Essai de la CUPRA Leon 1.4 TSI e-Hybrid : la lionne ibérique plus branchée et sportive que jamais

05 novembre 2020 à 18h10
21

Après avoir représenté le label sportif de SEAT durant 20 ans, CUPRA s’est émancipé début 2018 pour devenir un constructeur auto à part entière. Encore méconnue en France, la 13e marque du groupe Volkswagen s’est fixé l’objectif de rendre la sportivité accessible au plus grand nombre sans faire de compromis sur la qualité et la sophistication de ses modèles. Un pari ambitieux qui se concrétise notamment à travers la première CUPRA Leon en version hybride rechargeable. Cette déclinaison musclée de la lionne ibérique tient-elle vraiment toutes ses promesses ? Réponse dans notre essai sur les routes de Champagne.

Ce n’est pas tous les jours qu’un nouveau constructeur débarque sur le marché ultra concurrentiel de l’automobile. Bien qu’encore peu connu en France, CUPRA était à l’origine la division sportive du constructeur espagnol SEAT. C’est après avoir remporté le Championnat du monde des Rallyes FIA en 1996 avec l'Ibiza Kit Car que SEAT a donné naissance au label sportif CUPRA qui est une abréviation de « Cup/Racing » (coupe et course en français).

Le projet prend forme la même année avec le lancement de la première SEAT Ibiza CUPRA, qui fut suivi quatre ans plus tard de la SEAT Leon CUPRA. L’objectif de départ du constructeur, qui consistait à commercialiser sous le blason CUPRA des voitures de série capables d’offrir les mêmes performances que de véritables sportives, reste inchangé.

À l’instar d’AMG et Mercedes ou Polestar et Volvo, CUPRA s’est émancipé de SEAT avec l’ambition de développer sa propre gamme de véhicules à hautes performances. La jeune marque profite du succès grandissant de SEAT, qui a enregistré la meilleure année de son histoire en 2019 avec 574 100 voitures vendues dans le monde (+10,9 %). Le premier point de vente dédié exclusivement aux CUPRA va ouvrir en France, à Lille, avant la fin de l’année 2020. L’objectif du constructeur est d’en ouvrir une centaine sur le territoire d’ici 2025.

Seulement deux ans après son émancipation, CUPRA compte d’ores et déjà trois modèles : l’Ateca, la Leon en version berline et break, et le nouveau crossover Formentor, qui est la première voiture élaborée entièrement par CUPRA. Un quatrième modèle 100% électrique, baptisé CUPRA el-Born, sortira des chaînes de production dès l’année prochaine.

La nouvelle CUPRA Leon est quant à elle une version customisée et gonflée à bloc de la quatrième génération du best-seller du même nom de SEAT. Comme tous les modèles de SEAT, les CUPRA sont conçues et fabriquées dans l’usine de Martorell (la plus grande d’Espagne), près de Barcelone.

CUPRA Leon e-Hybrid : signes distinctifs

Si la CUPRA Leon e-Hybrid affiche la même silhouette que la SEAT éponyme, elle parvient à se démarquer par un ensemble d’artefacts inspirés de la course automobile. De son logo cuivré en forme de tête d’alien, à la calandre et ses reliefs en chrome foncé, en passant par les prises d’air élargies, les jupes latérales, les jantes en alliage de 19" ou encore les 4 sorties d’échappement, elle affiche un look racé. Elle profite en outre de deux nouvelles couleurs de carrosserie exclusives (en option) qui lui vont comme un gant : Gris Magnétique et Bleu Pétrole Mat.

L’ADN de CUPRA, si cher à la marque, se traduit à l’intérieur par des équipements premium, dont le superbe volant Supersports comprenant deux boutons satellites (démarrage du moteur et mode de conduite CUPRA), de larges palettes de vitesses au volant, ou encore un système d’infodivertissement de 10" légèrement incliné vers le conducteur. Des inserts de cuivre, de chrome et d’aluminium foncé brossé, ou encore de fine bandes de LED personnalisables (couleurs cuivrées par défaut) accentuent le caractère sportif du véhicule. Sans en faire trop, le constructeur est parvenu à lui insuffler une forte personnalité qui ne laisse visiblement pas les promeneurs croisés en Champagne indifférents.

