Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec

08 décembre 2019 à 09h59
0
moto

Entre les coups et les trébuchements, le smartphone devient la source de nombreux accidents outre-Atlantique.

Parue dans une revue spécialisée en chirurgie de la tête et du cou, l'étude souligne une évolution des comportements induite par l'arrivée du smartphone.

76 000 cas d'accidents estimés en 20 ans

C'est la conclusion d'une étude très sérieuse : depuis 2007 et leur arrivée sur le marché, le nombre d'accidents impliquant des smartphones a sensiblement augmenté.

Chirurgien de la tête et du cou à la New Jersey Medical School, Boris Paskhover a recensé les cas d'accidents impliquant un smartphone dans 100 hôpitaux américains entre 1998 et 2017. Résultat des comptes : 2 501 accidents. Partant de cette base, ces équipes ont pu estimer le nombre total d'accidents, sur 20 ans et dans l'ensemble du pays, à 76 043.

Spoiler : le nombre d'accidents augmente de manière quasi-constante à partir de 2010. Sur cette même période, le pourcentage d'Américains possédant un smartphone est passé de 20 à 62 %. Coïncidence ?

Number of Reported Cell Phone–Related Injury Events, 1998 Through 2017


Par ailleurs, Boris Paskhover estime que le nombre d'accidents est largement sous-estimé : « Si quelqu'un marche dans la rue et qu'il tombe, il ne dira jamais qu'il a fait l'idiot en regardant son téléphone. Il dira juste qu'il a trébuché et qu'il est tombé ». On y pensera.

Accidents au volant et Pokemon GO : l'hyperconnexion en question

Pour affiner son analyse, les responsables de l'étude ont classé les accidents en deux catégories : d'une part les accidents directs et mécaniques, comme un coup asséné avec un smartphone (non, on ne plaisante pas). D'autre part les accidents indirects, à l'image de deux personnes se percutant parce qu'elles étaient distraites par leur smartphone.

Les accidents directs concernent surtout de jeunes patients (82 % ont moins de treize ans), alors que les personnes de plus de 50 ans, elles, seraient davantage concernées par la seconde catégorie d'accidents.

Pour Boris Paskhover, le plus préoccupant reste l'augmentation constante d'accidents indirects. Du téléphone au volant, à Pokemon Go, en passant par le chaland scotché à son écran, les différents cas de figure d'accidents témoignent du pouvoir de distraction du smartphone, et de l'hyperconnexion qui gagne petits et grands.

« Combien de fois voyez-vous des gens se cogner en marchant ? » s'interroge le chirurgien. « Il est évident que les gens ne lisent plus un magazine dans la rue, mais qu'ils lisent un article sur leur téléphone ».

Si l'étude fait sourire, elle met aussi en évidence une nouvelle forme de danger, dont les conséquences sont parfois désastreuses. Pour rappel : en France, près d'un accident mortel sur dix serait lié à l'utilisation du smartphone.

Sources : The Verge, Statista
Modifié le 08/12/2019 à 10h59
30
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium est dispo au téléchargement
Sony prévoit de sortir Horizon Zero Dawn sur PC

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top