L'usage de Microsoft Teams bondit : 75 millions d'utilisateurs quotidiens

0
Logo Microsoft Teams

Le nombre d'utilisateurs de Microsoft Teams ne cesse d'augmenter. Au mois de mars, l'entreprise annonçait réunir 44 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. Le service de visioconférence fait un bond en avril, passant à plus de 75 millions d'utilisateurs.

Alors que ZOOM continue son ascension et que Google Meet vient de devenir gratuit pour tous les utilisateurs, ces chiffres impressionnants n'étonneront personne en pleine période de télétravail.


La visioconférence a le vent en poupe

Ces chiffres ont été révélés par Satya Nadella, président directeur général de Microsoft, lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, ce mercredi 29 avril. Il a aussi partagé une autre donnée importante : Microsoft Teams a dépassé son record ce mois-ci, avec une journée où 200 millions d'utilisateurs différents ont utilisé le service de visioconférence en même temps.

Rappelons par ailleurs que depuis cette semaine, Google Meet, l'application de visioconférence de Google, est accessible et gratuite pour tous. De son côté, ZOOM, qui fait figure de leader du domaine en cette période de confinement, est passé à 300 millions d'utilisateurs inscrits - et non pas 300 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, comme l'avait annoncé la plateforme dans un premier temps - contre 10 millions au mois de décembre dernier.

Source : The Verge
Modifié le 30/04/2020 à 14h26
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Reddit lance un outil de chat pour ses subreddits
Redmi Note 9, Note 9 Pro et Xiaomi Mi Note 10 Lite : tout savoir sur les nouveaux modèles annoncés aujourd'hui
Deezer développe une IA qui détecte le contenu audio
Le Raspberry Pi 4 enfin pris en charge par RetroPie (dans sa nouvelle bêta)
Coronavirus : le paiement NFC sans contact a fait un bond de 40% selon Mastercard
La manette Xbox One sans fil noir avec l'adaptateur à prix cassé
Elon Musk considère le confinement
Android : un nouveau malware cible les service bancaires en Europe
Haut de page