Swatch attaque Samsung en justice pour contrefaçon et réclame 100 millions

Nathan Le Gohlisse Contributeur
27 février 2019 à 14h44
0
Gear S3 8

Swatch Group, le géant suisse de la montre-bracelet, propriétaire de Longines, Tissot, Omega ou encore Rado, attaquait Samsung - et sa branche américaine - pour contrefaçon, quelques jours après l'annonce de sa nouvelle Galaxy Watch.

Plus de 100 millions de dollars en dommages et intérêts sont d'ores et déjà réclamés, rapporte Engadget (via Reuters).

Samsung : un concurrent de Swatch au même titre qu'Apple


Coup dur pour Samsung. Le leader mondial du smartphone, et acteur de premier ordre sur le marché de la montre connectée, va devoir répondre devant la justice américaine de l'apparence de certains cadrans téléchargeables, proposés sur plusieurs de ses montres connectées. Dans sa plainte déposée auprès de la cour du District sud de New-York, le groupe Swatch estime notamment que les cadrans optionnels des Gear Sport, Gear S3 Classic et Gear S3 Frontier « portent des signes distinctifs identiques ou virtuellement identiques » à ceux de ses propres modèles déposés.

En concurrence directe avec les montres connectées commercialisées par Samsung, mais aussi Apple ainsi que les autres marques présentes sur le marché via WearOS (variante d'Android adaptée aux tocantes connectées), Swatch Group parvenait tout de même à tirer son épingle du jeu en 2018. L'été dernier, la marque, implantée à Bienne, annonçait en effet un bénéfice d'exploitation en hausse de 70 % sur un an (pour 628 millions de dollars), et ce malgré l'âpre bras de fer engagé avec le monde de la montre digitale.

Samsung accusé de contrefaçon


Fermement résolu à défendre ses intérêts, le groupe Swatch accuse non seulement Samsung de contrefaçon, mais aussi de concurrence et pratiques commerciales déloyales. « La contrefaçon décomplexée des nos modèles déposés ne peut avoir qu'un seul objectif - compromettre la notoriété, la renommée et le bon vouloir des compagnies détenues par le groupe Swatch », peut-on lire dans la plainte déposée il y a quelques jours. « Il s'agit de la part de Samsung d'une violation flagrante, délibérée et internationale de nos modèles déposés », renchérissent enfin les avocats du groupe suisse dans le document.

Contacté par Reuters, Samsung n'a pas souhaité commenter l'affaire. Pour rappel, la firme laisse aux utilisateurs de ses montres connectées le soin de changer, s'ils le souhaitent, le design de leur cadran. Ces derniers peuvent alors télécharger et installer de nouveaux cadrans aux travers d'une application accessible sur smartphone Ces nouvelles apparences peuvent aussi être uplaodées sur l'application par des designers tiers au moyen d'un outil pour l'instant proposé en bêta, rappelle Engadget.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top