Bang & Olufsen Beoplay E8 3.0 : 3ème version sans ANC et toujours aussi chère

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
16 janvier 2020 à 11h39
0
Bang & Olufsen E8 gen3 (6).jpg
© Bang & Olufsen

Arrivée très tôt sur le marché du True Wireless, la marque Bang & Olufsen a su exploiter les balbutiements du marché naissant pour proposer des E8 chers, mais très au point et assez recommandables sur le plan audio. Elle propose aujourd'hui la troisième version de ses écouteurs phares.

Des années après la sortie des E8 premiers du nom, la donne a changé. Si la qualité des E8 Gen 2, testés en ces pages, était encore en progrès, le prix commençait à faire un peu tâche par rapport à une concurrence largement mise à niveau. Toute juste annoncée, la troisième génération du produit permet une nouvelle évolution sur quelques points, mais peut-être pas la révolution nécessaire.


Des changements présents, mais bien discrets

Légèrement plus petits que les E8 2.0, les E8 3.0 se séparent de la très légère excroissance de leurs grands frères pour se caler sur la plupart des bons modèles types Jabra 75T. La forme est ainsi très classique mais pas vilaine pour autant, d'autant plus que sa certification IP54 constitue une caractéristique intéressante. Cette troisième génération reprend aussi le même type de boite de recharge, assez compacte et recouverte de cuir, fonctionnant en USB-C ou via induction.

Bang & Olufsen E8 gen3 (4).jpg
© Bang & Olufsen

La partie Bluetooth est assurée par une nouvelle puce en 5.1 permettant de prendre en charge les codecs AAC et AptX. Comme les autres modèles bluetooth de la marque, les E8 Gen 3 peuvent être couplés à l'application dédiée B & O, permettant quelques réglages un peu avancés. Rien de comparable toutefois (en tous cas sur les versions actuelles) avec ce que font Jabra ou Sony. Sans surprise, les contrôles seront basés sur un système de pression, sur chacun des écouteurs.

La partie sonore est assurée par un transducteur dynamique de 5,7 mm, sans que la marque n'en précise davantage. La mode étant aux surcouches de graphène ou autre, l'absence de communication à ce sujet devient presque surprenant.

Bang & Olufsen E8 gen3 (2).jpg
© Bang & Olufsen

Autonomie en forte hausse, ANC en grand absent

En revanche, le prix très élevé de 350 euros de ces E8 Gen 3 devient difficilement justifiable face à l'absence de réduction de bruit active. La plupart des marques s'y mettent, et cela devient presque une norme pour des écouteurs entre 200 et 300 euros.

Ne pas disposer de cette technologie pour un tarif encore supérieur est étrange, mais Bang & Olufsen n'est justement pas une marque comme les autres, en tous cas pas au niveau de la tarification. Pour ne rien arranger, la base de recharge à induction Beoplay Charging Pad (cuir et aluminium) reste optionnelle, et demande un important surcoût de 125 euros. Nous aurons probablement droit à des packs incorporant les deux produits, sans doute pour 450 euros le tout.

Nous pouvons au moins reconnaître une autonomie bien en hausse. Ainsi Bang & Olufsen annonce le passage de quatre heures pour les E8 2.0 à sept heures pour les E8 3.0 en simple charge. L'autonomie totale (avec la boite) est ainsi portée à 35 heures.

Bang & Olufsen E8 gen3 (3).jpg
© Bang & Olufsen

Les Bang & Olufsen E8 3ème génération sont donc bien en progression, se modernisant sur quelques points ; il reste cependant difficile de savoir si ces quelques améliorations justifieront son tarif très « B & O », faisant presque passer Apple pour une marque discount...

Source : Bang & Olufsen
Modifié le 16/01/2020 à 11h39
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top