Jérôme Cartegini pour Clubic

À bord, l’espace dans l’habitacle de la compacte 5 portes est assez généreux. Adapté à tous les types de gabarits, le poste de conduite jouit d’une ergonomie bien ficelée. L’assise est ferme mais confortable, tandis que le volant offre une excellente préhension. Le confort est renforcé par l'accessibilité des commandes pour le conducteur, qu’il s’agisse des palettes de sélection, du levier de vitesse de type joystick, de l’écran de contrôle, ou encore des boutons regroupés sur le volant. Les passagers ne sont pas non plus mal lotis.

Le véhicule peut accueillir 5 passagers, dont 2 adultes et un enfant à l’arrière. Grosse déception en revanche pour le coffre de seulement 270 litres sur la version hybride (contre 370 L pour les versions thermiques). La faute au réservoir essence et à la batterie logée sous le plancher du coffre. Plus longue de 26 cm, la version Sportstourer dispose quant à elle d’un coffre plus généreux de 470 litres et pourvu d’un espace de rangement pour les câbles de recharge sous le plancher.

Logés sous le plancher, la batterie et le réservoir empiètent sérieusement sur le volume du coffre

Une motorisation hybride performante

La CUPRA Leon est proposée dans une large gamme de motorisations TSI ou e-Hybrid variant de 245 à 300 chevaux (310 ch sur la version Sportstourer avec 4Drive). Pour son lancement, le constructeur a choisi de mettre en avant la version pourvue de la motorisation hybride rechargeable très en vogue. Le tarif de la CUPRA Leon 1.4 TSI e-Hybrid s’élève à 39 600 € pour la berline, et à 41 100 € (hors options) pour la version break Sportstourer. À titre de comparaison, la SEAT Leon eHybrid Xcellence est proposée à partir de 34 500 € (36 400 € pour le break) avec une motorisation bien plus modeste.

Notre modèle d’essai, qui dispose d’une boîte double embrayage DSG à 6 rapports, combine un moteur essence TSI 1,4 litre de 150 ch (110 kW) avec un moteur électrique de 115 ch (85 kW). Alimenté par une batterie lithium-ion de 12,8 kWh, il délivre une puissance cumulée de 245 ch (180 kW) et un couple immédiatement disponible de 400 Nm. Pied au plancher, ce système hybride propulse la CUPRA Leon à 100 km/h en seulement 6,7 secondes ! La vitesse de pointe maximale s’élève à 225 km/h. Des performances assez impressionnantes conditionnées toutefois à une recharge régulière pour profiter du boost électrique.

En roulant uniquement à l’électricité, la vitesse de pointe est limitée à 130 km/h. Comme tous les modèles PHEV, la batterie fond comme neige au soleil au-delà de 100 km/h. Selon le constructeur, le véhicule garderait toujours une marge de batterie pour que le système hybride puisse continuer à fonctionner même lorsque l’ordinateur de bord indique que l’autonomie est épuisée. Reste à savoir quelle est la limite de cette marge, qui ne peut pas être inépuisable. Pratique, le conducteur peut lui aussi décider de conserver un seuil de charge de réserve électrique via le menu de configuration de la motorisation hybride. Même si le véhicule démarre automatiquement sur le moteur électrique (lorsque la batterie le permet), il utilise ensuite par défaut le système hybride.

L’une des mauvaises surprises réside dans le fait qu’aucun bouton dédié n’est prévu pour forcer le véhicule à fonctionner en mode électrique. Au lieu d'être intégré avec les autres modes de conduite — Confort, Sport, CUPRA et Indivuel — accessibles via un bouton dédié au volant, il faut pianoter dans les menus de l'écran tactile central pour l’activer. Une manipulation pour le moins contraignante au quotidien lorsqu’on souhaite rouler uniquement à l’électricité.

Un curseur permet de conserver une réserve de batterie

Consommation et autonomie

Sur le papier, le véhicule offre une autonomie en mode 100 % électrique de 52 km (cycle WLTP). Comme avec toutes les PHEV, il faut adopter un mode d’éco-conduite pour pouvoir approcher les mesures WLTP. Lors de notre essai, le compteur affichait une autonomie de 47 km et nous avons pu in fine rouler 38 km sans solliciter le moteur thermique. Dans un second temps, en roulant en cycle mixte sur un parcours de 119 km composé de routes de campagne et de voies rapides, nous avons relevé une consommation moyenne de 8 kWh/100 km et 6,7 l/100km.

