Un aimant capable de révolutionner le stockage de données a été découvert

16 février 2019 à 11h30
1
Aimant singlet
Lin Miao, NYU's Department of Physics

La découverte d'un nouvel aimant par une équipe de chercheurs laisse entrevoir la promesse d'une révolution dans le stockage de données.

Une équipe de chercheurs de l'Université de New York a remis au goût du jour une recherche vieille de 50 ans. Publiée le 7 février 2019 auprès de la revue scientifique Nature Communications, leur étude met en avant la découverte d'un aimant dit « singulet ».

Un aimant plus flexible et plus contrôlable

Aux antipodes des aimants classiques, ce nouveau type d'aimant promet d'être plus flexible et plus robuste avec, à la clé, des capacités énergétiques et de données décuplées. Classiquement, les aimants « normaux » sont composés d'éléments magnétiques qui, pour produire un champ magnétique puissant, s'alignent avec « leurs voisins ». Toutefois, lorsque l'aimant est exposé à une certaine chaleur (qu'on appelle « température de Curie ») ce même alignement n'est plus assuré et le champ magnétique est brisé.

C'est là que le nouvel aimant a surpris et impressionné les physiciens : la transition qui sépare cette inactivité magnétique de sa réactivation gagne en célérité de façon remarquable.

La promesse d'une révolution du stockage de données

Cette transition décuplée permettra ainsi de faire face aux « goulots d'étranglement de performance » en favorisant une meilleure interaction avec les courants électriques, comme l'explique Andrew Wray, professeur adjoint de physique à l'Université de New York ayant mené l'équipe de recherche.

Conséquence : la singularité de cet aimant rendra ainsi possible « un meilleur contrôle de l'information stockée magnétiquement ». Pour Andrew Wray, cette découverte ravive désormais « les recherches dans l'utilisation du magnétisme pour améliorer des technologies de stockage de données ».

Source : ScienceDaily.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
sas-seb
Rien de nouveau. Un système similaire, magnéto-optique, avait déjà été inventé dans les années 1990.<br /> La surface du disque magnéto-optique est fortement chauffée. L’endroit de l’écriture du bloc est ainsi polariser en positif (bit 1) ou négatif (bit 0) grâce à la chaleur et l’aimant.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'intelligence artificielle battue par un humain à un concours de débat
La startup Healthy.io lève 18 millions de dollars pour des analyses d’urine via smartphone
Tetris 99, le reboot en mode en battle royale sur Nintendo Switch Online
🔥 Cdiscount : 8 promos exclusives pour ces derniers jours des soldes d'hiver
Google dévoile 14 nouveaux thèmes Chrome dont un complètement noir
Projet SOMEONE : prenez le contrôle de la maison intelligente d'un inconnu (consentant)
La FTC pourrait condamner Facebook à une amende de plusieurs milliards de dollars
Des cellules solaire simples, peu couteuses et flexibles grâce au pérovskite
Google renforce son contrôle et a rejeté 55% d’apps en plus en 2018
Haut de page