L'atmosphère de Pluton pourrait avoir disparu à l'horizon 2030

05 mai 2019 à 19h47
7
Pluton

Des astronomes sont parvenus à modéliser les changements subis par Pluton au cours de sa vie. D'après leurs prédictions, l'atmosphère de la planète naine pourrait geler, puis entièrement disparaître, d'ici 2030.

Autrefois considérée comme une planète du système solaire (avant d'être requalifiée en « planète naine »), Pluton a fait l'objet de nombreuses études. On sait, par exemple, que son atmosphère est composée à 90 % d'azote ou que sa température moyenne en surface est de -228 °C. Après de nouveaux travaux de recherche, des astronomes ont également mis en évidence de nouvelles caractéristiques.

Sur Pluton aussi, « winter is coming »

Les scientifiques ont en effet étudié un phénomène appelé « occultation stellaire ». Celui-ci se produit lorsqu'un corps céleste bloque la lumière émise par un autre objet, comme une étoile. Une éclipse solaire constitue un exemple d'occultation stellaire, où la Lune se positionne devant le Soleil. Or, observer une telle manifestation peut permettre d'en apprendre davantage sur le corps occultant, notamment sur la densité, la pression et la température de son atmosphère.

En étudiant la façon dont se comporte Pluton dans ce type de situation, les astronomes ont ainsi mis en évidence l'existence de saisons sur la planète naine. Et lorsque l'astre se situe à son point le plus éloigné du Soleil, durant l'hiver de son hémisphère nord, la température devient alors encore plus froide. Tant et si bien que l'azote de l'atmosphère gèle.

L'atmosphère finirait par s'évanouir

Et ce n'est pas tout. Les chercheurs ont également découvert que l'enveloppe de gaz subissait des changements au fil du temps. Ainsi, la pression atmosphérique serait aujourd'hui trois fois plus importante qu'il y a trente ans. Et ces évolutions ne seraient pas sans conséquence. « Nos prédictions montrent que, d'ici 2030, l'atmosphère va geler, puis disparaître, sur l'ensemble de la planète », explique un des auteurs de l'étude.

Rassurez-vous, Pluton devrait survivre à cette évolution prochaine. Néanmoins, la planète naine devrait apparaître de façon légèrement différente pour ses observateurs. Ainsi, le givre de l'atmosphère pourrait notamment réfléchir davantage de lumière, ce qui rendrait Pluton plus brillante et visible dans le ciel.

