à la fois. La transaction aurait en effet impliqué le transfert d'une vingtaine d'ingénieurs de Fossil à Google.

D'après Wareable, ce sont des tensions entre Fossil et Misfit, de faibles ventes (notamment pour la Founder Q) ainsi que des coûts sous-estimés en ingénierie, qui auraient poussé Fossil à vendre. Côté Google, cette « acqui-hire » montre une chose : ce n'est pas tant la technologie Diana qui intéresse le groupe, que les ingénieurs qui ont travaillé à son développement.

L'accord, conclu en janvier, prive donc Fossil d'une partie des talents qu'elle a acquis en 2015, Wareable soulignant une « différence de philosophie » entre le groupe et Misfit. Le média développe : « Fossil et Misfit ont également eu des philosophies différentes concernant la technologie des appareils connectés, et cela a participé à attiser les tensions. La priorité de Fossil, en tant que marque traditionnelle de la mode, était le design. Mais des sources disent que cela a causé des frictions avec les talents de Misfit, qui ont lancé des idées sur l'utilisation de données marketing et de nouvelles idées de revenus via le Cloud. Fossil a repoussé ces idées, provoquant une frustration au sein de l'équipe technique ».

Source : Wareable
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top