Un nouvel océan est en train de se former en Afrique

20 juillet 2020 à 12h56
21
Danakil
Danakil, dans le désert d'Éthiopie

Grâce aux nouveaux outils mis à leur disposition, les géologues sont quasiment certains qu’un océan est en train de naître dans la région d’Afar, à l’est de l’Afrique. C’est la première fois qu’un tel phénomène peut être observé par les scientifiques.

En utilisant des données satellitaires leur permettant d’effectuer des mesures au millimètre près, des chercheurs en géologie ont remarqué que trois plaques tectoniques étaient en train de se séparer : la plaque nubienne, la plaque somalienne et la plaque arabique. 

Le continent africain sera scindé en deux

Ce phénomène devrait entraîner la séparation du continent africain en deux, et la formation d’un nouvel océan, un processus qui pourrait prendre entre 5 et 10 millions d’années. Les géologues étudiant la situation ont d’ores et déjà observé qu’à cet endroit, les matériaux se déplaçant des profondeurs de la Terre à sa surface était en train de former une croûte océanique, dont la composition et la densité sont très différentes de la croûte continentale. 

« C’est le seul endroit sur Terre où l’on peut étudier comment le rift continental devient le rift océanique », s’enthousiasme Christopher Moore, un scientifique de l’université de Leeds au Royaume-Uni. 

Schéma d'un rift
Le schéma d'un rift © Wikimédia / Kilom691 / CC BY-SA 3.0

Pour l’instant, l’élément le plus visible de ce phénomène est une brèche de 56 kilomètres de longueur qui s’est formée en 2005 dans le désert éthiopien. Comme l’explique Cynthia Ebinger, géophysicienne à l’université Tulane en Louisiane, cet événement s’est produit de manière très violente en seulement quelques jours ; il équivaut à un mouvement des plaques tectoniques qui aurait du normalement se faire sur plusieurs centaines d’années. 

Un endroit unique au monde pour les scientifiques

Les chercheurs savent que, depuis 30 millions d’années, la plaque arabique s’éloigne du continent africain. C’est d’ailleurs cet événement qui a entraîné la formation de la mer Rouge et du golfe d’Aden. Mais la plaque somalienne est aussi en train de s’écarter de la plaque nubienne, ce qui mènera à terme à la séparation de la vallée du Grand Rift du continent africain.

vallée du grand rift
La vallée du Grand Rift © Wikimédia / Redgeographics

Les chercheurs souhaitent désormais comprendre ce qui cause ce phénomène, l’une des théories envisagées étant la présence d’un amas massif de roches surchauffées, s’élevant du manteau terrestre à cet endroit précis. Il s’agit d’une chance inédite pour les géologues, qui n’ont jamais pu étudier ce processus en direct avec des outils aussi développés. 

D’après leurs premières observations, il est possible que la création d’un océan ne se réalise pas de manière homogène et stable, mais résulte d'événements périodiques et extrêmes, comme en témoigne la brèche formée dans le désert d’Éthiopie. 

Source : NBC News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
28
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour Amazon, le robot est l'avenir de la sécurité des travailleurs
La reconnaissance faciale envisagée pour sauver les koalas de l'extinction
Les compagnies aériennes prévoient d'investir massivement dans les taxis volants
Le robot chinois Zhurong nous fait parvenir des photos depuis la planète Mars
Sur les traces du Concorde : United Airlines achète 15 avions supersoniques auprès de Boom Supersonic
Désinformation en ligne : le MIT met au point une IA capable de détecter les réseaux de fake news
Airbus dévoile son idée d'éclairage à bord des avions pour faciliter le débarquement des passagers
Quand l’intelligence artificielle devient une alliée des archéologues
Le Mayflower, bateau autonome tournant à l'énergie solaire, est prêt à traverser l'Atlantique
Snapchat et LEGO® veulent vous faire construire ensemble, à distance et en réalité augmentée
Haut de page