Prélever du sang sans aiguille, le nouveau projet de Google

Par
Le 07 décembre 2015
 0
Une prise de sang sans la piqûre associée, bientôt une réalité ? Google vient de déposer un brevet pour un système allant en ce sens, en se basant sur le principe de capillarité. Mais on est loin d'en avoir fini avec la traditionnelle seringue.

Si vous êtes bélonéphobe, c'est-à-dire que vous avez peur des aiguilles, alors le brevet récemment validé par Google peut attiser votre curiosité. L'entreprise a en effet vu son projet, déposé en mai 2014, validé par le bureau américain des brevets.

Le brevet en question détaille une méthode permettant de prélever du sang sans avoir recours à la traditionnelle seringue. L'alternative proposée utilise la capillarité, en utilisant un petit récipient sous pression pour aspirer le sang présent dans l'épiderme.

La prise de sang n'est pas morte


Avec cette méthode, pas besoin d'aiguille, mais la quantité de sang prélevée sera plus réduite que dans une prise de sang traditionnel. Le brevet explique que la démarche pourrait notamment être utilisée dans un test de glucose, ce qui permettrait aux personnes diabétiques de ne plus avoir à se piquer concrètement plusieurs fois par jour. Le dispositif est d'ailleurs complété, dans les croquis du brevet, par une montre connectée qui se charge elle-même de réaliser les analyses demandées.

0320000008271314-photo-brevet-google-prise-de-sang.jpg

Le brevet ne signifie pas que Google compte développer rapidement un tel système. Mais l'entreprise s'intéresse de plus en plus à la santé dans ses recherches : on peut citer les lentilles de contact capables de contrôler la glycémie, ou encore la pilule à ingérer, pour détecter les cellules cancéreuses. Autant de projets mêlant médecine et nouvelles technologies, qui pourraient voir le jour dans les années à venir.

En attendant, pour des analyses sanguines complètes, il faudra encore compter un bon moment sur la bonne vieille piqûre réalisée en laboratoire.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Sciences

scroll top