Source : Digital Trends

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
Fulmlmetal
Au moins on ne pourra pas dire que c’est de notre faute. C’est tellement à la mode d’accuser systématiquement l’activité humaine.<br /> Après il faut dire que Pluton ne possède quasiment pas d’atmosphère, c’est très résiduel donc je doute que sa disparition change grand chose. Et je pense qu’il faut etre prudent avec cette affirmation basé sur seulement quelques années, les astres nous réservent souvent des surprises et on pourrait très bien avoir des regazages naturels plusieurs décénnies plus tard vu qu’une année plutonienne est de 90500 jours. Et vu que son orbite est très elliptique (elle passe sous Neptune en été et derrière en hiver) il y a des été moins froids que les hivers. Mais pour le mesurer il faudrait attendre plusieurs dizaines de milliers d’années. Ces étudent n’ont visiblement été basé que sur des simulations mais elles ne reposent que sur des données estimées vu qu’on n’a pu observer Pluton que sur une fraction d’arc de son orbite.
Zourbon
bjr<br /> bon, je ne comprends pas le concept de pression trois fois plus importante qui va faire disparaitre l’atmosphère.<br /> Mais surtout c’est un sacré coup du hasard que justement alors qu’on a les moyens de voir finement Pluton, c’est justement à la même époque qu’il décide de perdre son atmosphère.<br /> Vu que Pluton est là depuis 4,5 milliards d’années.
iosandroid
@Zourbon : Pluton perd et regagne son atmosphère au cours de sa révolution autour du soleil, qd la planète s’en éloigne trop l’atmosphère gèle et qd elle se rapproche il fait à nouveau assez chaud pour quelle réapparaisse. Rien à voir ici avec le “hasard”, c’est juste une manifestation extrême de ce que sont les “saisons” Plutoniennes.
carinae
oui enfin comme la Terre quoi … et c’est justement maintenant … qu’on la pollue … bizarre tout de même …<br /> Ceci étant c’est vrai que cette histoire de pression est un peu compliquée a comprendre … J’imagine(mais ce n’est qu’une supposition) que la pression augmentant les gaz de l’atmosphère vont passer a l’état solide et du coup se déposer a la surface … (a moins qu’ ils ne se subliment … )
Fulmlmetal
A noter que sur Mars aussi on note un réchauffement de la temperature depuis 40 ans, date des arrivées des sondes Viking. Et là encore on ne peut pas dire que l’homme en soit la cause.<br /> Plusieurs scientifique ont averti que les activités solaire avaient un grand role dans le réchauffement climatique mais ils se sont fait litteralement lymché par les lobbyistes écologique et les certains scientfiiques qui avait trouvé la poule aux oeufs d’or avec ce filon du climat. Il faut savoir qu eles scientifiques galèrent à trouver des budgets pour leu recherchent et le climat est devenu une manne d’or pour eux. Aujourd’hui si tu dis que tu veux étudier les radiations sur des cellules tu n’auras aucun budget mais si tu dis que tu veux faire des études de climatologie on te refile des millions. donc ils ne sont pas fout ces scientifiques.<br /> Maintenant oui le climat est perturbén tout comme il l’a été par le passé, mais les causes ne sont probablement pas celle qu’on pense. Certes l’homme à un role mais bien plus minime qu’on veut nous le faire croire.
utada_hikaru
Il faut qu’ils roulent en voiture électrique pour sauver leur planète les plutoniens.
carinae
bah … des scientifiques qui galèrent pour trouver des budgets … ce n’est pas nouveau ça date de la nuit des temps … De tout temps les financiers ont géré l’octroi de budgets en fonction d’un certain nombre de priorités …c’est pareil pour tout … Diriger c’est faire des arbitrages. Rien de nouveau la dedans … Par contre, c’est sur que pour celui qui n’a pas de budget … c’est un peu la moise …
Fulmlmetal
A une époque les scientifique nous ont fait peur avec le trou d’ozone qu"on détruisait et qu’il faudrait 100 ans pour reconstitué, sauf qu’il est revenu à la normal, après ils nous ont fait peur avec le réchauffement climatique, puis la fonte des galces (sauf que l’antartique n’a jamais été aussi gelé et grande d’après une récente annonce de la NASA), et comme ça ne suffit pas maintenant ils nous sortent la disparition de la biodiversité. Bref ca pue le lobbying scientifique qui ne cherche que des prétexte pour avoir des budgets qui grandissent de façon exponentiel, c’est la poule aux oeufs d’or pour eux.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le Solitaire de Windows accède au Hall of Fame mondial du jeu vidéo
Microsoft lance les précommandes pour le kit de développement HoloLens 2 à 3500$
 Le Star Wars Battlefront de 2004 débarque enfin sur Steam et GOG
Sidewalk Labs (Google) dévoile ses préconisations pour concevoir la mobilité du futur
🔥 Bon plan : hub USB-C Dodocool 7 en 1 à 29,99€ au lieu de 36,99€
On y est. Pour sauver une patiente l'organe est livré par drone
🔥 Bon plan : la souris Logitech G Pro Wireless Gaming à 137,73€ au lieu de 149€
Fiat Chrysler choisit Google et Harman pour sa plateforme de connectivité des véhicules
D'après une étude, les joueurs PC seront 20 millions à passer aux consoles ou cloud gaming d'ici 2022
 🔥  Console Nintendo Switch avec paire de Joy-Con à 269,99€ chez Amazon
Haut de page