Ces valeurs peuvent évidemment varier énormément en fonction du style de conduite, de la vitesse, des conditions météorologiques ou encore de la topologie de la route. À condition d’utiliser le système de navigation du véhicule d’un point A à un point B, le véhicule peut prendre en compte les conditions routières et l’état du trafic pour optimiser la consommation énergétique. Le rejet d'émissions de CO2 étant inférieur à 35g/100 km, c'est l'un des seuls modèles de sa catégorie à bénéficier d'un bonus écologique de 2 000 €.

Pratique, le véhicule affiche le temps de charge de la batterie sur le compteur (3h30)

La CUPRA Leon e-Hybrid dispose en outre de trois modes de récupération d’énergie en décélération : faible, fort ou adaptatif. Ce dernier est particulièrement intéressant, car comme son nom l’indique, il adapte le frein moteur en fonction de la circulation et des limitations de vitesse. Comme nous avions pu le voir sur sa cousine Golf VIII, le véhicule diffuse des conseils d’éco-conduite via l’instrumentation de bord pour réduire la consommation énergétique : fermer les fenêtres et/ou le toit ouvrant, relâcher l’accélérateur, etc.

Selon les données du constructeur, la batterie peut être rechargée en 6 heures sur une prise domestique de 230 V et en 3,5 heures seulement avec une Wallbox. À noter que le câble de recharge de 3,7 kW pour Wallbox est vendu en option (165 €) sur notre modèle de test.

Une recharge complète de la batterie nécessite 6 h à domicile et 3,5 h sur une Wallbox

Le bal des assistances à la conduite

À la pointe de la technologie, notre version d’essai embarque un système de conduite semi-autonome de niveau 2 (option Pack Drive Assist XL). Le conducteur n’est plus tout à fait le seul maître à bord. Des technologies comme le régulateur adaptatif (ACC Prédictif), le Travel Assist, le Side et l’Exit Assist ou encore l’Exit et Emergency Assist analysent et exploitent les données fournies à la fois par les capteurs embarqués et les sources d’informations externes : panneaux de signalisation, instructions routières et informations trafic en temps réel du système de navigation, etc.

Dans la circulation, le régulateur de vitesse adaptatif (ACC) est capable de maintenir une vitesse et une distance de sécurité constantes par rapport au véhicule qui le précède. À condition d’utiliser le système de navigation maison, le nouveau système ACC prédictif analyse la topologie de la route ainsi que les panneaux de signalisation via la caméra frontale pour ajuster automatiquement la vitesse du véhicule.

On retrouve également des technologies identiques à celle de la dernière Golf, dont l’assistant de conduite Travel Assist qui utilise les données de l’ACC et du système Lane Assist. Outre le maintien au centre de la voie, il est capable d’adapter la vitesse en fonction du flux de circulation jusqu’à 210 km/h. A l’usage, ce système se montre malheureusement trop sensible et brusque. Les dispositifs de sécurité Side et Exist Assist se chargent quant à eux de surveiller les angles morts et les éventuels obstacles autour du véhicule. Des avertissements sonores et visuels alertent le conducteur en cas de danger. Bien que sécurisantes, ces technologies qui sont là encore trop sensibles ont tendance à émettre des alertes à tout bout de champ lorsque la circulation est dense.

L'instrumentation Digital Cockpit est entièrement personnalisable

Pour finir, le système de surveillance du conducteur Emergency Assist est chargé quant à lui de s’assurer qu’il reste concentré sur la route. Le cas échéant, il déclenche des alertes sonores et visuelles et peut aller jusqu’à stopper seul le véhicule. À l’usage, nous n’avons pas rencontré de problèmes majeurs comme cela avait été le cas à deux reprises sur la Golf, mais elles demeurent encore trop intrusives. Les paramétrages via le volant multifonctions, l’instrumentation 100% numérique et l’écran de contrôle central se révèlent toutefois plus simples et intuitifs.

