Nokia déclenchera-t-il la démocratisation de l'USB Type-C réversible ?

28 novembre 2014 à 12h50
0
Pour son clone de l'iPad mini, Nokia poussera le vice au point d'intégrer, entre deux rangées de perforations sur la tranche inférieure, un connecteur réversible. Le finlandais serait en fait le premier à concrétiser l'USB Type-C.

Elle a prévenu lors de la présentation de la tablette Android N1, Nokia Technologies, l'une des divisions du finlandais qui n'a pas été rachetée par Microsoft, veut prendre un nouveau départ. Pour ce faire, elle s'illustrera notamment en intronisant l'USB Type-C, le tant attendu futur connecteur universel.

On le sait depuis sa présentation, que la première tablette Android de Nokia intègrera un port USB Type-C. Mais dans un tweet publié hier, le fabricant s'est ému que peu de médias aient relevé cette potentielle première mondiale. Il faut dire que Nokia n'a pas précisé de date de lancement, et qu'un concurrent pourrait donc très bien le devancer.

01E0000007782395-photo-nokia-n1.jpg

01E0000007782393-photo-ipad-mini-3-dor.jpg
Qui est qui ?

Le connecteur réversible bel et bien rétrocompatible USB 2.0

C'est quoi qu'il en soit l'occasion de se pencher sur ce détail et de relever une subtilité. Le connecteur réversible Type-C a effectivement été développé parallèlement au protocole USB 3.1 par l'USB 3.0 Promoter Group. Jusqu'à présent on pouvait donc penser que le connecteur serait réservé aux équipements munis d'un contrôleur USB 3.1 (10 Gb/s), notamment en raison des implications du caractère réversible, qui entraine de nouvelles mesures proactives lors de la connexion (vérifier dans quel sens le connecteur a été inséré pour assigner correctement la vingtaine de contacts).

Mais vérification faite, le connecteur dispose au centre de quatre contacts -- dédoublés et disposés en symétrie centrale -- qui lui permettent de fonctionner sans détection de sens avec un contrôleur USB 2.0 conventionnel. Seule une moitié de ces contacts est alors utilisée, en fonction du sens d'insertion du connecteur.

On pourra donc profiter rapidement de l'aspect réversible de l'USB Type-C, sans attendre des années que l'USB 3.1 et ses autres apports ne se démocratisent. Nokia sera l'un des sinon le premier à exploiter cette rétrocompatibilité électronique, et on peut espérer qu'il incitera tous ses concurrents à en faire autant.

0190000007636613-photo-usb-type-c-alternate-mode-attribution-des-fiches.jpg
En beige au centre, un doublon pour assurer la rétrocompatibilité

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Classe américaine : des ouiches et des LOLs
Facebook : publier un message contestant des CGU ne les annule toujours pas
Deux étudiants organisent le hackathon le plus
Infographie : pourquoi les Français boudent la fibre optique
UberPOP saura le 12 décembre s'il peut continuer en France
Droit à l'oubli : Microsoft commence à traiter les requêtes au sein de Bing
Asus Zenfone 5 : une alternative, potentielle, au Motorola Moto G
Navigateurs : Yandex tente d'innover sur l'interface utilisateur
Numericable repousse l'idée d'un rachat de Bouygues Telecom
Windows Phone : le Lumia 520 représente désormais un tiers du marché en France
Haut de page