L'écran central permet de configurer les assistances à la conduite

Technologies et services connectés

L’instrumentation 100% numérique baptisée Digital Cockpit se compose d’un écran de 10,25". Basée sur le dernier système d’exploitation MIB3 du groupe Volkswagen, elle dispose d’une interface graphique personnalisable via la molette de commande droite du volant. Grâce à un agencement des menus bien pensé, il est possible d’afficher les informations de son choix telles que les données de consommation électrique et thermique, le régime moteur, des instructions de navigation, ou encore la musique. Le système d’infodivertissement dispose quant à lui d’un écran tactile Rétina de 10".

Réactif et parfaitement lisible, il donne accès aux fonctions inhérentes au véhicule (motorisation hybride, stationnement, gestionnaire de batterie, assistances de conduite, climatisation…) ainsi qu'aux fonctions multimédia : téléphone, musique, radios, services connectés, etc. Malgré les nombreuses fonctionnalités, le système se distingue par son ergonomie très simple. Équipé d’une carte SIM, le véhicule donne accès à une panoplie de services et d’applications en ligne. Il dispose également d’un système de reconnaissance vocale qui s’active dès lors qu’il entend les mots clés : « Hola, hola ».

Le volant Supersports inspiré des voitures de course

Cet assistant virtuel permet par exemple de dicter une adresse ou de rechercher un morceau de musique…. mais encore faut-il arriver à se faire comprendre ! Le système intègre également la technologie Full Link qui permet d’utiliser Apple CarPlay sans fil ou Android Auto en mode filaire. La Leon dispose de série de 4 ports USB-C (2 à l’avant et 2 à l’arrière), d’un chargeur à induction placé sous l’écran central, et de 6 haut-parleurs.

Des fonctions à distance pour localiser le véhicule, verrouiller/déverrouiller les portières,  surveiller l’autonomie, klaxonner, ou encore programmer une
recharge sont proposées via l’application CUPRA Connect. Une dotation high-tech de série très complète, mais on regrette le manque de « peps » du système audio.

Confort et agrément de conduite

Au volant de la CUPRA Leon Hybrid, les sensations de conduite sont multiples. Au démarrage, c’est la fée électricité qui s’exprime en imposant son silence, sa souplesse de conduite et ses accélérations instantanées. En cycle mixte, la lionne espagnole est capable de changer assez radicalement de comportement. Une simple pression sur le bouton CUPRA du volant (avec l’option Supersports) suffit pour passer d’un mode de conduite à l’autre.

Sans saveur, le mode Confort s’apparente à un mode d’éco-conduite qui optimise tous les réglages du véhicule pour réduire la consommation au maximum. Elle commence à hausser le ton lorsqu’on active le mode Sport, qui affermit l’assistance de direction progressive, le système d’amortisseur piloté (DCC) ainsi que les freins moteurs et l’accélérateur. Rien de très original jusqu’ici, sachant que le mode Sport est proposé sur tous les PHEV du marché.

L'espace pour les jambes à l'arrière est assez restreint

Une troisième pression (ou une pression longue) sur le bouton de sélection active le fameux mode CUPRA. Cette fois, la Leon se mue en prédatrice prête à bondir. Le véhicule se montre encore plus ferme, puissant et agile avec un châssis qui semble coller au sol, une direction très courte, et un freinage qui répond au quart de tour.

À haut régime, la boite de vitesse DSG 6 manque un peu de réactivité, notamment en mode manuel (avec les palettes au volant). Par ailleurs, nous avons constaté une perte d’adhérence assez marquée sur sol mouillé durant notre essai. Au registre des mauvaises idées, le constructeur a ajouté une sonorité virtuelle reproduisant les râles d’un bolide de course via les… haut-parleurs du véhicule ! Un artifice dont la Leon n’a vraiment pas besoin pour nous convaincre de son dynamisme.

Un quatrième et dernier mode Individual permet enfin de personnaliser le comportement du véhicule par le biais de l’ordinateur de bord. Il est possible de créer son propre profil de conduite et de modifier la fermeté des freins, de la direction, des amortisseurs, etc. sur une échelle de 15 niveaux. Ce mode permet également de désactiver certaines assistances de conduite ou encore la pesante sonorité artificielle. Des fonctions avancées originales qui permettent à la CUPRA Leon de se démarquer de ses concurrentes compactes.

Grâce au mode Individual, il est possible de créer son propre profil de conduite

Fiche technique

  • Dimensions L x l x h en mètres : 4,4 x 1,8 x 1,44
  • Empattement : 2,68
  • Volume de coffre : 270 litres
  • Poids à vide : 1 671 kg
  • Nombre de places : 5
  • Moteur thermique : TSI e-Hybrid 1,4 litre, 4 cylindres turbo
  • Cylindrée : 1 395 cm3
  • Puissance fiscale : 8 CV
  • Moteur électrique : 116 ch/330 Nm
  • Puissance totale cumulée : 245 ch
  • Couple total cumulé : 400 Nm
  • Batterie : 12,8 kWh
  • 0 à 100 km/h : 6,7 secondes
  • Vitesse maximale : 225 km/h (130 km/h en mode électrique)
  • Tarif : 39 600 € (hors bonus écologique)
  • Bonus écologique : 2 000 € (année 2020)
  • Garantie : 2 ans (km illimité)

Verdict : faut-il craquer pour la CUPRA Leon e-Hybrid ?

Le jeune constructeur a réussi son pari en transformant la voiture la plus polyvalente et populaire de SEAT en une puissante sportive verte. Pour l’heure, elle n’a pas vraiment de concurrente hormis la Golf GTE issue du même groupe. La CUPRA Leon partage la même fiche technique (4 cylindres turbo, 245 ch et 400 Nm de couple combiné) que cette dernière, mais une sportivité plus affirmée et un tarif plus attractif : 39 600 € contre 45 660 € pour la Golf GTE.

Le bilan de notre essai est dans l’ensemble très positif. CUPRA apporte incontestablement un vent de fraîcheur dans le groupe Volkswagen sans taper excessivement fort au portefeuille.

Ses différents modes de conduite, son confort, sa tenue de route et ses performances nous ont convaincus. Notre avis aurait sans doute été toutefois plus mesuré si notre modèle de test n’avait pas certaines options telles que le volant Supersports (700 €) et le Pack Drive Assist XL (890 €). Pour rappel, ce dernier ne comprend rien de moins que les assistances de conduite semi-autonomes les plus avancées : arrêt d’urgence, reconnaissance des panneaux de signalisation, ACC prédictif, Light Assist, Side Assist, etc. Sans ces deux options, il ne fait aucun doute que la lionne serait bien moins originale et amusante à conduire.

Prix et équipements

CUPRA Leon 1.4 TSI e-Hybrid : 44 720 €
Prix du modèle hors options : 39 600 € (version break : 41 100 €)
Prix total des options : 5 120 €

Options du modèle de test

  • Peinture Gris Magnétique Mat : 2 000 €
  • Sièges baquets cuir noir : 1500 €
  • Jupes latérales CUPRA : 350 €
  • Volant Supersports CUPRA : 700 €
  • Pack Drive Assist XL : 890 €
  • Pre Crash Assist : 150 €
  • Alarme : 295 €
  • Prise 230 volts dans le coffre : 120 €

Équipements de série

  • Vitres arrière surteintées
  • Système de navigation 3D sur écran tactile 10’’
  • Digitale Cockpit 10,25’’
  • Projecteurs Full LED
  • Jantes alliage 19’’ Palm Springs
  • Éclairage d’ambiance personnalisable
  • Régulation adaptative du Châssis DCC
  • Climatisation automatique trizone Climatronics
  • Full Link avec CarPlay sans fil
  • Connectivity Box avec chargeur à induction
  • Park Assist et aide au stationnement avant et arrière
  • Accès et démarrage mains libres
Modifié le 05/11/2020 à 23h49
21
17
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Idée cadeau de Noël : ce pack découverte Philips Hue à -40% chez Darty
Economisez plus de 200€ sur l'aspirateur robot Xiaomi Roborock S5 Max sur Rakuten
Boursorama Banque offre jusqu'à 130€ de prime pour le week-end du Black Friday !
YouTube fait la guerre aux antivax avec son algorithme
L'enceinte Ultimate Ears Megablast à un prix jamais vu avant le Black Friday
Forfaits mobiles : les offres Black Friday sont déjà disponibles sur les forfaits sans engagement
Les écouteurs sans fil Sony WF-XB700 sont à un très bon prix chez Boulanger
Test Samsung Galaxy A21s : que vaut ce
Besoin d'un nouveau smartphone ? Voici notre sélection des meilleurs prix sur Rakuten
Economisez près de 50 % du prix de cette enceinte JBL Xtrem 2 chez Cdiscount
Haut de page